L'actuTHD

Deux jeunes Tunisiens révolutionnent la télé classique avec le projet Pinhole

Deux jeunes Tunisiens révolutionnent la télé classique avec le projet Pinhole

On ne peut nier la force d’impact de la télé sur la société. Ce support de diffusion reste encore (et probablement pour bien longtemps) le roi des médias et ce, malgré la menace que présente Internet. Mais au lieu de mettre en conflit ces deux supports, des chaines de télé ont eu l’intelligence de rendre Internet complémentaire à la TV (et vice-versa) pour leur propre profit.

Deux jeunes Tunisiens révolutionnent la télé classique avec le projet PinholeOn ne peut nier la force d’impact de la télé sur la société. Ce support de diffusion reste encore (et probablement pour bien longtemps) le roi des médias et ce, malgré la menace que présente Internet. Mais au lieu de mettre en conflit ces deux supports, des chaines de télé ont eu l’intelligence de rendre Internet complémentaire à la TV (et vice-versa) pour leur propre profit. 

«Dans le monde, 85% de ceux qui regardent la TV, utilisent en même temps leur Smartphone pour vérifier leur flux d’actualités sur les réseaux sociaux (twitter et facebook) ne serait-ce une fois par mois», affirme Riadh Bouslema de Pinhole.tn, plateforme de visionnage de vidéos en HD, lors de sa présentation au salon e-commerce Tunisie. «62% d’entre eux font ce geste plusieurs fois par semaine dont 39% quotidiennement».

Cette tendance du «second screen» (second écran) -que ce soit pour le smartphone, le PC ou la tablette- n’est, paradoxalement, pas aussi diffuse au pays de l’Oncle Sam qu’au Moyen Orient. «La région MENA représente le plus grand taux d’utilisation du second écran», rajoute Riadh Bouslema. «63% des téléspectateurs de cette région interagissent, avec l’émission ou le film qu’ils regardent sur leur compte twitter ou facebook. En deuxième position on trouve l’Amérique Latine avec 52% et puis l’Asie Pacifique avec 47%».

Ces facebookeurs tunisiens qui se limitent à ‘liker’ et à faire du copier/coller

Mais cette tendance est-elle quantifiable pour la Tunisie ? «Pas vraiment», nous répond-il. «C’est essentiellement via le système Hashtag qu’on arrive à suivre ce qui se dit sur le Net à propos de telle ou telle émission télé. Il faut savoir que le Hastag est utilisé surtout sur twitter et n’a été intégré que très récemment sur Facebook. Or, twitter n’est pas aussi diffus en Tunisie que Facebook».

Devrions-nous, alors, nous attendre à quantifier cet impact grâce au système Hashtag de Facebook ? «Encore faut-il que nos Internautes soient productifs !», ironise Riadh Bouslema avant de reprendre son explication. «Malheureusement en Tunisie, beaucoup de facebookeurs se limitent à ‘liker’, à partager et à faire du copier-coller d’autres statuts ou articles. Il n’y a pas réellement de création de contenus. Cependant dans le Moyen-Orient beaucoup commentent et donnent leur avis en langue arabe mélangée au dialecte du pays duquel ils sont issus».

Le marché tunisien ne fera-t-il pas le grand saut vers la Social TV ? «C’est possible s’il y a des chaines de télé qui incitent les Internautes tunisiens à interagir avec l’émission via les réseaux sociaux (le hashtag, les commentaires sur la page facebook officielle, etc.). Or vous seriez étonnés d’apprendre que ce sont ces chaines-là qui freinent cette avancée sous le prétexte qu’on fait de la pub gratos à un site Internet».

En d’autres termes, les chaines de télé tunisiennes ne souhaitent pas afficher en permanence des hashtag de l’émission pendant la diffusion pour ne pas éloigner les téléspectateurs de la Télé aux dépens d’Internet. D’autant plus qu’il y a quelques sites qui proposent le streaming gratuit ou carrément l’enregistrement en différé de l’émission. 

Nos chaines ont peur d’Internet

Ce raisonnement absurde peut, par contre, accélérer la chute de la dite chaine. Car si le téléspectateur trouve une autre chaine concurrente où des émissions font porter sa voix en direct aux invités, il finira par lâcher la première et devenir fidèle à la 2ème.

