L'actuTHD

Le SIB IT 2010 de Tunis en six déceptions

Notre membre Faouzi est parti rendre visite à la 24ième édition du salon de l’informatique de la bureautique et des technologies de la communication (SIB IT) au Kram. Notre expert et fervent défenseur des ordinateurs de bureau nous délivre ses impressions.

——————————————

Comme tout le monde, je me suis décidé d’aller faire un tour au SIB IT 2010, un vendredi matin, c’est à dire à la veille de sa clôture, pour éviter justement le rush du samedi. On se demandera au passage pourquoi le salon ne se termine pas plutôt le dimanche pour avoir le maximum de visite histoire de garantir plus de succès commercial.

Première déception : avant même de commencer ma visite, un droit d’entrée prohibitif de 2 dinars. Une somme qui est loin d’être dérisoire pour quelques bourses surtout qu’on traine encore les séquelles des dépenses de l’Aid el kébir de la semaine d’avant.

Deuxième déception : A peine la porte d’entrée franchie, vous vous faites assaillir par une nuée de filles et de garçons. Vous vous trouvez tout d’un coup sous une montagne de flyers. Et tant pis si vous en avez eu votre dose à la porte du salon, le parcours vers le cœur du hall restera encore parsemé de jolies filles et garçon qui vous ferons prendre (presque) par force les mêmes brochures.

Bref, une fois qu’on arrive saint et sauf à la porte de sortie, on se retrouve avec un double voire même un triple exemplaire du même flyer.  Je me suis amusé à les faire peser en rentrant chez moi. Un détour par la balance du Hammas du quartier s’est alors imposé. Résultat : 650 grammes au total. Mais vu qu’on nous incite à être plus respectueux de la nature, ces brochures commerciales hitech ont été recyclé en papier d’emballage pour les «glibettes».

Notons toutefois que certaines enseignes se sont abstenues de telle pratiques durant le salon. On ne pourra que saluer et encourager de telle initiative. