THD

Une nouvelle association vient de voir le jour en Tunisie : La Tunisian Startups. Et c’est le jeudi 13 avril que l’annonce officielle a été faite lors d’un workshop organisée au Coworking Space Cogite aux Berges du Lac.

Dans son mot de bienvenu, Amel Saidane, chargé de la Public Advocacy au sein de la Tunisian Startups, a expliqué les raisons d’être de cette association : «Il y a une crise économique en Tunisie, ça tout le monde le sait. Pour certain c’est dû à la révolution, pour d’autres la transition, etc. Cette crise vient aussi d’un vieux modèle économique et des entreprises elles même qui n’arrivent pas à se réinventer ou qui ne veulent pas se réinventer. 

Dans certains pays comme l’Estonie, ces Startups participent à hauteur de 15% du PIB du pays. Même des pays en Afrique ont pris beaucoup de mesures pour aider, justement, à la mise en place d’un écosystème propice au développement des Startups».

Elle rajoute par la suite : «Un startuppeur innove, croit en ce qu’il fait et travaille d’arrache pied pour y arriver. Or, ce type de profil, malheureusement, est une minorité en Tunisie. Or, si chacun de cette minorité va travailler dans son coin, il se peut que quelques uns vont réussir à titre individuel. Mais d’autres vont mourir. C’est pourquoi on peut réussir tout et on devient plus puissants si on se rassemble autour d’un organisme légalement présent qui sera le porte parole de cette minorité. 

Amel Saidane

Amel Saidane

C’est la raison pour laquelle on vient de créer l’association Tunisian Startups. Nous avons une stratégie et un projet. Il y aura une série d’événements et de meetups pour discuter des différents sujets qui pourront faire avancer l’écosystème en Tunisie

On veut éduquer et partager le savoir entre les membres de la communauté. Mais par dessus tout, on veut lui donner une voix. Par exemple : La Startup Act. Beaucoup de nous a participé aux workshops pour l’élaboration de cette Startup Act (lire notre article). Aujourd’hui, en nous organisons en tant qu’association, on veut avoir la légitimité pour parler en votre nom». 

La T"unisian Starups", est une association qui est soutenu par la fondation Fondation Friedrich Naumann. «Je suis heureux de voir ce premier évènement public de l’association des Startuppers après 6 mois de planification, de netowrking et de préparation», a déclaré  Ralf Erbel, directeur du bureau de cette ONG allemande qui milite pour les libertés en Tunisie et le soutien de la société civile. «Jusque là, et à ma connaissance, c’est la toute première association de Startups que connait la Tunisie. Il y a beaucoup d’institutions qui parlent des startuppurs, ou des fonctionnaires ou des salariés, mais jamais les startruppers eux même. Je pense qu’en vous organisant en tant qu’association, vous allez avoir plus de légitimité d’être de vrais porte-paroles de la communauté. Je suis très heureux que la Fondation Friedrich Naumann soit un partenaire à cette association à laquelle je souhaite beaucoup de succès».

Plus d’informations sur cette association: https://www.facebook.com/tunisianstartups

Welid Naffati


Inscrivez vous à notre newsletter pour recevoir toute la nouveauté.