De toutes les façons, l’évolution du Net et les avantages qu’ils apportent finiront par piquer de plus en plus d’audience. Au lieu d’attendre l’émission, le téléspectateur choisira le temps et le moment qui lui convient pour la regarder sur le Web. 

Riadh Bouslema qui présente le projet Pinhole.tn

Riadh Bouslema qui présente le projet Pinhole.tn aux visiteurs du salon e-commerce

Et c’est là qu’un autre problème se pose avec les chaines de télé tunisiennes. Ces dernières évitent (peut-être par paresse ou par méconnaissance technique du procédé) de diffuser leur programme sur le Net, ne serait-ce que la rediffusion (Replay) laissant la place vacante aux autres de le faire à leur place. C’est encore là une perte d’audience et un manque à gagner. 

D’un autre côté, il se peut que nos chaines de télé ne soient guère intéressées par ce procédé vu sa complexité technique (hébergement, développement du lecteur, etc.), mais aussi par les limites posées par des plateformes déjà existantes comme celle de Youtube. Sur cette dernière, il est, en effet, impossible de mettre des URL externes dans les notifications. Il n’est pas possible, non plus, de rajouter et d’enlever des spots pub en dehors du montage vidéo avant l’upload. De ce fait, la chaine ne peut réellement gagner de l’argent derrière.

Pinhole.tn, le projet qui fait sauter les limites Youtube

Voyant cet handicap et le potentiel du marché tunisien, Riadh Bouslema et Nizar Menzli ont alors décidé de lancer un projet très innovant : une plateforme de visionnage et de streaming gratuite avec un lecteur intelligent : Pinhole.tn

Avec un développement 100% tunisien, Pinhole.tn offre la possibilité de consulter les vidéos en HD. Et si la connexion est lente, le lecteur détectera automatiquement les limites de la bande passante de l’Internaute et baissera la qualité de la vidéo sans qu’il y ait une coupure du téléchargement. 

Mais là où Youtube bloque, Pinhole.tn propose des solutions. Le propriétaire de la vidéo peut, en effet, insérer dans des bulles de notifications ce qu’il veut et les liens qu’il souhaite. Il peut également paramétrer des mini spot de pub qu’il peut insérer et enlever à sa guise de la vidéo.

Cette flexibilité de la plateforme ne s’arrête pas là. Car les commentaires au-dessous de la vidéo seront automatiquement partagés sur facebook et/ou twitter. Ce qui peut drainer encore plus d’audience vers la vidéo. Cette dernière peut, d’ailleurs, être visualisée directement sur Facebook, sans avoir besoin de se rendre sur Pinhole.tn

Mieux encore : Au lieu de visiter ponctuellement Pinhole.tn pour vérifier s’il y a un nouvel épisode de sa série/émission préférée (par exemple), Pinhole.tn se chargera d’envoyer une notification facebook/twitter à l’Internaute, sur son propre profil. 

Notifier ses amis sur la télé via la Dreambox

Mais ces deux jeunes entrepreneurs viennent de se fixer un nouveau challenge : Rendre la télé plus sociale que jamais. Comment ? Avec des messages personnalisés sur l’écran. «Si moi je suis en train de regarder un film et que mon ami vient de trouver une chaine en clair qui diffuse un match de foot de la ligue des Champions, au lieu de m’appeler, il m’envoie une notification via sa télécommande. Cette dernière s’affichera alors sur mon écran. En validant la notification, je bascule sur la chaine en question», explique Riadh Bouslema. 

En cours de finalisation, cette technique qui est pour le moment compatible avec les Dreambox 500, peut carrément être utilisée par les marques pour envoyer des coupons de réductions personnalisés aux personnes qui regardent la pub durant son passage sur la télé. Faut-il encore rappeler que beaucoup, en effet, zappent durant les pauses pub ou qu’ils s’éloignent de leur TV ? 

Pinhole.tn est un projet prometteur et très innovant. Il tire pleinement profit de la combinaison Social Media et Télé classique. Sa flexibilité, son ingéniosité et son interactivité est une occasion en or pour les médias classiques qui ont peur de faire le grand saut dans la Social TV. Et quand on se rappelle que ce projet est 100% tunisien. On ne peut qu’en être fier. 

Welid Naffati

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Responsable Production multimédia : Marwen Dhemaied

Newsletter

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top