L'actuTHD

65% des Tunisiens se connectent à Internet dont la majorité y passe plus de 3h/jour sur la 3G

65% des Tunisiens se connectent à Internet dont la majorité y passe plus de 3h/jour

En vue de bien préparer le lancement de la 4G en Tunisie, l’Instance Nationale des Télécommunications (INT) a organisé un sondage sur terrain auprès d’un échantillon représentatif de 2500 Tunisiens âgés entre 10 et 70 ans résidents dans les régions de Tunis, Nabeul, Jandouba, Sfax, Sidi Bouzid, Gafsa et Gabès. D’après le résultat, presque 60% des personnes participantes passe plus de 3h par jour sur Internet sur la 3G, contre 36% qui consacrent entre 1h et 3h par jour à la navigation. 12% seulement des sondés restent moins d’une heure par jour sur la Toile.

En vue de bien préparer le lancement de la 4G en Tunisie, l’Instance Nationale des Télécommunications (INT) a organisé un sondage sur terrain auprès d’un échantillon représentatif de 2500 Tunisiens âgés entre 10 et 70 ans résidents dans les régions de Tunis, Nabeul, Jandouba, Sfax, Sidi Bouzid, Gafsa et Gabès. D’après le résultat, presque 60% des personnes participantes passe plus de 3h par jour sur Internet sur la 3G, contre 36% qui consacrent entre 1h et 3h par jour à la navigation. 12% seulement des sondés restent moins d’une heure par jour sur la Toile.

Il est intéressant de connaitre l’échantillonnage de ce sondage lancé par le régulateur: 48% des participantes sont des femmes contre 52% pour les hommes. 22% des personnes sondées sont des étudiants. Suivi par des employés (22%), des sans emplois (17.5%), des professions libérales (17%), des ouvriers (13.5%), des retraités (5%) et enfin des cadres (4.3%).

Pour la répartition par âge, presque 40% des sondés font partie de la tranche 35-54 ans. Suivi par les 25-34 ans. Les 10-17 ans représentent 13% et finalement les 55-70 ans (15.4% des personnes sondées).

En termes de répartition géographique, 24% des participants sont basés à Tunis, suivi par Sfax (22%), Sidi Bouzid (18%), Nabeul et Jendouba (10%) et finalement Gafsa et Gabes (8%). 

 Répartition par délégation

Répartition par délégation

Ce qui est intéressant dans cette enquête faite sur le terrain (et non par téléphone) est que 65% des personnes sondées se connectent à Internet contre 39% qui ne l’utilisent pas. Parmi ces 65%, la majorité (44.6%) a un abonnement 3G contre seulement 21.2% qui ont un abonnement ADSL.

Pour ceux qui utilisent la 3G, 94,3% la considèrent comme étant l’abonnement le plus utilisé. Pour ceux qui utilisent l’ADSL, 88,8% la considèrent comme étant l’abonnement le plus utilisé. 

Et sur ce dernier point, l’ADSL semble être le premier support de choix pour le critère «qualité de connexion». En effet, 63% des personnes sondées préfèrent ce support plutôt que la 3G où 19% seulement le préfèrent sur l’ADSL. En termes de coûts, là encore la majorité choisit l’ADSL (24%) contre 16% seulement pour la 3G. 

 Choix du support de connexion ADSL vs 3G

Choix du support de connexion ADSL vs 3G

Ces résultats pourrait choquer certains qui croyait que l’ADSL est déjà mort. Mais on pourra l’expliquer par la nature même de la technologie 3G. Et pour cause : les ressources radio des antennes relais sont partagées. De ce fait, la connexion peut parfois être ralentie le soir avec le pic des connexions. Or ce phénomène de ralentissement peut aussi paraitre durant la journée si le nombre des connectés à proximité de la dite antenne augmente inopinément. Cette performance aléatoire serait, donc, la raison pour laquelle beaucoup continuent encore à croire à la fiabilité de la connexion ADSL plus que la 3G.

D’autant plus que sur l’ADSL, chaque abonné à sa propre ligne et donc les ressources ne sont pas partagées. De surcroit, sur l’ADSL, l’opérateur historique ne facture pas le volume de téléchargement (en Méga Octets ou Bytes) mais plutôt la vitesse de connexion (en Méga bits/seconde). Du coup, le téléchargement devient vraiment illimité contrairement à la 3G où le volume de téléchargement des données reste tributaire d’un quota qu’on achète sous forme de forfait. Pour les gros utilisateurs de ressources multimédias, l’ADSL devient, donc, un grand avantage en termes de qualité et de coût par rapport à la 3G.

Dans le résultat de cette enquête fort intéressante, on apprend également que plus d’un tiers de la population tunisienne possède un smartphone et que ce sont surtout les hommes qui en utilisent. A suivre. 

Welid Naffati

A lire également :

Débit et tarification floue des opérateurs freinent le développement de l’Internet mobile en Tunisie

D’après Ericsson, 22% des Tunisiens ont un Smartphone et 12% ont une tablette

Etude Deloitte : La Tunisie comptera 6 millions de Smartphones en 2016

Dans sa stratégie TIC, la Tunisie brasse du vent et sa diplomatie aux abonnés absents

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Responsable Production multimédia : Marwen Dhemaied

Newsletter

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top