L'actuTHD

L’Orange Developer Center, cet incubateur tunisien de Startup qui a ébloui le groupe Orange

L’Orange Developer Center, cet incubateur tunisien de Startup qui a ébloui le groupe Orange

Cinq ans après la création de l’Orange Developer Center (ODC), l’opérateur Orange semble enfin voir le fruit de ses efforts dans cette opération RSE. Pendant que tout le monde misait sur la faillite de l’opérateur à ses débuts à cause de la concurrence extrêmement rude, Orange a créé la surprise en lançant son ODC, à son siège technique aux Berges du Lac à Tunis, et ce, à peine quelques mois après son lancement commercial. L’ODC est un centre dédié à l’accompagnement gratuit des jeunes pousses voulant apprendre le développement mobile.

L’Orange Developer Center, cet incubateur tunisien de Startup qui a ébloui le groupe OrangeCinq ans après la création de l’Orange Developer Center (ODC), l’opérateur Orange semble enfin voir le fruit de ses efforts dans cette opération RSE. Pendant que tout le monde misait sur la faillite de l’opérateur à ses débuts à cause de la concurrence extrêmement rude, Orange a créé la surprise en lançant son ODC, à son siège technique aux Berges du Lac à Tunis, et ce, à peine quelques mois après son lancement commercial. L’ODC est un centre dédié à l’accompagnement gratuit des jeunes pousses voulant apprendre le développement mobile.

Via ce centre, et bien que l’opérateur y ait dépensé une bonne somme d’argent, Orange a beaucoup gagné en visibilité et surtout en parts de marché. Et pour cause : Comment peut-on inciter les gens à acheter les Smartphones et à consommer les forfaits Data ? C’est en leur proposant un contenu local gratuit. C’est ainsi que les applications créées au sein de l’ODC sont sponsorisées par l’ODC et mis dans les différents Stores de téléchargement d’appli, notamment le Google Play. Certes, les efforts marketing/commerciales y sont pour quelque chose. Mais l’apport de l’ODC dans la réussite d’Orange en Tunisie y est indéniable.

Leila Meherzi, directrice de l'ODC

Leila Meherzi, directrice de l’ODC

«La Tunisie nous a beaucoup donné. Forcément qu’on doit donner en retour à la Tunisie», a déclaré un jour un membre de la direction centrale de l’opérateur, aux débuts de l’ODC. Car, en outre des autres actions RSE (équiper et restaurer les écoles dans les zones défavorisées), le but de l’ODC est l’accompagnement des jeunes pour devenir des auto-entrepreneurs. Cette sorte de mini pépinière d’entreprise dans ces étapes primaires a un palmarès plus qu’honorable :

–  6000 étudiants et porteurs de projets formés sur les technologies en rapport direct ou indirect avec le développement mobile ont été formés au sein de l’ODC. Pour les personnes éloignées, des sessions de formations dans plusieurs universités tunisiennes ont été assurées dans les régions.

–  300 lycéens et collégiens ont été initiés au monde du développement et ont été formés sur les langages scratch, app inventor et arduino.

–  Coaching et encadrement de plus de 200 stagiaires porteurs de projets.

Et le résultat dont l’ODC en est la plus fière : Plus de 150 développeurs ont trouvé un emploi grâce au «programme développeur».

Le succès est tel, que ça se bouscule au portillon de l’ODC pour suivre ses formations. Même quelques entreprises sont venues demander le soutien de l’ODC dans certains de leurs projets internes. Les meilleurs éléments ont été alors recrutés temporairement pour ces besoins spécifiques. Vu que l’ODC est avant tout un projet RSE qui ne vise pas en premier lieu le gain, les devis n’étaient pas alors très élevés par rapport à ce que coûterait le même travail fait par une boite de développement. 

Résultat : Après les jeunes, ce sont les entreprises qui commençaient à se bousculer au portillon. Le succès de l’ODC a pris toute une autre dimension quand l’application Tunisie Passion a été produite et mise en ligne. C’est une application qui permet à un étranger de découvrir facilement et interactivement la Tunisie et son histoire. Sans parler des endroits incontournables à visiter.

Mais comment réussir à engloutir toute cette demande croissante de la part des jeunes et des entreprises avec un espace qui ne peut contenir qu’une 20 aines de personnes ? Il était donc temps à Orange de faire le choix difficile de migrer vers un local plus spatiaux qui peut supporter 4 fois l’ancienne capacité. L’inauguration s’est faite le 31 mai dernier, dans l’immeuble juste à côté du siège technique de l’opérateur aux Berges du Lac.

 Une partie du nouvel espace de l'ODC

Une partie du nouvel espace de l’ODC

Ce changement tombe pile poile avec l’ouverture de la première succursale de l’ODC au Kef. Ainsi, les projets qui commencent au Kef et qui souhaitent être incubés chez l’ODC pour passer à un niveau supérieur pourront, donc, trouver place dans ce nouvel espace. Mais l’information la plus intéressante qui a filtré lors de cette cérémonie : Le groupe Orange passera par l’ODC pour le développement de certains de ses solutions logicielles. Car jusqu’à peu, le groupe payait des sociétés spécialisées pour le développement de tous ses logiciels internes. 

C’est en découvrant cet ODC (qui est l’unique dans son genre parmi tous les pays où Orange est implanté) lors d’un séminaire régional en mars dernier au Maroc, que la décision a été faite. Après tout, pourquoi payer des ressources externes quand cet ODC peut faire le boulot ? Mieux encore : Le groupe pourra soutenir un projet de plus en plus lourd à gérer financièrement pour un petit opérateur comme Orange Tunisie. Surtout dans cette conjoncture très difficile par la quelle passe le pays. 

En l’espace de 5 ans, l’ODC est devenu une référence mondiale pour le groupe. C’est donc sans surprise que Orange Jordanie commence à s’intéresser au projet pour le répliquer au Moyen Orient. Ça en dit long sur les capacités tunisiennes à changer une donne, même à l’intérieur d’un grand groupe où la Tunisie ne pèse pratiquement rien devant l’envergure des autres marchés. 

Welid Naffati

A lire également :

L’Orange Developer Center ouvre sa succursale au Kef pour encadrer les développeurs de la région

Orange Developer Center conçoit la première application Mobile de Covoiturage «Karhbetna Mobile»

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Responsable Production multimédia : Marwen Dhemaied

Newsletter

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top