En bref

Diaspora Tunisienne des Startups: quels leviers pour une inclusion économique ?

startup

Etant un pays en voie de développement, la diaspora tunisienne, fameuse par ses exploits et enracinée aujourd’hui dans les quatre coins du monde, représente une fontaine de richesse et la première source d’aide à la croissance économique locale et au décollage numérique de la Tunisie. Néanmoins, l’engagement de cette diaspora sur sa terre natale manque d’encouragement et rencontre des contraintes décevantes provoquant son abstention.

TCE Entreprise (Training & Consulting for Entrepreneurship), en collaboration avec le projet ProGres Migration, dévoués au développement de l’environnement des affaires et désirant relever un nouveau défi, font appel à l’action par l’organisation de différentes assemblées de la diaspora tunisienne, pour la résolution des différentes entraves accablant l’engagement de la diaspora tunisienne avec son pays d’origine.

Hier matin, le 20 janvier 2020 à l’IACE, l’incubateur Afkar, en partenariat avec la GIZ, a donné le coup d’envoi d’une nouvelle initiative, Diaspora for Development. Le lancement a été annoncé lors de la première édition de la conférence Tunisian Diaspora of Startupsorganisée par la boîte de conseil TCE et le projet ProGres Migration.

Comment impliquer la diaspora tunisienne dans le développement socio-économique du pays ?

Une forte prise de conscience mondiale et collective est en voie d’augmentation, s’intéressant particulièrement à la diaspora et à sa contribution potentielle au développement local et à la croissance économique. Par conséquent, nombreuses initiatives ont été lancées visant à amasser des données, générer des aperçus, atteindre des groupes de diasporas, promouvoir la double citoyenneté et influencer positivement l’image et les perceptions des expatriés dans leurs pays d’origine et d’accueil.

La participation de la diaspora dans le développement économique du pays est un axe important que l’État doit y mettre tous les moyens nécessaires et établir une stratégie pour le développer. Un seul problème : la Tunisie ne dispose pas de suffisamment d’informations nécessaires sur sa diaspora pour élaborer une stratégie efficace, a noté Samir Bouzidi, expert en mobilisation des diasporas africaines.

“Ces migrants gardent l’image du pays comme il l’était à leur départ et ce n’est pas en le visitant durant l’été qu’ils vont changer de perception” a affirmé Sophie Gombart, ingénieure experte en innovation. Elle a fait noter que le manque d’informations est réciproque de la part des Tunisiens qui ont quitté leur pays. Pour changer cela, il est important de déployer un plus grand effort de communication et d’implication de cette diaspora.

Parmi les 1,5 million de Tunisiens vivant à l’étranger, figure un nombre important de leaders et de dirigeants de haut niveau qui occupent des postes clés dans les secteurs public, privé et civil, ainsi que dans des sociétés et institutions multinationales situées dans leurs pays hôtes contribuent à hauteur de 2 millions d’euros de transferts annuels en devise. “Si on tient en compte les canaux informels, ce chiffre peut atteindre les 4 millions d’euros annuellement”, a déclaré Bouzidi. De son côté, Leila Baghdadi, professeur en économie à la Tunis Business School, a noté que ce volume dépasse les investissements directs étrangers !

Jihen Ben Romdhane, sous-directeur à la FIPA, a reconnu l’absence d’un cadre incitatif dédié aux Tunisiens résidant à l’étranger. “Nous organisons des rencontres avec les membres de la diaspora pour leur présenter les opportunités d’investissement dans le pays”, a indiqué Ben Romdhane. “En Tunisie, on chouchoute les investisseurs étrangers mais on oublie les Tunisiens de l’étranger qui ont un grand potentiel”, a déploré Sophie Gombart. Selon elle, l’apport de ces Tunisiens peut aller au-delà des aspects financiers puisqu’ils peuvent offrir du mentorat, mettre à disposition leur réseau, … “Les Tunisiens de l’étranger ont le choix d’investir partout dans le monde, à commencer par leur pays hôte”, a noté Samir Bouzidi. Pour les convaincre de l’intérêt d’investir en Tunisie, il est nécessaire de déployer un effort de communication et de persuasion.

A titre d’exemple, Hamza Guizani organisateur de la conférence et gérant de la société TCE a indiqué que cette diaspora hautement qualifiée, a beaucoup à offrir à la Tunisie. Parmi ces offres, on distingue trois opportunités significatives à exploiter :

  • Le partage du savoir-faire – partage de connaissances, expériences et expertise avec le pays natal,
  • Opportunités d’investissement – Investissement financier, investissement au know-how, investissement à l’expertise,
  • Rôle des ambassadeurs – Représenter spontanément et positivement la Tunisie dans les pays d’accueil,

« Les objectifs du projet la Diaspora Tunisienne des Startups ciblent la valorisation et la promotion des échanges, la facilitation de futures collaborations avec les Tunisiens vivant à l’étranger, et la provocation de solutions réelles et concrètes résolvant les problèmes mentionnés ci-dessus. » a ajouté Hamza Guizani.

Communiqué

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Responsable Production multimédia : Marwen Dhemaied

Newsletter

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top