L'actuTHD

L’ADSL rechute encore une fois en Tunisie

L’ADSL rechute encore une fois en Tunisie

L’Instance Nationale des Télécommunications vient (INT) de publier le rapport de suivi des indicateurs du marché d’Internet, et de la téléphonie fixe et mobile en Tunisie. Et comme prévu, la chute de l’ADSL est plus confirmée que jamais.

L’ADSL rechute encore une fois en TunisieL’Instance Nationale des Télécommunications vient (INT) de publier le rapport de suivi des indicateurs du marché d’Internet, et de la téléphonie fixe et mobile en Tunisie. Après une brève période de rétablissement, l’ADSL rechute encore une fois. La connectivité 3G sera-t-elle le bourreau de l’ADSL ? Tout porte à le croire, surtout avec la chute du nombre des abonnés en avril 2013 à 520 mille, contre 535 mille en avril 2012, soit une baisse de l’ordre de 3% en une année. 


Cette baisse du nombre d’abonnés au réseau ADSL s’est accompagné d’une augmentation assez rapide des connectés via les clés et les Smartphones en 3G. En effet, leur nombre est passé de 383 mille en avril 2012 à 688 mille en seulement une année. Une hausse de près de 80% qui confirme la montée en flèche de ce secteur. Cette hausse est expliquée, notamment, par l’entrée sur le marché de Tunisiana, qui a accumulé plus de 60 mille abonnés en moins d’une année, mais également par la bonne santé de Tunisie Télécom et Orange, qui ont su attirer 240 mille et 386 mille abonnés, soit une part de marché respective de 34.9% et 56.1%.

La 3G prouve donc qu’elle peut avoir raison, du moins en partie de la connectivité en ADSL. L’ADSL qui semble résister tant bien que mal, notamment grâce à la qualité qu’il offre dans quelques zones surpeuplées, où les bornes 3G sont très rapidement saturées. Et l’ADSL a également le mérite d’être celui qui empêche la branche fixe de Tunisie Télécom de sombrer dans la faillite. En effet, sur le million de lignes fixes chez Tunisie Télécom, plus de 50% sont utilisées pour la connexion Internet. 

Sans ADSL, la branche fixe serait en bien mauvaise posture. La grande popularité du tout mobile, que ce soit en téléphonie ou en Internet, semble avoir raison des moyens de communication classiques, c’est-à-dire le fixe et les taxiphones. Ces derniers traversent une large crise, et on peut affirmer que ces cabines de téléphones publics sont menacées de disparition, surtout avec la chute de près de 50% de leur nombre en une année, passant de 30 mille unités en avril 2012 à seulement 17 mille en avril 2013. 

La question qui se pose maintenant est : quand allons-nous nous décider une fois pour toutes à sauver le fixe de Tunisie Telecom ? Même après tous les efforts commerciaux de l’opérateur historique pour relancer le fixe, on sent bien que la marge de manœuvre de TT est devenue très limitée pour relancer les abonnements sur le fixe. Et le danger est bel et bien là : l’accès Internet via 3G commence à devenir l’accès référence pour le Tunisien, ce qui va poser dans le futur un réel problème pour la prospérité du secteur TIC et économique du pays. 

Seif Eddine Akkari

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Responsable Production multimédia : Marwen Dhemaied

Newsletter

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top