L'actuTHD

Le e-paiement a explosé en Tunisie grâce notamment aux recharges téléphoniques et la Steg

Le e-paiement a explosé en Tunisie notamment grâce aux recharges téléphoniques et la Steg

A l’occasion du 25ème anniversaire du lancement de la Société Monétique Tunisie (SMT), une cérémonie a été organisée vendredi 10 octobre au nouveau siège de la SMT à la zone urbaine nord. En accueillant les journalistes et les invités Khaled Betaieb, DG de la SMT, a mis en exergue l’importance de l’inauguration du nouveau siège avec l’anniversaire de cette entreprise. C’est, en effet, une nouvelle ère que la SMT entame.

Le e-paiement a explosé en Tunisie notamment grâce aux recharges téléphoniques et la StegA l’occasion du 25ème anniversaire du lancement de la Société Monétique Tunisie (SMT), une cérémonie a été organisée vendredi 10 octobre au nouveau siège de la SMT à la zone urbaine nord. En accueillant les journalistes et les invités Khaled Betaieb, DG de la SMT, a mis en exergue l’importance de l’inauguration du nouveau siège qui coïncide avec l’anniversaire de cette entreprise. C’est, en effet, une nouvelle ère que la SMT entame.

Tout d’abord, c’est l’édifice lui même qui a été «bâti selon les normes sécuritaires internationales requises pour être certifié dans le traitement des transactions et des cartes bancaires», s’est enorgueilli M. Betaieb qui a tout de même tenu à ne pas dévoiler le coût de ce lourd investissement. Un investissement qui n’a pas seulement touché la construction du bâtiment lui même (puisque tout y est contrôlé), mais également la mise en place d’un Data Center avec un «un nouveau système d’information en cours de déploiement».

Khaled Bettaieb, DG de Monétique Tunisie

Khaled Bettaieb, DG de Monétique Tunisie

Or, c’est cette mise à jour globale du système informatique qui fait que la SMT est maintenant plus transparente et plus efficace. «Avant, on ne pouvait avoir des statistiques qu’avec un certains décalage. Mais maintenant, il y a certaines statistiques qu’on peut avoir instantanément», a expliqué le DG de la SMT.

Et ce sont justement ces statistiques qui ont été dévoilées pour la première fois lors de la conférence de presse : «Jusqu’au 30 juin 2014, la Tunisie comptabilise 2 542 170 cartes de crédit actives et produites par la SMT. Plus de 2000 de DAB sont en fonctionnement en Tunisie. Soit une évolution de 3.7% par rapport à l’année dernière».  

Avec une nette augmentation de nombre de cartes en circulation, la SMT a également noté que le nombre des transactions faites électroniquement a aussi augmenté. En effet, de 42 millions d’opérations financières électroniques effectuées en 2011, nous sommes arrivés à plus de 53 millions en 2013. Et durant le premier semestre 2014, environ 26.5 millions de transactions ont été enregistrées laissant présager une année record. 

Ces chiffres très encourageants incluent les opérations de retrait des DAB. Mais qu’en est-il alors pour le paiement électronique seulement ? D’après le rapport présenté par Khaled Bettaieb, il y a eu 7.706 millions d’opérations de paiement par carte bancaire en Tunisie en 2012. Ce chiffre a évolué à 10 millions en 2013. Soit une augmentation de 30% en une année. «Pour les 6 premiers mois de 2014, nous avons enregistré un volume de plus de 293 mille dinars payés électroniquement. En 2013, nous avons atteint le record de 650 mille dinars», a-t-il commenté. 

Evolution des paiements par Carte locales (Source: SMT)

Evolution des paiements par Carte locales (Source: SMT)

Quels sont alors les services qui ont ramené le plus de e-paiement en Tunisie ? Toujours d’après le rapport du DG de la SMT, 60% des sites de commerce électroniques sont orientés tourisme. Chose qui n’étonne guère puisque les étrangers ont l’habitude de tout payer par leur carte de crédit au lieu de la monnaie liquide. Toutefois, les paiements par les étrangers n’ont rapporté que 32% du volume total sachant que la part des Tunisiens a été de 68%.

Et pourtant, en se basant sur l’expérience du Festival de Carthage de l’été 2014, il s’est avéré que le Tunisien est lui aussi prêt à utiliser plus souvent sa carte de crédit. Non pas pour des raisons de sécurité (éviter de se trimballer dans la rue avec beaucoup d’argent), mais plutôt pour des raisons de… confort.

«Avant, on pouvait payer son billet en ligne pour une présentation du Festival de Carthage. Mais on devait se déplacer par la suite pour le récupérer. Depuis cette année, et grâce au e-billet, le nombre d’achat en ligne pour le Festival a explosé puisqu’il suffisait de présenter le code du billet sur son téléphone à l’entrée de l’Amphithéâtre. Le développement du e-payment en Tunisie est, donc, tributaire avant tout de la qualité du service pour lequel le consommateur paye», a fait-il remarquer.

Dans le Top 3 des services que le Tunisien paye électriquement, on trouve en première place les recharges électroniques et paiements de factures du téléphone par carte bancaires (51% des transactions). Paradoxalement, en terme de montant global des transactions, ce service n’arrive qu’à la 3ème place avec 18% du montant global des e-paiements effectués en Tunisie durant 2013. 

En 2ème position? Le paiement en ligne des factures Steg et Sonede. Il pèse 22% en termes de nombre de transactions, et 21% en termes du montant de ces transactions.  L’achat des e-billets arrive, quant à lui, en 3ème position. Notamment ceux du transport (TunisAir, etc.). Ce service s’est accaparé de 10% seulement du nombre des transactions. Mais il s’avère le plus lucratif puisqu’il a généré à lui seul 49% du montant global des transactions effectuées en 2013 en Tunisie.

Il était donc clair pour la SMT que l’habitude de consommation du Tunisien est en train de changer. Il est plus apte à payer électroniquement ses achats, tant que cela lui permet d’avoir le maximum de confort. 

La SMT s’attend, donc, à ce que le mobile-payment (qui est actuellement en phase de test) accentuera cette tendance avec son prochain lancement en début 2015. Les Tunisiens n’auront plus, de ce fait, à chercher la petite monnaie pour payer leurs achats chez l’épicier du coin, ou le super marché ou encore lorsqu’ils prennent un Taxi. 

Mais au fait, la SMT est-elle prête pour la technologie NFC (paiement par simple passage du téléphone devant une borne) ? Et si une startup tunisienne trouve une solution pour faire équiper les téléphones entrée-de-gamme de Patch NFC, la SMT la bloquera-t-elle ? «Ces Startups devront juste nous contacter pour certifier leur solution en terme de sécurité sachant qu’une solution NFC basée sur une carte équipée d’une antenne (Paypass) a déjà été testée avec une banque et une grande surface et qu’elle est en cours d’implémentation. Mais sinon, nous ne sommes pas réfractaires à ce qu’une startup ramène une nouvelle technologie qui facilitera le paiement électronique», nous a répondu M. Bettaieb. Il a également promis que la SMT sera plus que jamais un catalyseur de la valeur ajoutée tunisienne pour booster l’économie du pays grâce aux TIC.

Welid Naffati

Le rapport de la SMT est disponible sur ce lien.

A lire également :

Monétique Tunisie : Le paiement via mobile sera effectif en Tunisie dès 2015

Tunisie : Vers l’octroie d’une carte de crédit internationale spéciale pour les développeurs

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Responsable Production multimédia : Marwen Dhemaied

Newsletter

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top