L'actuTHD

Le paysage internaute tunisien en prospérité, mais…

Union Internationale des Télécommunications

Le rapport de l’UIT sur les progrès de la Tunisie en matière de technologies de l’information, a été dévoilé récemment et faisait un état des lieux de l’évolution de la télécommunication dans le pays.

Dans ce rapport, nous relevons essentiellement les informations suivantes :

– La Tunisie est le premier pays africain et arabe à se connecter à l’Internet en 1991
– Mise en place d’une structure de régulation des télécommunications en 2001 : l’ANT, à l’instar de l’ARCEP en France
– La montée exponentielle du nombre des abonnées en téléphonie mobile grâce à l’octroie d’une deuxième licence à Orascom (Tunisiana) en 2002
– L ’introduction de deux technologies haut débit, à savoir : l’ADSL et le WiMax  Tunisiana

Mais ce rapport a délivré une information fort intéressante à propos de l’évolution du réseau du fixe commuté vers un réseau tout-IP. Une petite explication s’impose :

Définition :
La commutation IP désigne l’intégration et le transfert du trafic voix, télécopie, vidéo et données sur un seul réseau fondé sur le protocole Internet. Auparavant, la voix et les données étaient acheminés séparément : la voix, par les réseaux téléphoniques publics commutés (RTPC), et les données, par des réseaux de données indépendants.
Grâce à la technologie IP, les signaux voix ou vidéo, par exemple, sont convertis en données numériques ensuite compressées en paquets IP qui sont transportés sur un seul réseau IP à commutation de paquets, éliminant la nécessité de recourir aux RTPC. Le réseau IP utilisé peut être un réseau public, Internet ou un intranet privé
.

En d’autres termes, toutes les utilisations du fixe seront basculées sur Internet sans obligation d’avoir un ordinateur. C’est le principe de la Voix sur IP (appelée aussi VoIP).

Quel est l’avantage d’une telle migration ?

Les fournisseurs de services de télécommunications découvrent que le passage à un réseau IP unique présente de nombreux avantages concurrentiels, l’un d’eux étant la réalisation d’économies : En éliminant la nécessité de construire et de maintenir des réseaux voix et données séparées, la technologie IP réduit les dépenses d’investissement, de personnel, de maintenance et d’équipement.

En outre, la commutation de paquets utilise la bande passante du réseau bien plus efficacement que la commutation de circuits. Or, la téléphonie par Internet diminue considérablement les frais des appels téléphoniques inter-urbains et des transmissions par télécopieur.

Tous ces avantages de la convergence des réseaux (réduction des coûts, efficacité accrue, nouveaux services rentables et délais de mise en marche raccourcis) se traduisent, pour les entreprises, par une augmentation du chiffre d’affaires puisqu’elle devient un facteur clé de rentabilité.

La convergence IP s’imposera, bientôt, comme une nécessité commerciale dans la nouvelle économie dictée par le client.

Notons que France Telecom est en pleine migration de son réseau commuté en réseau tout-IP; C’est le plan « Next » qui a commancé depuis janvier 2007.

Ceci dit, le rapport suscite tout de même, de bien nombreuses questions :

Agence Tunisienne d'Internet1- A quoi sert d’avoir une entité régulatrice de communication (l’ANT) et de garder l’ATI si, en réalité des choses, les deux feront le même travail de police.
Si la première a essentiellement le rôle de régulation des télécoms et des FAI et la deuxième pour le contrôle de l’utilisation des clients de l’Internet (restrictions et verrouillages) ; ce procédé ne fera qu’augmenter la complexité des protocoles d’échanges entre FAI -> ANT et FAI -> ATI. Ceci impactera de facto, la qualité des services proposées au consommateur final. 

2- Si la Tunisie essaye de promouvoir l’ADSL résidentiel en réduisant le prix de la connexion et de populariser l’achat d’un ordinateur « familial », nous nous demandons comment peuvent-on faire face à la saturation de notre réseau fixe.

Actuellement, la Tunisie peut supporter au maximum, 2 099 511 lignes fixes; Ce qui est trop peu pour une population qui dépasse les 10 millions d’individus.Tunisie Telecom

3- Si Tunisie Telecom et l’ATI cherchent à améliorer la bande passante pour introduire progressivement les débits ADSL 2+ (entre 8 et 24 Méga), sachant que ces débits sont STRICTEMENT relatifs aux longueurs de lignes et aux atténuations et qu’en outre, TT ne possède pas (jusqu’à preuve du contraire) une base de données sur les longueurs de leurs câblages de cuivre torsadées ; Nous nous demandons comment pourront-ils préparer le terrain pour tels débits sans la mise en place de NRA ADSLisés entre les centraux et les abonnés, afin d’augmenter le périmètre d’éligibilité à l’ADSL 8 Méga et l’ADSL 2+.

En épilogue, le point positif qui se dégage de ce rapport, est que la Tunisie essaye de s’aligner avec les pays développés dans le domaine des télécommunications. Ce qui encouragera les investisseurs étrangers à venir s’installer dans notre pays.

Source: tunisieaffaire & CGI

Laissez votre commentaire sur le forum

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit SARL
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Rédactrice en Chef : Zeyneb Dridi

Newsletter :

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top