THD

Tunisie : La Startup Act sera adoptée par un Conseil des ministres avant fin mars Lors du dernier épisode de DigiClub, le ministre des TIC et de l’Economie numérique, Mohamed Anouar Maarouf, a annoncé la phase de pré-déploiement du système de Gestion Electronique des Correspondances (GEC). «C’est une interface qui remplace le bureau d’ordre physique et remplace le parapheur pour la signature des documents», a-t-il affirmé. Cette interface en version bêta est déjà utilisée en période de test chez le ministère des TIC. Mais depuis partir le 1er mars, la GEC est adoptée avec une version plus évoluée et plus stable au ministère des TIC, la Présidence du gouvernement, le ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle, la Santé ainsi que l’Investissement et la Coopération internationale, avant d’être généralisée partout dans les différents services de l’Etat.

Au sujet de la couverture réseau, le ministre des TIC a expliqué qu’un opérateur peut couvrir le maximum de la population, mais pas tout le territoire. Car il y a des zones peu denses où la rentabilité se fait sur le très long termes, voire jamais. C’est la raison pour laquelle le ministère a lancé l’Appel d’Offre International pour l’octroie des licences d’opérateur d’infrastructure (plus de détails ici). Il a également parlé des avantages de lancer un Appel d’Offre pour des licences IoT (Internet des Objets) sur l’écosystème tunisien puisque des Startups pourront, enfin, proposer des solutions innovantes comme le suivi instantané des places de parking disponibles, etc.

A gauche Taher Mestiri, à droite le ministre des TIC et de l'Economie numérique Anouar Maarouf

A gauche Taher Mestiri, à droite le ministre des TIC et de l'Economie numérique Anouar Maarouf

Le ministre des TIC est aussi revenu sur le code du numérique et la Startup Act (un projet de loi qui s’oriente plus vers les Startup tunisiennes). «La Startup Act est en cours de finalisation et nous allons revenir courant mars aux différents acteurs (des représentants des Startups, NDLR) pour les consulter une dernière fois avant son passage au Conseil des Ministres et puis le Parlement vers fin mars», a-t-il déclaré. Quant au code du numérique, le ministre des TIC a informé qu’il est toujours en stade de Draft, mais qu’il sera probablement envoyé au Parlement en fin d’année.

Concernant la déclaration de la ministre des Finances sur ExpressFM où elle annonce que l’Etat va se désengager des opérateurs télécoms, Anouar Maarouf a précisé que ceci concerne les parties confisquées dans Ooredoo et Orange Tunisie. De ce fait, Tunisie Telecom n’en est pas concerné. A la fin de l’émission, il a parlé du peu d’intérêt que présente la Tunisie devant Google à propos des comptes marchands, ce qui explique le retard d’ouverture des comptes marchands de Google Play à la Tunisie. C’est la raison pour laquelle l’ouverture de Paypal en Tunisie (dont la situation est de nouveau bloquée, lire cette news) sera un signal fort à Google pour qu’elle emboîte le pas. 

Pour écouter l’interview au complet, cliquez ici pour consulter le 16ème épisode de DigiClub powered by Topnet sur SoundCloud et ici pour iTunes.

Welid Naffati

A lire également :

Nouveau blocage dans le dossier Paypal avec la Banque Centrale de Tunisie

La Tunisie lance un appel d’Offre International pour des licences d’opérateur de réseau

Officiel : L’Etat Tunisien lance un A.O international pour des licences IoT