L'actuTHD

Le nouveau ministre des TIC dément l’intervention de son frère dans sa nomination dans le gouvernement

Le nouveau ministre des TIC dément l’intervention de son frère dans sa nomination dans le gouvernement

Une cérémonie de passation a eu lieu jeudi 30 janvier matin au siège du ministère des Technologies de l’information et de communication au centre ville de Tunis, près de la place Barcelone. Vers 9h du matin, Mongi Marzoug, ministre des TIC sortant, a accueilli dans son bureau Tawfik Jelassi, nouveau ministre des TIC, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, avant de passer à la cérémonie officielle à la grande salle de réunion, en présence de tous les fonctionnaires du ministère et des directeurs généraux des organismes de tutelle.

Le nouveau ministre des TIC dément l’intervention de son frère dans sa nomination dans le gouvernementUne cérémonie de passation a eu lieu jeudi 30 janvier matin au siège du ministère des Technologies de l’information et de communication au centre ville de Tunis, près de la place Barcelone. Vers 9h du matin, Mongi Marzoug, ministre des TIC sortant, a accueilli dans son bureau Tawfik Jelassi, nouveau ministre des TIC, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, avant de passer à la cérémonie officielle à la grande salle de réunion, en présence de tous les fonctionnaires du ministère et des directeurs généraux des organismes de tutelle.

Non sans émotion, M. Marzoug a félicité M. Jelassi sur sa nouvelle nomination et a tenu à le rassurer : «Vous allez voir. Tous ici sont très compétents. Ils m’ont beaucoup aidé et dès le premier jour on m’a bien accueilli». Mais M. Marzoug a vite rappelé à son homologue que le chemin est encore loin car les chantiers sont nombreux pour faire évoluer le secteur des TIC, alors que dire de l’enseignement et la recherche : «C’est une bonne nouvelle de fusionner les TIC avec l’Enseignement supérieur et la Recherche scientifique. Dans plusieurs pays développés, comme la Corée du Sud, ces trois secteurs vont ensemble». Un point que M. Jelassi acquiesce en hochant de la tête.

Cerémonie de passation entre les deux ministre au siège du ministère des TIC

«Notre ministère est très important car il est transversal», rajoute-t-il. «Il touche à tous les secteurs allant de l’agriculture à la culture en passant par la santé et la sécurité». De con côté, Tawfik Jelassi a tenu à remercier son prédécesseur. Légèrement intimidé, le nouveau ministre des TIC s’est dit ravi d’être dans ce ministère qu’il porte à coeur. Malgré une carrière qu’il a consacré au cursus universitaire, il reste, en effet, un homme des TIC à la base. «Je fais des cours sur le e-commerce. C’est ma spécialité. Je connais, donc, très bien le Net», commente-t-il.

Il revient par la suite sur sa nomination et le vote à l’Assemblée Nationale Constituante (ANC) : «Jusqu’à mardi soir, on ne savait pas si on allait passer ou pas. On était bloqués dans nos sièges pendant plusieurs heures pendant que les députés avaient la liberté d’entrer et de sortir. Et à la lumière des critiques, on ne pensait pas pouvoir atteindre les 149 voix. Mais je pense que le président du gouvernement Mehdi Jomâa a su finalement convaincre les députés». 

Cerémonie de passation entre les deux ministre au siège du ministère des TIC

M. Jelassi évoque par la suite les attaques qu’il a subies personnellement et qui ont même touché sa famille. «On a dit sur facebook que mon travail sera biaisé car je vais favoriser Tunisiana puisque j’étais son président du conseil. On dirait que pour occuper le poste de ministre des TIC il ne faut avoir aucune carrière dans les télécoms pour être équidistant de tous les acteurs. C’est est impossible (de bien mener son travail, ndlr) si on n’a pas une expérience dans une grande entreprise télécom. Mais ce qui m’a fait le plus mal, c’est d’entendre sur l’un des plateaux télés quelqu’un affirmer que j’étais parachuté dans ce poste grâce à l’intervention de mon frère qui est Chef d’état-major de l’Armée de l’air. Or, mon frère ne l’est plus depuis longtemps. Et n’a fait aucune intervention pour que je sois nommé ministre».

Cerémonie de passation entre les deux ministre au siège du ministère des TIC

Sur son plan de travail au sein du ministère, Tawfik Jelassi a insisté sur le travail d’équipe. «Je veux que la prise de décision se fasse ensemble. La force de proposition doit se faire de bas en haut et non l’inverse. Et je suis sûr que vous êtes la vraie richesse de ce ministère car vous connaissez très bien comment fonctionne une administration. Ce que je peux apporter moi comme valeur ajoutée ? C’est mon expérience de 35 ans à l’étranger dans les plus grandes universités et boites. Je sais qu’il y a encore beaucoup de travail à faire. Mais on fera de notre mieux sur les quelques mois qui nous restent avant les élections (puisque le gouvernement de Mehdi Jomâa est appelé à organiser au plus vite les élections selon les exigences du Quartet, ndlr) pour faire avancer tout les secteurs d’activité du pays et dans lesquels l’IT peut jouer un rôle catalyseur de croissance».

Questionné juste après la cérémonie sur son plan futur après le passage du flambeau à M. Jelassi, le ministre des TIC sortant, Mongi Marzoug, déclare qu’il quitte la Tunisie. «Je rentre en France dès demain pour rejoindre, enfin, ma famille», nous répond-il. Va-t-il alors reprendre son ancien boulot dans le groupe Orange ? «Non. J’ai déjà démissionné lors de ma prise de fonction à la tête de ce ministère. Vous pouvez donc rajouter mon nom sur la liste des chômeurs à la recherche d’emploi», conclut-il avec le sourire. 

Welid Naffati

A lire également :

Tawfik Jelassi: Nouveau ministre des TIC, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Responsable Production multimédia : Marwen Dhemaied

Newsletter

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top