En bref

Bastardo : Un film qui raconte l’ascension d’un pauvre grâce à une antenne GSM

Bastardo : Un film qui raconte l’ascension d’un pauvre grâce à une antenne GSM«Bastardo», est un film qui raconte l’histoire de Mohsen alias «Bastardo» (Monoom Chouayet), un trentenaire vivant dans le rejet de son quartier pauvre. Il voit sa vie changer le jour où il installe un relais GSM sur son toit. Son ascension est fulgurante mais c’est sans compter sur Larnouba (Chedly Arafaoui), chef du quartier sans scrupules, qui voit d’un mauvais œil l’acension du “bâtard”.

Bastardo : Un film qui raconte l’ascension d’un pauvre grâce à une antenne GSM«Bastardo», est un film qui raconte l’histoire de Mohsen alias «Bastardo» (Monoom Chouayet), un trentenaire vivant dans le rejet de son quartier pauvre. Il voit sa vie changer le jour où il installe un relais GSM sur son toit. Son ascension est fulgurante mais c’est sans compter sur Larnouba (Chedly Arafaoui), chef du quartier sans scrupules, qui voit d’un mauvais œil l’acension du “bâtard”.

«Bastardo», le nouveau long-métrage de fiction de Nejib Belkadhi, sortira le 8 décembre dans les salles : Cinémadart à Carthage, l’Alhambra à la Marsa ainsi que salle Amilcar à El Manar et au Rio au centre-ville de Tunis.

«La réflexion sur le pouvoir m’a toujours accompagné, surtout sous le régime de Ben Ali» nous confie Nejib Belkadhi, également auteur du film, avant d’ajouter : «En 2007, quand j’ai commencé à écrire ce scénario, je n’avais qu’une chose en tête : mon personnage principal, Bastardo, ne devait pas choisir le pouvoir. C’est plutôt le pouvoir qui le choisit».

Nejib Belkadhi s’est avant tout fait connaitre comme réalisateur de «Chams Alik» (Canal+ Horizons, 1999-2001). En 2002, il fonde Propaganda Productions avec son ami Imed Marzouk qui deviendra plus tard son producteur. En 2005, il réalise son premier court-métrage de fiction appelé «Tsawer». Le film sera sélectionné dans plus de 30 festivals dans 11 pays. En 2006, son long métrage documentaire VHS-Kahloucha participera à plus de 50 festivals dont une première mondiale au festival de Cannes et une sélection en compétition au festival de Sundance. Il récoltera 7 prix dans différents festivals. Avec «Bastardo», Nejib Belkadhi signe son tant attendu retour au septième art. 

«Bastardo» a été projeté en avant-première mondiale en sélection officielle du Festival International du Film de Toronto. Il a également figuré en sélection officielle du Festival du Film d’Abu Dhabi.

D’après communiqué

Facebook Comments

Plus Populaires

Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem?

Temporibus autem quibusdam et aut officiis debitis aut rerum necessitatibus saepe eveniet.

Tunisie Haut Debit
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Responsable Production multimédia : Marwen Dhemaied

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top