THD

INT : Les téléphones volés seront bloqués en Tunisie et à l’étrangerLe président de l’Instance Nationale des Télécommunications (INT), Hichem Besbes, a annoncé lors de son Interview à DigiClub (cliquez ici pour lire la 1ère partie de l’interview) le lancement d’un projet pour la protection du consommateur et le marché tunisien contre la prolifération des téléphones volés ou issus du marché noir. 

Avant de revenir sur les détails de ce projet, Hichem Besbes a rappelé que l’INT avait réalisé une étude auprès des consommateurs tunisiens pour déterminer le nombre d’utilisateurs de smartphones et l’évolution de leur comportement. 

Selon cette étude, le nombre de smartphones disponibles en Tunisie s’élève à 6.5 millions. Chaque année, 2.5 millions nouveaux téléphones, dont 1.5 million, sont compatibles 4G, arrivent sur le marché tunisien.  

Hichem Bebes a ajouté que les résultats de cette étude ont montré que 70 % des Tunisiens changent de téléphone au bout de deux ans en moyenne. «Le trafic Data sur les smartphones augmente également de manière considérable», a-t-il affirmé. «Entre 2016 et 2015, nous avons enregistré une augmentation de 60 % de l’utilisation de la Data en Tunisie. Cette hausse s’explique par l’émergence d’une tendance majeure à savoir l’adoption de la 4G, de par sa capacité à fournir un meilleur débit et donc une meilleure qualité de service, et bien sûr l’évolution du comportement du consommateur en lui-même». 

Blocage des téléphones volés : l’INT accélère le développement de son projet 

Dans le cadre de la consolidation de sa politique de protection du consommateur tunisien, Hichem Besbes a annoncé que l’INT travaille actuellement sur un projet d’envergure en collaboration avec les opérateurs tunisiens et la GSM Association (GSMA), qui regroupe tous les opérateurs téléphoniques dans le monde. Ce projet vise d’une part à protéger le consommateur tunisien et le marché contre la prolifération des téléphones volés et d’autre part de réduire le taux de criminalité.   

«Une fois volé, le téléphone est directement “patché” et revendu à travers différents canaux. Malheureusement, le consommateur ne peut guère s’en rendre compte et peut être ainsi victime d’une malheureuse arnaque», a indiqué Hichem Besbes. 

Afin de lutter contre ce phénomène, l’INT a engagé des travaux pour le développement d’un processus de blocage du téléphone dès qu’il est signalé volé. Dans une première étape, le téléphone sera blacklisté et bloqué auprès des opérateurs tunisiens et ensuite à l’échelle internationale dès que la convention avec le GSMA sera effective. 

«En plus du processus de blocage, nous donnons l’occasion au consommateur de vérifier, avant d’acheter, si le téléphone est authentique. Nous travaillons actuellement sur la création d’un service sous forme de code USSD avec les opérateurs tunisiens et nous lancerons prochainement une campagne de sensibilisation sur le sujet», a-t-il rajouté. Le directeur de l’INT a affirmé, dans ce même contexte, que ce service sera fonctionnel à compter de septembre 2017. 

Vous pouvez écouter l'interview au complet en vous rendant sur ce lien

Nadya Jennene

A lire également : 

85% des Tunisiens ne connaissent pas leur offre mobile


Inscrivez vous à notre newsletter pour recevoir toute la nouveauté.