L'actuTHD

1ier atelier des appli iPhone et Android d’Orange Tunisie : le témoignage d’un développeur

Sur le forum TuniTech, un membre (dont le pseudo est zal3a), est venu exprimer son point de vue sur le premier atelier de formation d’Orange Tunisie relatif au programme des développeurs des appli iPhone et Android. Visiblement déçu du manque du temps accordé à l’Android durant cet atelier, nous reprenons les points les plus intéressants de son compte rendu.

————————————

Le Samedi 30 Octobre 2010 a eu lieu le premier atelier de développement (de présentation plutôt) organisé par Orange Tunisie à l’Hôtel Acropole aux Berges du Lac.

Pour donner à chacun ce qu’il mérite, je me porte responsable de tout ce qui sera dit dans cet article et ceci n’est qu’un avis personnel que j’expose afin de révéler une réalité cachée jusqu’à aujourd’hui du grand public Tunisien.

Alors, la première chose marquante dans cet atelier, c’est que tout a été centralisé autour de l’iPhone, produit phare de Orange Tunisie et à la fin on se demandait des fois si ce n’était pas la maison Apple qui faisait la présentation tout court.

Au cours de la présentation figuraient des statistiques parmi lesquels un histogramme m’a marqué. En effet il représentait l’évolution des différents OS dans le monde et les chiffres indiquaient une baisse de l’utilisation de l’iOS de plus de 60% à 38% contre l’augmentation de celle d’Android qui avoisine les 37% pour le moment et qui ne cesse de s’élever, surtout avec la sortie proéminente de la version 3.0 avant la fin de l’année 2010.

Or, et il faut le dire, à part les iPhone, Orange Tunisie a aussi parmi ses gammes de téléphones des mobiles tournants sous Android (deux Samsung pour être précis, on se demande ou sont les HTC dans tout ça ), la présentation le concernant (Android) n’a duré que 10 minutes et n’a pas été à la hauteur des espérances des Androphiles qui étaient présents en masse.

On arrive enfin par la suite au moment tant attendu, le moment de pouvoir questionner et demander des informations auprès des responsables d’Orange Tunisie se référant normalement au projet de création de centres de développement.

La chose qui m’a surprise parmi tant d’autres trouvailles, c’est de voir le genre de questions à avoir été posées, je cite comme exemple quelqu’un ayant demandé si l’on pouvait avoir les adresses ip des utilisateurs grâce aux applications. Un autre a évoqué le fait que pour le développement sous iOS l’acquisition d’un Mac est obligatoire. Or un responsable a clairement indiqué que l’on pouvait utiliser aussi les machines virtuelles. Ce qui est en soi un acte absolument illégal.

La meilleure interrogation portait sur les moyens de paiement en Tunisie afin de pouvoir mettre ses applications en ligne sur l’App Store mais aussi la façon dont vont être sponsorisées les 100 meilleures applications choisies par l’équipe d’Orange Tunisie.

Je vais essayer maintenant de rapporter les réponses des responsables aux différentes questions posées ainsi que mes remarques sur leur degré de pertinence.

1/ Côté financement des applications, une question majeure se pose. En effet, il existe 3 types de comptes servant à développer sous iOS pour les différentes plateformes mobiles Apple.

La première est gratuite et accessible pour toute personne possédant un Mac opérationnel et un périphérique ayant la pomme en arrière servant pour les tests. Le deuxième compte est à 99$ et permet de mettre ses applications sur l’App Store tandis que la 3ème qui est à 299$ est destinée aux entreprises, tel est le cas d’Orange Tunisie, qui lui permet d’ajouter la liste des développeurs qui lui sont rattachés.

(…) Vu qu’Orange Tunisie va chaperonner mon application, qu’aurais je en contrepartie ? Pour une application hébergée sur l’App Store, seulement 70% reviennent au développeur, le reste revient à Apple comme frais d’hébergement. Et avec Orange, pour le développeur lui-même, à combien sera sa part dans tout ça ? 20 % ? 30 % ? (…)

2/ Question rémunération et mode de paiement de ces développeurs, Orange a affirmé être en pourparlers directs avec la maison Apple aux Etats Unis afin de trouver un moyen de pouvoir payer en ligne sur internet pour les tunisiens ne possédant pas un compte à l’étranger.

3/ Pour ce qui est des centres de développement, il nous a été communiqués que ce sera envisageable une fois les différentes sessions et ateliers à travers la Tunisie seront terminés. Ce que les responsables ont bien voulus révéler, c’est que ce sera un centre contenant tout le nécessaire pour les futurs développeurs.

4/ Dernière remarque concernant le développement sous iOS, les étapes à suivre sont assez douteuses. En effet la première étape consiste à avoir un certificat en ligne afin d’enregistrer le Mac utilisé pour développer les applications. Puis afin d’effectuer les différents tests, on se doit de déclarer tout les appareils mobiles utilisés (iPhone, iPod Touch, iPad). Au final, Apple se construit une base de données des différents développeurs (vie privée mon œil) et on se retrouve assez limité lors des phases de test vu qu’on doit tout déclarer. Toute cette démarche est imposée je pense afin de rendre l’App Store le seul moyen de distribution d’applications afin qu’Apple touche encore et toujours plus d’argent de tous et pour éviter les ventes en douce comme on dit entre particuliers.

A l’inverse du développement sous Android où la seule chose à faire est de s’inscrire et de payer les 25$ nécessaires afin de pouvoir publier sur le Market, tout en sachant qu’Android n’est pas réservé que pour les téléphones mobiles, il est utilisé aussi pour les tablettes ainsi que pour tout ce qui est embarqué, la dernière démonstration prouvant les capacités d’Android est certainement la voiture Google.

Ce que j’ai tiré de cette fameuse journée du Samedi 30 Octobre 2010, c’est le fait de constater que les tunisiens deviennent de plus en plus influents et ont des profils intéressants hors des frontières tunisiennes, alors autant savoir utiliser son potentiel pour soi même et ne pas l’offrir pour presque gratuitement au profit d’autrui à qui la renommée et l’argent sont les seules choses qui dominent face à l’initiative, au talent, à la dignité et à la propriété culturelle d’autrui.

Vous pouvez lire l’intégralité du compte rendu de notre membre zal3a ainsi que les avis (assez critiques d’ailleurs) des autres membres du forum sur son point de vue.

Laissez votre commentaire sur le forum

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Responsable Production multimédia : Marwen Dhemaied

Newsletter

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top