L'actuTHD

L’ANF en plein préparatif des fréquences pour l’ouverture de la 4G (LTE) en Tunisie

 L’ANF en plein préparatif des fréquences pour l’ouverture de la 4G (LTE) en Tunisie

L’Agence Nationale des Fréquences (ANF) s’apprête à lancer plusieurs chantiers pour l’année 2016 pour une meilleure gestion des ressources spectrales du pays. D’autres chantiers sont déjà en cours telle que les fréquences dédiés à la 4G, qui sera commercialisé aux alentours du second semestre 2016. C’est ce qu’a affirmé Sadok Toumi, PDG de l’ANF, lors d’une entrevue avec la prestigieuse Telecom Review.

 L’ANF en plein préparatif des fréquences pour l’ouverture de la 4G (LTE) en TunisieL’Agence Nationale des Fréquences (ANF) s’apprête à lancer plusieurs chantiers pour l’année 2016 pour une meilleure gestion des ressources spectrales du pays. D’autres chantiers sont déjà en cours telle que les fréquences dédiés à la 4G, qui sera commercialisé aux alentours du second semestre 2016. C’est ce qu’a affirmé Sadok Toumi, PDG de l’ANF, lors d’une entrevue avec la prestigieuse Telecom Review.

L’un des axes importants abordés lors de cette interview : la répartition des fréquences, vocation principale de cet organisme étatique qui doit contrôler et gérer convenablement les spectres fréquentiels disponibles en Tunisie. Notons que ces fréquences sont le support d’un nombre important d’activités dans le domaine des télécommunications et de l’audiovisuel. Ils sont également utilisés dans les domaines maritimes et du transport terrestre.

Or, les ressources spectrales sont rarissimes. Leur usage doit être approprié, optimisé et  doit contribuer au changement du paysage numérique national. La politique du spectre doit, donc, satisfaire les besoins de connectivité. Surtout ceux pour le très haut débit mobile.

L'interview de Sadok Toumi, PDG de l'ANF, parue sur Telecom Review

L’interview de Sadok Toumi, PDG de l’ANF, parue sur Telecom Review

Toujours dans cette interview, Sadok Toumi a évoqué l’apport des avancées techniques des technologies mobiles dans les sociétés d’information. Constituant un véritable tremplin dans les transformations majeures en matière de TIC et de l’économie numérique, la gestion de ces fréquences est un besoin nécessaire dans l’amélioration des transmissions de données. Surtout avec le prochain lancement de la 4G. Grâce à cette LTE, il y aura un boom dans l’utilisation des données. Rappelons à cet effet que même dans les conditions idéales, on atteint rarement, pour ne pas dire jamais, un débit supérieur 100Mb/s sur un réseau mobile 4G. Les débits, bien qu’ils soient supérieurs à la normale, restent en effet des débits théoriques. Ils varient selon le nombre d’utilisateurs et leur consommation. Les ressources, comme les antennes relais, sont en effet partagées dans chaque zone. D’où le travail de l’ANF à bien gérer les ressources hertziennes du pays pour le compte de tous les opérateurs afin d’optimiser les capacités.

C’est ce qu’on appelle le nettoyage du spectre et l’adoption du plan des fréquences selon les directives internationales issues de l’Union Internationale des Télécoms. A titre d’exemple, il y a des fréquences qui étaient utilisées pour des technologies qui n’existent plus ou en voie de disparition. Comme la fréquence pour la télé analogique. Du coup, ces fréquences sont récupérées illico-presto par l’ANF, elle les libère totalement afin de les affecter au très haut débit. Or, ce nettoyage peut parfois prendre des années. Comment ? En refusant de renouveler les licences d’exploitations aux parties qui l’utilise (comme la Défense, les services maritimes, etc.). Or, ceci est précédé par un période de transition où l’ANF annonce aux parties concernées qu’une nouvelle fréquence leur sera octroyée dans le futur proche. Car ces dernières devront s’équiper pour et doivent se préparer pour cette migration. Chose qui prend au minimum une année. 

C’est donc un rôle de modérateur des fréquences que joue Sadok Toumi et ses équipes dans la valorisation de l’usage du spectre. Et ce travail rentre pleinement dans la stratégie «Tunisie Digitale 2018» visant à faire disparaitre la fracture numérique entre les différentes régions de la république, en encourageant l’accès à Internet. Et quand on parle d’accès, on parlera des services tels que le F-Health (le spectre dédié aux services de e-health), le F-education (les fréquences qui seront dédiés aux services éducatifs pour la e-education), etc. Nous y reviendrons.

Oussama Ferchichi

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Responsable Production multimédia : Marwen Dhemaied

Newsletter

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top