THD

Un an de prison pour un hébergeur tunisien… car la cliente a refusé de payerDigiClub a invité pour ce 19ème épisode Walid Kerkeni, CEO and Founder de Wellmarketing (agence d’évènementiel et de communication) ainsi que Webinformatique (agence de création et hébergement des sites Web ainsi que la vente des Noms de domaines). Il fête en 2017 ses 20 ans de carrière. Il est venu raconter sa mésaventure avec le tribunal concernant un nom de domaine (NDD).

«Nous vendons les NDD en marque blanche à des jeunes qui cherchent à se lancer dans l’entrepreunariat Web. Un de ces jeunes a vendu un NDD et la création d’un site Web, hébergé chez WebInformatique, à une avocate», a déclaré Walid Kerkeni. «Cette dernière aurait eu une altercation avec ce jeune et un jour elle me contact pour me dire que son vis à vis est injoignable afin de renouveler son nom de domaine et son hébergement. J’ai donc récupéré la cliente chez WebInformatique et j’ai renouvelé le NDD pour son compte durant 2 ans sans pour autant qu’elle me paye, facture à l’appuie. Elle m’a contacté en mars 2014 pour se plaindre d’un problème dans ses mails. Je lui ai alors informé que son NDD est suspendu pour non paiement et qu’il sera définitivement supprimé ainsi que ses données si elle ne paye pas. Elle est revenue une année plus tard en demandant de récupérer ses données. Je lui ai répondu que ce n’était plus possible puisqu’elle a dépassé la période de grâce de 60 jours sans payer. Du coup, son NDD est tombé dans le domaine public et ses données ont été effacées du serveur. 

 

Après quelques mois, je reçois une notification où je suis informé que l’avocate en question a porté plainte contre WebInformatique nous accusant de vol de son site Internet et le Tribunal m’a condamné par contumace à deux mois de prison avec sursis. Moi et mon avocat nous avons fait appel du jugement». 

La juge d’appel a fait passer les documents présentés par l’avocat de Walid Kerkeni à un expert informatique afin de statuer sur l’authenticité des mails. Sur ce point bien précis, le CEO de WebInformatique déplore le fait qu’il n’y ait pas d’experts dans le domaine de l’hébergement et des Noms de domaine. Or ce sont deux choses différentes du domaine informatique.  

Walid Kerkeni a également parlé de l’évolution des tendances du webinformatique ces 20 dernières années et sur comment il a réussi, grâce à internet, à faire renaitre le festival de Dougga de ses cendres. Plus d’informations dans ce 19ème épisode de DigiClub powered by Topnet disponible sur SoundCloud (cliquez ici) et sur iTunes.

Welid Naffati


Inscrivez vous à notre newsletter pour recevoir toute la nouveauté.