L'actuTHD

Le Samsug Galaxy S : Comme un air de “déjà-vu”

Tunisiana commercialise en exclusivité en Tunisie le Samsung Galaxy S. Ses caractéristiques font de lui le téléphone le plus apte à tenir tête à l’iPhone. Mission réussie ? Pas si sûr ! Metal du forum TuniTech, le spécialiste des smart phones, l’a testé pour nous et voici son verdict. Première partie du test du Samsung Galaxy S.

——–

Dernier né de la gamme Galaxy de chez Samsung, le Galaxy S avec des caractéristiques musclées promet d’être un smartphone haut de gamme qui défie toute concurrence sur le marché, affrontant même l’iPhone 4 de la marque à la pomme.

Est-ce que cet AndroPhone pourra tenir ses promesses ou est-ce un énième faux prétendant “iPhone Killer” ? C’est ce que nous allons découvrir à la suite de notre test.

Un air de “Déjà-vu”

Difficile de passer à coté, la ressemblance est frappante, avec une forme carrée aux bords arrondis, un contours chromé, un dos légèrement arrondi et une surface frontale rappelant directement l’iPhone 3GS. La partie design n’a rien d’innovatrice mais qui n’empêche est très bien réussie. En fait pour tout dire, la ressemblance avec l’iPhone ne se limite pas seulement au niveau du design mais bien plus, on verra ça par la suite.

Il est épais de 9.9mm et pèse 118 grammes, le Galaxy S est surprenant par sa légèreté et ne gène pas par sa taille. Coté finition, comme Samsung nous a souvent habitué, c’est de la qualité et du solide malgré le plastique dominant sur l’appareil.

Sur la face avant, à droite de l’haut parleur un capteur VGA qui sert pour la visiophonie ou pour prendre des autoportraits. A gauche, les capteurs de lumière et de proximité.

En bas de l’écran, un grand bouton “home” qui, au contraire de plusieurs téléphones Android, ne sert pas de trackball. A sa gauche, on trouve la touche tactile “menu/options” qui, grâce à un appui long, propose la gestion des applications ouvertes (multitâche). A la droite du bouton “home”, on a la touche “retour”. Cette dernière provoque parfois des accidents très gênants. Elle est… un peu trop sensible. Si on est en train d’écrire un SMS ou un mail par exemple et qu’on effleure accidentellement la zone de la touche, l’écran bascule sur la page précédente de l’application.

Sur le coté haut se situe la prise jack 3.5mm et le port micro-usb protégé par un cache coulissant bien pratique et robuste pour le protéger de la poussière. On trouve sur le coté droit le classique bouton volume +/- et sur le coté gauche le bouton lock pour verrouiller/déverrouiller l’appareil. On notera au passage l’absence de la touche “appareil photo”. Et à ce propos, le Galaxy S est dépourvu d’un flash LED.

Force est de remarquer que Samsung ne semble pas accorder trop d’importance à la fonction Photo sur ce téléphone. Pourtant, Le Galaxy S est présenté comme le plus haut de gamme des téléphones que la firme sud-coréenne a pu pondre jusqu’à aujourd’hui.

Terminons ce tour d’horizon par la carte mémoire micro-sd. Elle s’installe sous la coque arrière, sans besoin d’enlever la batterie. Notons au final que la coque est très facile à démonter.

Ecran

C’est sans doute le point fort de ce téléphone. L’écran du Galaxy S a une largeur de 4 pouces en diagonale. Samsung l’a fait doté de la technologie Super AMOLED. On a bien apprécié surtout son niveau de contraste très élevé et son excellente luminosité. Confort des yeux assurés.

Les couleurs de l’écran sont très vives. Voire même trop vives. Et dans certaines situations, cela ne donne pas forcément un meilleur rendu, spécialement en lecture vidéo.

En termes de résolution, le Samsung Galaxy S affiche 800 x 480 pixels. Soit 2 fois moins que son concurrent l’iPhone. Chose qu’on peut facilement discerner surtout dans la navigation.

On a procédé à une petite séance de travaux pratiques : on a pris le Galaxy S et un Galaxy Spica (écran LCD classique). On a ramené la luminosité des deux appareils à son maximum et on les a mis côté à côte sous le soleil. Résultat : En terme de netteté d’image, le S l’emporte haut la main devant le Spica.

Le Galaxy S est meilleur que le Spica et son écran LCD ? Soit ! Mais sera-t-il à la hauteur de l’iPhone 3GS ? Affrontons les deux bébêtes. Toujours sous un soleil de plomb, on a ramené au maximum de leur luminosité le Samsung Galaxy S et l’iPhone 3GS puis mis côté à côte.

Le résultat est sans appel : l’iPhone 3GS affiche un écran bien plus claire que le Galaxy S. Et pourtant, le 3GS a écran LCD ordinaire. Bref, le Super AMOLED est excellent mais guère impressionnant.

La ressemblance du Galaxy S à l’iPhone ne se limite pas seulement au design. L’interface utilisateur est également légèrement (pour ne pas dire largement) inspirée.

TouchWiz 3.0

Tout comme le Wave, Samsung a intégré sa surcouche TouchWiz 3.0 à l’Android 2.1 du Galaxy S. Mais à un tel point qu’on ne voit carrément plus la trace originale du système Android. Autant Sense de HTC est bien foutu, autant le TouchWiz semble (beaucoup) trop s’inspirer, encore une fois, du smartphone d’Apple.

L’écran d’accueil dispose de 7 bureaux personnalisables à souhait par les quelques widgets Android et Samsung proposés, des raccourcis ou des dossiers.

Une barre de notification est accessible du haut de l’écran, elle propose entre-autre quatre raccourcis pratiques pour activer/désactiver le Wifi, Bluetooh, sons et mode vibreur.

Swype

Une nouvelle fonction disponible en exclusivité sur le Galaxy S et qui a bien fait parlé d’elle, c’est le mode de saisie Swype. Cela consiste à faire défiler le doigt en faisant une trajectoire entre les lettres composants le mot. Plus donc besoin de taper lettre par lettre. En cas de plusieurs combinaisons possibles, on peut choisir le mot souhaité sur l’écran. Le même esprit du dictionnaire T9, en somme.

Même si on a pas pris le temps de bien s’adapter à cette fonction, elle n’a pas l’air très pratique; le doigt cache les lettres sur le clavier et cela gène énormément à dessiner la trajectoire et le dictionnaire intégré ne reconnait pas un tas de mots comme “Tunisie”. Un peu ridicule quand même !

Quoiqu’il en soit, taper lettre par lettre reviendrait plus rapide et plus pratique pour une majorité de gens qui utilise un langage simplifié pour écrire un SMS ou un e-mail à ses amis. La fonction Swype devient dans ce cas, tout bonnement inutile.

A suivre.

Laissez votre commentaire sur le forum

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Responsable Production multimédia : Marwen Dhemaied

Newsletter

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top