L'actuTHD

En direct de Barcelone : le ministère des TIC inaugure le pavillon Tunisien au MWC16

En direct de Barcelone : le ministère des TIC inaugure le pavillon Tunisien au MWC16

La Tunisie participe du 22 au 25 février au Mobile World Congress (MWC) qui se déroule comme chaque année à Barcelone, Espagne. Dans cette manifestation internationale -qui dépasse désormais la dimension ‘téléphone’ pour toucher de plus en plus aux voitures connectées et les multimédias-, le Centre de Promotion des Exportations (CEPEX) a réservé un stand de 74 mètre carré dans le Hall 5. Pratiquement le même que l’année dernière. Une dizaine d’exposants tunisiens ont donc financé une partie du pavillon pour avoir un petit stand dans le pavillon.

En direct de Barcelone : le ministère des TIC inaugure le pavillon Tunisien au MWC16La Tunisie participe du 22 au 25 février au Mobile World Congress (MWC) qui se déroule comme chaque année à Barcelone, Espagne. Dans cette manifestation internationale -qui dépasse désormais la dimension ‘téléphone’ pour toucher de plus en plus aux voitures connectées et les multimédias-, le Centre de Promotion des Exportations (CEPEX) a réservé un stand de 74 mètre carré dans le Hall 5. Pratiquement le même que l’année dernière. Une dizaine d’exposants tunisiens ont donc financé une partie du pavillon pour avoir un petit stand dans le pavillon. Ce dernier a été inauguré par une délégation du ministère des TIC et de l’Economie Numérique. 

Sur les 10 entreprises participantes, 2 sont publiques (Technopôle El Ghazala et l’Agence Nationale de Certification Electroniques), une école privée (ESPRIT) et enfin 7 entreprises privées spécialisées dans le développement de solutions sur le mobile. Exposant fièrement les awards gagnés dans différentes compétitions internationales, notamment le hackathon de l’année dernière organisé en marge du MWC 2015, l’école d’ingénieurs privée ESPRIT a, donc, renouvelé sa présence pour cette année aussi. «Si nous sommes là, c’est pour présenter les prototypes de projets innovants d’étudiants en 5ème année», déclare Houssem Eddine Lassoued, professeur universitaire à ESPRIT. «Ces prototypes ont déjà leur patente et leur propriétaires on leur droit d’auteur sur ces produits. Nous espérons via cette présence au MWC16, de trouver des partenaires à ces projets ou des bailleurs de fonds capables de les amorcer». 

Le pavillon tunisien au Mobile World Congress 2016

Le pavillon tunisien au Mobile World Congress 2016

Parmi ces projets, on trouve, par exemple, IRIS qui permet la détection du cancer des seins grâce à un smartphone et une caméra thermique. IRIS a déjà gagné un prix de 1000 dollars dans un concours aux USA.

Pour PrintSecure, société tunisienne spécialisée dans la fabrication des cartes de recharge et des SIM sécurisés pour le compte des opérateurs étrangers, le MWC16 est une opportunité pour conquérir de nouveaux marchés. «PrintSecure est déjà présente en Afrique de l’Ouest comme la côte d’ivoire, la Burkina, le Mali et la Guinée. Nous avons même ouvert une filiale au Sénégal avec une usine de fabrication là bas», s’enorgueilli Karim Abderrazak, directeur PrintSecure Afrique de l’Ouest, dont les ambitions d’expansion à l’internationales ne cessent de grandir.

Le nouveau

Le nouveau “Brand” qui représente le pavillon tunisien au Mobile World Congress 2016

Pour Akrem Beji, Directeur général de Medianet, la participation de sa boite de communication et de communication s’est faite grâce au consortium Get IT. «Nous sommes au MWC pour présenter notre stratégie de complémentarité du mobile dans l’écosystème digital pour une finalité e-business», déclare-t-il.

Positonné vers le fond du Hall 5, le pavillon tunisien n’a pas su se démarquer malgré l’effort ressenti d’année en année. Surtout que ce pavillon se trouve pas loin d’autres pays dont le «brand» est plus visible que le nôtre. A l’instar de la France (qui a opté pour le coq comme mascotte de son grand pavillon où plus d’une 20aines de Startups sont présentes). Ou encore la Turquie qui a adopté une couleur pastel et non le rouge agressif du drapeau pour se faire représenter. Sans parler d’Israël dont la présence s’est faite plus intelligemment en occupant pratiquent toute une allée avec de mini stands. Et, là encore, les couleurs adoptés sont plus gaies avec aucune représentativité de leur drapeau. Juste le mot «Isarël» comme Brand. Autre fait marquant, Au lieu de choisir le Hall 2 où la majorité des opérateurs télécoms ont bâtis leur stands, le groupe Orange est venu se positionner juste en amont du pavillon français afin d’augmenter (indirectement) la visibilité des Startups françaises.

Inauguration du pavillon par une délégation du ministère des TIC et de l'Economie numérique

Inauguration du pavillon par une délégation du ministère des TIC et de l’Economie numérique

Du côté tunisien, une tentative (ratée) de créer un brand en optant pour le rouge vif, un nouveau logo avec une couleur dégradée du violet vers le rouge et puis le Slogan «Smart Connections». Devant les critiques sur ce Brand, Riadh Ben Saleh, Directeur central des services communs au CEPEX, nous a avoué que ce slogan et l’habillage du Pavillon ont été validés par les entreprises participantes. Il est, donc, force de constater que ces entreprises tunisiennes participantes ne sont pas au courant de la présence de Smart Tunisia (dont la communication à l’international a commencé) et que ce Slogan risque de créer la confusion dans l’esprit des étrangers. De plus, et d’un point de vue design, on constate amèrement que nos startups doivent en urgence suivre une formation en techniques de communications et de branding.

Quoi qu’il en soit, les représentants du CEPEX présents dans le pavillon, nous ont affirmé qu’ils vont prendre en considération toutes les remarques. Ils étaient eux aussi irrités par l’agressivité d’Isarël dont le Brand est visible de loin, avant même d’accéder au Hall. «De toutes les façons, l’année prochaine ça sera meilleure. Nous venons de réserver pour le MWC17 un espace plus grand et avons demandé à ce qu’il soit placé plus proche de l’entrée du Hall», nous affirme M. Ben Salah. 

Welid Naffati

A lire également :

Pourquoi Smart Tunisia a du mal à décoller et quid des startups tunisiennes?

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Responsable Production multimédia : Marwen Dhemaied

Newsletter

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top