THD

Les salariés de Topnet lancent un cri de SOS

Le fournisseur d’accès Internet Topnet, détenu par Tunisie Telecom, est depuis deux semaines en grève ouverte. Tous les salariés et les services sont en arrêt de travail, sauf une cellule d’astreinte qui veille sur le bon fonctionnement du réseau. Même si le FAI a décidé de ne pas suspendre les accès des abonnements impayés, des clients qui ont un problème technique n’ont aucun interlocuteur qui puisse corriger les problèmes de connectivité.

Lire la suite...

Débit Internet en Tunisie : L’Ariana au top, Sfax et Bizerte à la traine

Le classement Netindex du mois de décembre, fourni par le site Ookla et qui expose les données sur la qualité du réseau Internet par pays via son réseau de serveurs sur www.speedtest.net et www.pingtest.net, a révélé un constat qui commence à devenir inquiétant : notre connectivité, bien que légèrement meilleure, reste toujours à la traîne.

Lire la suite...

Tunisie : Oubliez le dégroupage et les opérateurs, pensez à la fibre optique et la mutualisation 3/3

L’opérateur historique français Orange a été récemment au centre d’une polémique. Dans ses conditions générales de vente (CGV) de la fibre optique pour les Pro, l’opérateur a interdit l’utilisation du P2P, de youtube et de Skype sur sa connexion. Révélée par Numerama, la polémique a vite enflé et l’opérateur a fini par se rétracter et a promis une prochaine suppression de cette clause.

Lire la suite...

Tunisie : Oubliez le dégroupage et les opérateurs, pensez à la fibre optique et la mutualisation 2/3

Si on veut donner un bon coup de pouce à la création d’emploi et au PIB national, on n’a pas trop d'autre choix que de connecter le maximum de personnes au très haut débit. Fini donc l’ère de l’ADSL, bonjour la fibre optique (ou toute autre technologie de substitution) et la 4G !

Lire la suite...

Tunisie : Oubliez le dégroupage et les opérateurs, pensez à la fibre optique et la mutualisation 1/2

«Dans les années 90 au début des connexions RTC (bas débit, ndlr), on ne s’imaginait même pas qu’on arriverait à consommer autant de débit qu’aujourd’hui. On pourra donc en dire de même pour le futur», commente M. Lars-Erik Axelsson de l'autorité de régulation de la poste et des télécoms suédois lors du séminaire sur les stratégies de développement du très haut débit qui s’est déroulé le jeudi 31 octobre à Tunis.

Lire la suite...