L'actuTHD

De la Tunisie à la France, la polémique autour du Galaxy S II s’étend et prend de l’ampleur

Vous payez un Smartphone Galaxy S II i9100 et vous obtenez un Galaxy SII i9100G moins performant. C’est avec cette phrase qu’on peut résumer toute la polémique qui ne cesse d’enfler depuis des mois autour de la marque Samsung et son dernier Smartphone Galaxy S II. La source de cette polémique qui fait effet de boule de neige ? La Tunisie et la Malaisie.

Le Samsung Galaxy S II a été lancé en Tunisie le 14 septembre 2011 chez Tunisiana. Il est vendu au prix de 1300 dinars. «Un tarif élevé», diront certains. Les technophiles et les fans d’Android trouvent par contre ce prix justifié par la qualité du produit. Des caractéristiques techniques qui feraient de lui le meilleur androphone du marché.

Seulement voilà, en octobre dernier, l’un des membres de notre forum a fait une mauvaise découverte. Séduit et convaincu, Susanno est allé acheter le Samsung Galaxy S II. Mais au lieu d’avoir la référence i9100 tel qu’a été annoncée par Tunisiana, il s’est plutôt retrouvé avec l’i9100G.

Dans ce tableau comparatif réalisé par tunandroid, nous pouvons remarquer les différences entre les 2 références :

Et pourtant, les revendeurs de ce Smartphone, dont Tunisiana, ont affiché, ou continuent d’afficher, la référence i9100 au lieu du i9100G sur la fiche produit du téléphone dans leur boutique.

«Les deux références sont strictement identiques, notamment sur le plan esthétique, à un détail près», écrit notre confrère Clubic.fr. «Le GT-i9100 embarque un SoC Samsung Exynos 4210, cependant le GT-i9100G un Texas Instruments OMAP4430. Certes ils abritent tous deux un CPU ARM Cortex-A9 double-cœur cadencé à 1,2 GHz, mais le premier abrite le jeune GPU ARM Mali-400 MP alors que le second abrite le vieillissant PowerVR SGX540. Des tests de performance ont en outre démontré que le premier CPU était plus performant que le second qui plafonne la majeure partie du temps à 1,0 GHz, même en charge».

Questionné sur cette affaire le 31 octobre dernier, l’opérateur Tunisiana a répondu sur le forum d’une façon évasive : «Nous allons vérifier ce point et nous reviendrons vers vous dès que possible». Depuis, c’est le silence radio.

Et pour cause : cette affaire gène beaucoup Tunisiana dans la mesure où l’opérateur n’est qu’un simple revendeur du téléphone. «Quand nous avons passé commande, on ne savait pas qu’il y avait deux différentes références», nous a répondu un cadre chez Tunisiana qui a tenu à garder son anonymat.

Même son de cloche chez les autres revendeurs de la marque : «Même le bureau de Samsung en Tunisie n’est pas responsable de cette affaire puisque la firme Sud Coréenne a imposé à sa filiale tunisienne de proposer la référence i9100G. Selon la maison mère, cette dernière serait plus adaptée au climat de la Tunisie vu que la référence originale (le i9100, ndlr) chauffe beaucoup».

En octobre dernier, la page officielle de Samsung Malaisie est sortie de son silence pour défendre son produit et affirmer que «la différence de puce n’impactait pas les performances du produit».

Mais la polémique a encore une fois enflé pour toucher cette fois-ci l’Europe. «Le GT-i9100G était initialement destiné à des marchés émergents comme la Malaisie, ou la Tunisie», commente Clubic.fr. «Mais Samsung l’a finalement livré en Europe, où la situation est d’autant plus problématique puisque Samsung l’a fait discrètement cohabiter avec l’original. De nombreux marchands se contentaient effectivement d’indiquer le nom commercial et la mention ‘double-cœur à 1,2 GHz’, ce qui est malheureusement insuffisant pour distinguer les deux références. On les identifie pourtant sur l’emballage, sur l’écran de démarrage puis dans le menu À propos».

En France, sur des forums de défense de consommateurs, des revendeurs en ligne ont exprimé leur grogne sur cette affaire. D’après leurs dires, ils n’ont pas explicitement demandé à Samsung de leur faire livrer le i9100G. Ils accusent carrément la firme Sud Coréenne de vouloir profiter de ce flou pour augmenter ses marges avec une référence qui lui coûterait moins cher en production, mais qu’elle vend au même prix que l’original. Information qui reste, bien évidement, à confirmer.

Seif Eddine Akkari

Laissez votre commentaire sur le forum

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Responsable Production multimédia : Marwen Dhemaied

Newsletter

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top