En bref

75000 sites web pour la plus grosse grogne de l’histoire du Net

La grogne des sites web américains continue. En effet, les 2 projets de lois qui seront soumis prochainement au vote, à savoir la SOPA et la PIPA, continuent de causer une très grosse polémique chez la communauté web. Dès leur annonce en octobre, ces lois ont subi de grosses critiques. En effet, ces lois permettraient de réclamer des sanctions judiciaires contre des sites hors juridictions des Etats Unis, s’ils sont soupçonnés d’enfreindre les lois de copyright. De ce fait, elles pourraient exiger des moteurs de recherche tels Google ou des services de transaction comme Paypal de cesser toute relation commerciale. Enfin, dans un point jugé comme le plus dangereux, cette loi permettrait de prendre des « mesures techniques » pour empêcher tout accès aux sites hors la loi. Scandaleux, tel a été le jugement des sites web en question, qui ont réagi d’une manière inhabituelle, preuve de l’indignation ressentie vis-à-vis de ces lois.

Résultat, le 18 janvier 2012 a été une date marquée dans les annales comme la plus grande protestation en ligne de l’histoire. En effet, plus de 75000 sites recensés ont participé au mouvement SOPAStrike, parmi eux, des sites de renommée mondiale, tels Yahoo !, Wikipedia, Google, etc. Bien que le but soit unique, c’est-à-dire combattre lesdites lois en sensibilisant l’opinion publique et en attirant l’attention des élus de l’US Congress et de l’US Senate, les manières d’opérer étaient différentes.

De la simple figuration, aux lettres ouvertes de protestation (dont l’une est signée par Google, Facebook, Yahoo !, eBay, AOL, Twitter, LinkedIn, Mozilla Foundation et Zynga), les interfaces personnalisées (voir photo ci-dessus) jusqu’à même l’extinction totale du site pour 24 heures, comme réalisé par le Wikipedia anglophone (lien vers l’article d’hier). Un bras de fer oppose donc le gouvernement américain et les firmes influentes du net, ce qui est de mauvaise augure pour un gouvernement qui se trouve pour la 1ère fois en position de faiblesse vis-à-vis d’un secteur très fructueux pour son économie mais assez limite pour sa sécurité interne.

SEA

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Responsable Production multimédia : Marwen Dhemaied

Newsletter

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top