THD

Tunisian Aeroday : Une occasion en or que ratent les industriels et les sponsors tunisiensInvitées de DigiClub pour son 21e épisode, Dorra Ben Nacer, vice-présidente du club AerobotX de l’INSAT et Taysir Ben Sidhom, Présidente du Comité Organisateur du Tunisian Aroday sont revenues sur la genèse du club et la journée nationale dédiés à l’aéronautique. 

Dorra Ben Nacer a expliqué que le Club AerobotX de l’INSAT dont l’activité associative est très riche, est né en 2009 de la fusion entre deux clubs auparavant dédiés à la mécatronique et la commande embarquée. 

En ce qui concerne les activités d’AerobotX de façon générale, Dorra Ben Nacer a spécifié que le club participe de façon significative à toutes les compétitions nationales et internationales dont les thèmes sont en relation directe avec l’aéronautique. «Toutes nos participations ont été couronnées de succès. Nous avons été classés premiers en Afrique et dans le monde Arabe à plusieurs reprises. En 2016, lors de la dernière édition de l’Eurobot, nous avons été classés 15e parmi une quarantaine de participants», a-t-elle précisé. 

AerobotX maintient en effet une activité constante tout au long de l’année en travaillant sur des projets en se basant sur des cahiers de charge, et ce dans le but de prendre part aux compétitions précédemment citées. 

Dorra Ben Nacer (à gauche) Taysir Ben Sidhom (à droite)

Dorra Ben Nacer (à gauche) Taysir Ben Sidhom (à droite)

En plus des participations aux manifestations scientifiques, AerobotX organise lui-même un événement national unique en son genre : le Tunisian Aeroday.  L’objectif principal de cette journée est de booster l’activité aéronautique en permettant aux membres du club très actifs en terme de recherche et de conception d’engins tels que les drones essentiellement destinés à la réalisation de tests en laboratoires de présenter leurs inventions et vulgariser leurs activités auprès des industriels et des amateurs de l’aéronautique. 

Taysir Ben Sidhom a rappelé, dans ce sens, que cette année le Tunisian Aeroday sera à sa 6e édition. «L’événement est ouvert à tous gratuitement. Pour ceux qui souhaitent participer, il suffit de remplir le formulaire d’inscription disponible sur le site web de l’événement TunisianAeroday», a-t-elle annoncé. 

Revenant sur le programme de cette édition 2017, Taysir Ben Sidhom a souligné que l’événement conserve son déroulement de coutume avec notamment la présentation des derniers projets sur lesquels le club AerobotX a travaillé. 

«Nos ateliers techniques consistent à présenter nos inventions dont je cite : la valise intelligente avec balance et empreinte digitale, deux drones dont un premier livreur muni d’un GPS – inspiré du drone d’Amazon et un deuxième tout-terrain. Seront également présentés les applications de développement dédiées à la mécanique et l’électronique ainsi que le projet phare de biocarburant : le kérosène biogénique à base d’algues», a-t-elle exposé. 

Taysir Ben Sidhom a par ailleurs indiqué que l’événement accueille grands et petits, notamment en permettant aux jeunes et moins jeunes de participer à des ateliers et des formations qui leur sont destinés. « L’atelier spécial novice (de 4 à 17 ans) est une initiation à l’aéronautique du coloriage au bricolage. Nous assurons également des formations pour les enfants en CAO, en aéromodélisme et en flash. Les parents peuvent inscrire leurs enfants sur notre site web », a-t-elle expliqué. 

Pour ce qui est des nouveautés de cette 6e édition, Taysir a annoncé la création de 3 nouveaux challenges en plus des 4 anciens. Outre le challenge 24 h, les participants se présentent un jour en avance afin de préparer le modèle qui leur sera confié avec le cahier de charge. 13 équipes se sont déjà inscrites à ce challenge spécial drones. Le challenge aéromodélisme est quant à lui dédié à la conception de modèles réduits d’avions, motorisés pour cette édition. 

Autre challenge, succès de la précédente édition est destiné aux jeunes qui ont le goût de l’entrepreneuriat et qui souhaitent travailler dans le secteur de l’aéronautique. L’idée est de donner à ces jeunes d’élaborer un business plan pour ensuite le présenter devant le jury qui sera présent pour l’occasion. 

Pour conclure, Dorra Ben Nacer a insisté sur la capacité de l’évènement à démocratiser les activités liées au secteur de l’aéronautique et donner l’occasion aux jeunes de participer au développement de cette industrie à travers la présentation de leurs projets et la concrétisation de leurs idées dès que adoptées par les industriels et acteurs majeurs à l’échelle nationale. Elle a aussi signalé que les projets mis en œuvre par le club ne peut qu’être bénéfique à la Tunisie et son économie en crise, si développés. Elle a ajouté qu’à titre d’exemple, il est aujourd’hui possible de concevoir des drones au top de la technologie et à un coût réduit en comparaison au prix de l’importation (900 dinars chez AerobotX contre plus de 600 euros si importé).  

Dorra Ben Nacer a également tenu à pointer du doigt le rejet auquel le club est confronté dès qu’il s’agit de sponsoriser ses activités. Elle a affirmé qu’en dépit des efforts déployés et des sollicitations auprès des marques et acteurs économiques majeurs, le club n’a pas réussi à décrocher les budgets susceptibles de l’aider à aller de l’avant. 

Pour écouter l’interview au complet, veuillez cliquer sur ce lien.

Nadya Jennene

 


Inscrivez vous à notre newsletter pour recevoir toute la nouveauté.