L'actuTHD

Forum Sup’Com : Comment capitaliser sur le BigData pour les villes tunisiennes

Le ministère de l’Intérieur présente son projet Big Data pour les villes tunisiennes au Forum Sup’Com

Les élèves ingénieurs de l’école supérieure des communications de Tunis (Sup’Com) ont organisé mercredi 10 décembre dernier le forum annuel de l’école sous le thème «E-Revolution». L’évènement a été ouvert par Tawfik Jelassi, ministre des TIC, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique qui a eu une drole de façon de donner le coup d’envoi du forum en citant un extrait des paroles de la chanson de Tracy Chapman «Talking about a revolution». Il a par ailleurs rappelé l’apport des TIC dans le soulèvement populaire du 17 décembre 2010 au 14 janvier 2011 et qui s’est soldée par la chute du régime de Ben Ali et ce, grâce au journalisme citoyen.

Le ministère de l’Intérieur présente son projet Big Data pour les villes tunisiennes au Forum Sup’Com Les élèves ingénieurs de l’école supérieure des communications de Tunis (Sup’Com) ont organisé mercredi 10 décembre dernier le forum annuel de l’école sous le thème «E-Revolution». L’évènement a été ouvert par Tawfik Jelassi, ministre des TIC, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique qui a eu une drole de façon de donner le coup d’envoi du forum en citant un extrait des paroles de la chanson de Tracy Chapman «Talking about a revolution». Il a par ailleurs rappelé l’apport des TIC dans le soulèvement populaire du 17 décembre 2010 au 14 janvier 2011 et qui s’est soldée par la chute du régime de Ben Ali et ce, grâce au journalisme citoyen.

Il a par la suite cité l’exemple d’une application tunisienne qui réunit à la fois les technologies des objets et le Big Data. Il s’agit d’une application développée par Iris et qui permet de superviser les ruches d’abeilles. La récolte des données des différentes ruches, a permis de proposer des plans d’actions pour améliorer la production du miel en multipliant par deux, voire même par trois.

En plus clair, cet événement a voulu montrer aux jeunes technophiles que l’application de la technologie dans les différents secteurs de la vie (comme le cas de l’agriculture) ouvre de nouvelles portes pour du business très lucratif. Et ce sont trois mots clés qui définissent le succès de ce nouveaux types de business : le Cloud Computing, l’internet des objets et le big data. Car avec ces trois, on peut réellement créer de la valeur et ce, quelque soit le secteur.

Tawfik Jelassi, ministre des TIC, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique

Tawfik Jelassi, ministre des TIC, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique

Radhi Nouira, Chef de la division des pratiques d’engagements, OSS/BSS et IT chez Ericsson France et Maghreb, est revenu quant à lui sur la thématique du forum en mettant en exergue le concept tant défendu par Ericsson :  la Société en réseaux ou connectée (Connected Society). C’est un concept qui se repose sur l’interconnexion des objets allant des réverbères dans les rues jusqu’aux voitures en passant par la maison elle même (lire notre article). Pratiquement chaque objet de la vie peut ainsi générateur de Data et donc de flux importants de données. Le traitement et l’analyse de toutes ces est appelée Big Data. Est-ce aussi nouveau que ça ce concept ? Pas vraiment. Mais s’il est devenu de plus en plus en vogue, c’est grâce à la puissance de calculs et de stockages des serveurs présents en Cmoud Computing. L’investissement devient ainsi plus abordable et les niveaux de production décuplés. Sans parler du confort que cela puisse apporter à l’être humaine si on applique le Big Data et le concept des objets connectés dans le secteur de la santé par exemple.

Il a été ainsi présenté le potentiel des offres de Ericsson sur le Big Data et des objets connectés aux opérateurs de télécommunication. Grâce à une analyse Big data des données collectées, de l’infrastructure, du comportement des utilisateurs, de la météo et d’autres sources, plusieurs prédictions et recommandations sont données en temps réel pour anticiper les dysfonctionnements et garantir une meilleure satisfaction des consommateurs. 

Au sujet des opportunités actuelles qu’offre le Big Data et des objets connectés en Tunisie, Chedly Mrabet, Ancien ingénieur de l’école, a présenté une vision qui vise à capitaliser sur le Big data pour améliorer la sécurité routière en Tunisie et réduire le nombre d’accidents. Il s’agit d’une plateforme intelligente qui permet de collecter les données du trafic routier, les accidents qui ont eu lieu. Les données collectées font une corrélation entre le temps, le lieu et les causes probables d’un accident afin d’y remédier.

Ceci permettra au ministère de l’Intérieur de donner les recommandations nécessaires au ministère de l’Equipements afin de procéder aux travaux nécessaires capables de remédier à ces accidents (comme l’amélioration de l’état des routes par exemple). Ces mêmes recommandations seront également communiquées à d’autres ministères comme celui de la Santé ainsi qu’à la Protection Civile. Ils pourront, donc, anticiper la gestion des secours et optimiser la disponibilité et la rapidité de leurs ressources. La société civile pourra, pour sa part, exploiter ces données pour mieux orienter les campagnes de sensibilisation.

Le responsable du ministère a également lancé un appel aux étudiants pour se joindre à son équipe pour des éventuels stages de fin d’études vu le potentiel d’apprentissage que de tels projets promettent.

Oussama Barkia, responsable des ventes de Cloud computing chez IBM, a mis pour sa part le point sur la stratégie d’IBM à collaborer avec les universités pour motiver les étudiants à travailler sur de telles technologies. Il a ainsi exprimé son appréciation des projets présentés au dernier challenge, IBM Hackathon qui s’est déroulé du 3 au 6 décembre 2014 à Sup’Com. Au cours de ce challenge, des professionnels ont formés les participants à développer sur la plateforme de IBM en faisant intervenir l’intelligence artificielle. «C’est cette dynamique entre l’industrie et l’université qu’on devra créer ensemble pour batir un vrai écosystème d’innovation», a-t-il conclu.

Taycir Yahmed

A lire également:

En direct de Barcelone : Pour Ericsson, un lampadaire connecté peut aussi sauver des vies en danger

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Responsable Production multimédia : Marwen Dhemaied

Newsletter

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top