L'actuTHD

La 5G présente-t-elle des risques pour la santé?

Avec la 5G, vient une promesse d’un futur massivement connecté mais aussi le risque de l’émergence d’un environnement préoccupant pour les êtres humains, notamment en termes de santé. Depuis l’annonce du déploiement de cette nouvelle technologie cellulaire – disponible aujourd’hui dans plusieurs pays en service limité – les voix se sont levées pour dénoncer d’éventuels risques sanitaires liés à une exposition aux radiofréquences des antennes relais 5G.

Les adeptes des théories les plus alarmantes sont allés jusqu’à dire que les tours 5G sont plus dangereuses que les antennes que nous connaissons aujourd’hui, c’est à dire celles de la 3G et de la 4G, en raison de l’intensité des fréquences de la 5G. Certains indiquent que la lenteur des ondes 5G et le manque de fiabilité du signal impliqueraient l’installation d’une antenne pour chaque huit foyers au maximum, ce qui augmenterait considérablement l’exposition aux rayonnements radiofréquences et électromagnétiques. Plusieurs équipements que nous utilisons au quotidien sont, rappelons-le, sources de champs électromagnétiques, en particulier le four à micro-ondes, le téléphone sans fil, le mobile, l’antenne de télévision, le GPS…

Une exposition de longue durée aux champs électromagnétiques radiofréquences est, selon certains, à l’origine de plusieurs maladies, notamment des cancers, alors que, jusqu’aujourd’hui, aucun lien n’a pu être établi entre l’utilisation du téléphonie mobile, par exemple, et le développement de cellules cancéreuses dans le corps humain. D’ailleurs en 2018, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé, après avoir mené une série d’études, qu’« aucun effet nuisible sur la santé causé par l’usage d’un téléphone mobile n’avait été démontré ».

En réponse à ces inquiétudes, l’Association des opérateurs et constructeurs de téléphonie mobile (GMSA) a publié, récemment, un rapport affirmant que « les signaux radio utilisés pour la 5G sont similaires à ceux utilisés par les technologies actuelles et sont régis par les mêmes consignes de sécurité internationales ».

Soulignant que la 5G offrira aux consommateurs un train de vie meilleur et un environnement de travail plus intelligent et plus pratique, la GSMA a indiqué que la technologie 5G avait fait l’objet de nombreuses études depuis des décennies pour élaborer des directives internationales de sécurité dédiées à cette technologie et que les agences internationales de santé publique avaient conclu que le respect de ces directives internationales protège toutes les personnes (y compris les enfants) contre tout éventuel risque.

La GSMA a ajouté, également, que de nombreux déploiements 5G s’étaient faits sur la base de fréquences similaires à celles des réseaux mobiles 3G/4G et Wi-Fi, ce qui implique que plusieurs antennes relais existantes peuvent être réutilisées pour la 5G.

Les premiers déploiements commerciaux de la technologie 5G sont attendus pour 2020. D’après la GSMA, les connexions 5G représenteraient environ 15% des connexions mondiales d’ici 2025. Conçue selon un nouveau standard, la 5G offrira un meilleur débit et des latences moins contraignantes. Ce réseau taillé, essentiellement, pour l’Internet des objets permettra de mettre en œuvre les visions les plus folles des villes intelligentes, des véhicules autonomes, et d’une industrie ultra-connectée.

Nadya Jennene

 

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit SARL
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Rédactrice en Chef : Zeyneb Dridi

Newsletter :

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top