THD

Installation du très haut débit fixe à Rjime Maatoug (Kebili) pour encourager la création d’emploisTunisie Telecom procède actuellement à l’installation d’un réseau fixe dans la localité de Rjime Maatoug au sud du pays afin de desservir la zone avec du très haut débit. C'est ce que nous a affirmé Taoufik El Meddeb de la Direction Régionale de Tunisie Telecom à Kebili. Ce projet qui coûtera la bagatelle de 70 mille dinars, servira en premier lieu à raccorder la municipalité et le bureau de poste qui, jusqu’ici, n’avaient que les téléphones mobiles pour rester en contact avec les autres services de l’Etat avec limitation aux opérations postales manuelles pour ce dernier. La population locale est en effet obligée de se déplacer au bureau de poste d’El Faouar qui se trouve à 70 kms de Rjime Maatoug. 

Et quid de l’Internet ? «Ils utilisent la 3G pour se connecter. Mais ce réseau ne peut être utilisé comme connexion principale pour des services de haute importance comme ceux de la poste», a rétorqué M. El Meddeb qui a expliqué par la même occasion que des travaux ont été également entrepris pour lancer pour raccorder toute la région à la 4G.

Pour le moment, les efforts sont concentrés pour le déploiement d’un IPMSAN dans cette localité puis d’un réseau cuivré pour desservir environ 500 ménages avec l’ADSL jusqu’à 20 Mbs ainsi que du VDSL2+ (Environ 100 Mbs). Les travaux ont débuté le 24 avril dernier et ils seront terminé vers la fin de l’été. 

Rjime Maatoug se trouve à environ 140 kms de Kebili. Et vu la nature du terrain, il était difficile de raccorder cette localité sans avoir renforcé et mis à niveau celui de Kebili, puis la délégation d’El Faouar qui se trouve à mi-chemin entre le Chef Lieu de Kebili et Rjime Maatoug. Par ailleurs, Tunisie Telecom se basera sur une liaison FH pour pouvoir raccorder cette localité au reste du réseau et non la Fibre Optique dans le but de réduire les frais. 

Avec un tel projet, Taoufik El Meddeb espère supprimer définitivement le caractère «Zone blanche» et «désertique» à Rjime Maatoug en offrant, non seulement au grand public (population de 9 mille habitants) un moyen confortable pour se connecter à Internet, mais aussi inciter les professions libérales à mieux développer leur business ainsi que la création des PME. Rappelons à cet effet que d'après une étude dévoilée en 2012, sur chaque 1000 nouvelles connexions haut débit, on crée, en moyenne, 80 nouveaux emplois. Mieux : A chaque fois que le taux de pénétration de l’Internet haut débit augmente de 10%, le PIB croit de 1% (lire notre article).

Notons qu’en 1972, une importante nappe phréatique a été découverte dans la région de Rjime Maatoug permettant la culture des palmiers dattiers. Le site de l’Office de Développement de Rjime Maatoug décrit ainsi que cette découverte, «outre son objectif socio-économique, va permette de lutter contre la menace perpétuelle de désertification causée par le grand Erg oriental qui ravage tout sur son passage».

Rappelons au final que Tunisie Telecom entreprend depuis les 3 dernières années beaucoup d’efforts pour raccorder les zones difficiles à Internet. C’est ainsi qu’un réseau 2G/3G a été installé pour la 1ère fois à Borj El Khadhra (dans la pointe sud du pays, à la frontière de l’Algérie et la Libye) en 2014 et puis à Sidi Mechreg à Bizerte en 2015.

Welid Naffati

A lire également :

Pourquoi Tunisie Telecom a tenu à raccorder l’extrême sud saharien à la 2G/3G ?

Tunisie Telecom : Premier opérateur à raccorder Sidi Mechreg (Bizerte) à Internet


Inscrivez vous à notre newsletter pour recevoir toute la nouveauté.