En bref

Freedom Online Conference : Contrôler les données sur Internet, oui, mais pas trop

Freedom Online Conference : Contrôler les données sur Internet, oui, mais pas tropDans le cadre de la première journée du Freedom Online Conference qui s’est déroulée le 17 juin à l’hôtel Sheraton, un atelier a été organisé pour parler de l’exploitation des données sur Internet et des moyens garantissant la vie privée des Internautes.

Freedom Online Conference : Contrôler les données sur Internet, oui, mais pas tropDans le cadre de la première journée du Freedom Online Conference qui s’est déroulé le 17 juin à l’hôtel Sheraton, un atelier a été organisé pour parler de l’exploitation des données sur Internet et des moyens garantissant la vie privée des Internautes.

L’atelier s’est déroulé en présence de Richard Allan, Director of Policy EMEA de Facebook, Reem AlMasri de «7iber», Ian Brown de Oxford Internet Institute et Sophie Kwasny du Council of Europe.

Pour parler de la surveillance dans le monde, Reem AlMasri a commencé par rappeler que plusieurs pays sont, aujourd’hui, très surveillés surtout la Jordanie. Elle a insisté sur la nécessité d’avoir une transparence quant à l’utilisation des données sur Internet. «Tout doit se baser sur la confiance en informant les utilisateurs de l’utilisation de leurs données personnelles», a-t-elle noté.

Ian Brown de Oxford Internet Institute a, pour sa part, acquiescé au fait que la transparence est nécessaire pour un gouvernement dans le traitement du Data, sans qu’elle soit très intrusive, non plus. «On doit collecter uniquement les informations dont on a besoin», a-t-il rajouté. En gros, l’Etat ne doit pas fourrer son nez partout au nom de la sacro sainte sécurité nationale. Il faut, de ce fait, avoir des outils qui pourront garantir la communication privée.

Sur ce sujet, Sophie Kwasny du Council of Europe, a rajouté que le volume d’informations sur Internet évolue de jour en jour. C’est pour cela qu’on doit protéger les données personnelles. «On doit savoir la raison pour laquelle ces données sont collectées par l’Etat ou toute autre partie», a-t-elle noté. «On ne peut pas venir tout simplement, récupérer les données et par la suite les utiliser pour des raisons personnelles».

Au cours de ce Workshop, tous les yeux étaient rivés sur le représentant de facebook au sujet du respect des données des utilisateurs de ce réseau social. Comment le site de Mark Zuckerberg collecte et emmagasine ses données et sont-elles accessibles au gouvernement américain ?

Sa réponse était tout aussi décontractée qu’arrogante : «Les services de sécurité américains ne sont pas le diable. Si les bonnes personnes ont ses informations, ils vont bien les exploiter». Voilà, c’est dit ! Et quid du respect de la vie privée de ses utilisateurs ? Il y a des personnes qui ont été virées de leur boulot à cause de leurs statuts/partages, D’autres ont été carrément menacés de mort ou ce sont même suicidées à cause de harcèlement moral. Sa réponse : «On est pas parfaits mais on essaye de s’améliorer et garantir la vie privée sur Internet».

Nous y reviendrons avec une Interview plus développée sur cette question avec le représentant de facebook.

Ali Achour

A lire également :

Freedom Online Conference : La Tunisie est-elle sur la bonne voie de la Gouvernance d’Internet ?

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Responsable Production multimédia : Marwen Dhemaied

Newsletter

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top