L'actuTHD

AIESEC Tunisie : Les étudiants peuvent désormais trouver un stage pro à l’étranger sur LinkedIn

AIESEC Tunisie : Les étudiants peuvent désormais trouver un stage pro à l’étranger sur LinkedIn

L’AIESEC vient de conclure un partenariat avec le réseau social professionnel LinkedIn pour faciliter la tâche aux étudiants adhérents à cette ONG de mieux trouver un stage professionnel à l’étranger de leur pays d’origine. 

AIESEC Tunisie : Les étudiants peuvent désormais trouver un stage pro à l’étranger sur LinkedInL’AIESEC vient de conclure un partenariat avec le réseau social professionnel LinkedIn pour faciliter la tâche aux étudiants adhérents à cette ONG de mieux trouver un stage professionnel à l’étranger de leur pays d’origine. 

Mais tout d’abord, c’est quoi l’AIESEC ? L’AIESEC est une organisation non gouvernementale estudiantine. Elle est présente dans plus de 128 pays et a pour but le développement du leadership chez les étudiants pour atteindre la paix et l’accomplissement du potentiel humain.

Dans ce sens, une plateforme est disponible en ligne pour les adhérents à AIESEC à travers le monde et ce, pour développer ce leadership en cherchant les offres de stages disponibles dans les 128 pays où l’association existe. «Ce ne sont pas réellement des stages, mais plutôt un Global Internship Program», précise Aziz Ben Taieb, président d’AIESEC Tunisie. «En plus de ce programme, la plateforme de l’AIESEC propose aussi des stages bénévoles dans le cadre des travaux des ONG à but non lucratifs et à caractère social ou écologique».

Alors peut-on trouver ces offres de stages bénévoles sur LinkedIn ? «Non. On trouvera essentiellement les stages professionnels», répond Aziz Ben Taieb. Dans ces offres, l’étudiant peut postuler au poste qui va le plus avec son profil et ce qu’il cherche notamment dans le cadre des PFE, mémoires de fin d’étude voire même des stages d’initiation à la vie professionnelle. Il peut ainsi rentrer en contact avec la société étrangère en question. Des échanges de mails et des sessions skype suivront où les derniers détails, comme la logistique, seront discutés (l’hébergement, le transport assuré par la société, la rémunération, etc.). «Mais cette rémunération ne peut être considérée comme un salaire. Mais plutôt une subvention de la part de l’entreprise pour répondre aux besoins les plus minimaux de l’étudiant à l’étranger. La période de stage peut durer entre 3 mois et un an».

Mais si une entreprise tunisienne souhaite avoir des stagiaires de l’AIESEC, depuis la Tunisie, est-ce possible ? «Non. Elle peut recevoir des étudiants étrangers mais ne peut exiger de prendre des étudiants tunisiens», répond le président d’AIESEC Tunisie qui rajoute ainsi, que le but de l’association est de faire le partage de la culture entre ses membres. Or cette richesse est acquise en se déplaçant à l’étranger et en se mélangeant à d’autres cultures. 

Est-ce que ces étudiants peuvent partir à l’étranger et à la fin de leur stage sont-ils directement embauchés ? «L’objectif n’est pas l’embauche, si l’entreprise veut recruter l’étudiant, là ça sort du cadre du partenariat. Et de toutes les façons, ils sont obligés de revenir pour leur PFE ou mémoire. Et notre but c’est qu’ils reviennent pour implémenter en Tunisie ce qu’ils ont appris à l’étranger. Mais ils ont toujours le choix après de repartir si l’entreprise en question leur propose l’embauche à la fin de leur cursus», affirme-t-il. 

Quant au bénévolat, il y a des règles très strictes chez l’AIESEC. Dans le cadre du bénévolat, la partie accueillante des stagiaires doit assurer l’hébergement, le transport et toute la partie logistique durant leur séjour. De plus, l’association n’a pas le droit de faire travailler des heures supplémentaires à ces bénévoles.

AIESEC Tunisie a pu envoyer dans le monde presque 200 étudiants tunisiens chaque année. «Depuis juillet dernier jusqu’à maintenant, nous avons déjà trouvé des stages professionnels à 100 étudiants de nos facultés et ce, dans différentes spécialités», s’enorgueillit Aziz Ben Miled. A la question si il y a eu des étrangers qui sont venus en Tunisie dans le cadre de ce programme, il répond : «Oui il y en a. Nous avons même qui sont revenus pour fonder leur entreprise, ici en Tunisie».

Notons qu’une réunion de tous les présidents d’AIESEC à travers le monde est organisée actuellement au Maroc et dans laquelle un représentant de LinkedIn sera présent.

Welid Naffati

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit SARL
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Rédactrice en Chef : Zeyneb Dridi

Newsletter :

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top