L'actuTHD

AICTO, quel rôle pour cette organisation dans la digitalisation du monde arabe ?

 

La Tunisie a été réélue, à l’unanimité, pour un second mandat à la tête de l’Organisation Arabe des Technologies de l’Information et de la Communication (AICTO), et ce lors de la réunion de la 16ème Assemblée Générale de l’organisation tenue le 23 septembre en Tunisie.

A l’occasion, nous avons invité dans ce 106eépisode de DigiClub powred by Topnet, le secrétaire général de l’AICTO, Mohamed Ben Amor.

Née en 2001, l’Organisation Arabe des Technologies de l’Information et de la Communication a officiellement entamé sa mission en 2008 avec, uniquement, une dizaine d’Etats-membres dont le Sultanat d’Oman et la Tunisie.

Cette organisation gouvernementale – ouverte en termes d’adhésion aux acteurs du secteur privé, aux associations et composantes de la société civile – n’a pas, en effet, eu le succès escompté auprès des pays du Golfe et certaines pays arabes membres de la Ligue des Etats arabes (LEA). Selon notre invité, l’Arabie Saoudite, les Emirats arabes unis, le Qatar, le Kuwait et le Bahreïn, avaient tous émis des réserves quant au processus de création de cette organisation.

« Pendant quatre ans, nous avons déployé nos efforts afin de remettre le sujet sur le table et jusque là nous avons beaucoup avancé, en termes de négociations, avec le Qatar et le Kuwait », a indiqué Mohamed ben Amor.

Revenant sur les objectifs et la vision de l’AICTO, notre invité a expliqué qu’à l’aube de sa création, l’organisation s’était fixée une quinzaine d’objectifs. Ce nombre a ensuite été réduit à quatre objectifs majeurs durant le mandat écoulé de la Tunisie.

« Nous travaillons dans le cadre d’un programme que nous avons baptisé ‘stratégie des 4D’, et qui s’articule autour de quatre principaux axes : l’inclusion digitale, la transformation digitale, la confiance digitale et enfin l’innovation digitale », a affirmé Mohamed ben Amor.

En ce qui concerne les projets dont l’organisation est, actuellement, en charge, Mohamed ben Amor a annoncé que l’AICTO avait été missionnée, en marge du 4e sommet économique de Beyrouth tenu en janvier, pour élaborer une stratégie arabe pour la transformation digitale et la cyber-sécurité.

Selon notre invité, le Conseil des ministres arabes des Télécommunications a, de son côté, chargé l’AICTO, d’activer l’initiative de l’Arabie Saoudite sur la ville intelligente. Cette initiative vise à octroyer, chaque année et via dossier de candidature, le label « ville intelligente » à une capitale arabe.

L’AICTO aura, par ailleurs, pour mission de structurer et règlementer le fond arabe pour le développement des technologies de l’information et de la communication. Ce fond est une initiative du Kuwait, selon notre invité. « Sur le papier, ce fond est supposé généré 200 millions de dollars, mais jusque là nous ne disposons que de 100 millions offert à 50/50 par le Kuwait et le Qatar », a expliqué Mohamed ben Amor.

Pour écouter l’interview au complet, veuillez cliquer ici.

Nadya Jennene

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit SARL
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Rédactrice en Chef : Zeyneb Dridi

Newsletter :

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top