THD

Indice de développement TIC de l’UIT pour 2016 : Statut quo pour la Tunisie La Tunisie est classée 95ème mondial en indice de développement des TIC, selon le dernier rapport de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) ‘Measuring the Information Society’ pour l’année 2016.

Agence des Nations Unies pour le développement, spécialisé dans les TIC et basée à Genève (Suisse), l'UIT est la structure au sein de laquelle les États, le secteur privé et la société civile se coordonnent.

La Tunisie garde le même rang mondial de l’année 2015. Elle est classée ainsi, 1ère sur le Maghreb et sur l’Afrique du Nord. La Tunisie devance donc le Maroc qui se place à la 96ème place. A noter toutefois que le Maroc a grimpé en une année de 2 rangs par rapport à l’année dernière. Par contre, la Tunisie reste loin derrière les pays du Golf. Avec un indice de développement (IDI) équivalant à 4.83, la Tunisie est loin de rattraper  les Emirats Unis Arabes (EUA) qui ont un IDI de 7.11. Les EUA sont donc 1er de la région arabe et 38ème sur l’échelle mondiale sur un total de 175 pays membres.

Le rapport annuel offre plus de 20 statistiques et analyses qui peuvent donner une idée claire sur l’évolution des TIC. Il offre également une idée sur les variations des comportements des consommateurs et leur impact sur l’économie nationale et la création des richesses à l’instar de l’indice relatif à l’accès aux TIC (IDI access sub-index).

Cet indice classe la Tunisie au 95ème rang mondial avec une évolution d’un seul rang par rapport à l’année précédente. Avec un ‘IDI access’ de 5.29, la Tunisie est encore classée loin derrière tous les pays du Golf, le Liban (69ème  mondial), le Maroc (83ème  mondial) et même derrière la Palestine (93ème mondial). A noter que la Palestine est un pays non membre de l’UIT. 

Autre indice intéressant à connaître : «l’IDI use sub-index». C’est l’indice de l’utilisation des TIC dans un pays. Pour cet indicateur, la Tunisie est dans un meilleur rang : 82ème mondial. Mais le pays des Jasmins reste toujours loin derrière la plupart des pays du Golf, le Liban et la Jordanie.

Avec un ‘IDI use’ de 3.95, la Tunisie occupe néanmoins le premier rang sur le Maghreb. Elle gagne d’ailleurs 3 rangs par rapport à l’année 2015. Une évolution qu’on pourra expliquer par le lancement de la 4G en Tunisie. Rappelons à cet effet qu’en Tunisie, il y a 6.5 millions de Smartphones dont 1.2 millions compatibles la 4G. Et en ce qui concerne l’utilisation de la data, un Tunisien consomme en moyenne 1.3 Go/mois sur le mobile, 15 Go/mois sur les clés et routeurs 3G/4G et 45 Go par mois sur le fixe (lire notre article).

Pourtant, un paradoxe sur le cas tunisien peut être relevé. En effet, le rapport met en évidence avec certaines statistiques l’accessibilité du haut débit fixe dans chaque pays. Or, en Tunisie le coût moyen d’un abonnement haut débit est de l’ordre de 1.19% du PIB soit 4.21$. Avec ces valeurs, la Tunisie occupe la 48ème place mondiale. 

Les seuls pays arabes qui dépassent la Tunisie en «fixed broadband» et en pourcentage du PIB sont :

-Le Kuwait, 1er  mondial, 0.26% du PIB pour le 10.54$

-Le  Bahreïn 20ème mondial, 0.76% du PIB, 13.30$

-Qatar 23ème mondial, 0.83% du PIB, 64.01$

-Les Emirats 41ème   mondial, 1.09% du PIB, 40.57$

A noter que ces quatre pays, sont pour rappel, «taxe free». Ils disposent tous d’une vitesse moyenne de l’ordre de 2 Mbs. Où réside alors le paradoxe ? C’est dans le fait que la Tunisie les dépasses tous avec une vitesse moyenne de connexion de 4 Mbit/s.

Autre mesure à prendre en considération, la Parité du Pouvoir d’Achat (PPP$). Comme  le coût en dollar n’est pas suffisant, cette méthode de calcul économique met en évidence le pouvoir d’achat en rapport avec la valeur réelle d’une devise nationale.

En Tunisie, le PPP$ est de 10.68. C’est à dire que l’accessibilité à une connexion Internet par une personne résidente en Tunisie est beaucoup moins cher que les pays Arabes qui dépassent la Tunisie dans les autres classements. Ainsi :

-le Kuweit a 16.95 PPP$

-le Bahreïn a 22.42 PPP$

-le Qatar : 85.76 PPP$

-et enfin les Emirats Unis : 55.39 PPP$

Les TIC sont un enjeu crucial pour la production et la diffusion des biens. Elles représentent un segment majeur de l’économie des principaux pays industrialisés. Elles contribuent directement aux PIB. Il est à noter que sur l’échelle africaine, le rapport désigne les Iles Maurice, les Seychelles et l’Afrique du Sud comme étant les trois pays les plus performants. La moyenne mondiale étant de 4.94, la Tunisie avec ses 4.83 fait, donc, partie du lot des pays qui ne se dénotent guère. Un élève moyen parmi les nations qui ont misé sur les TIC et sur le très haut débit.

Hazar Abidi


Inscrivez vous à notre newsletter pour recevoir toute la nouveauté.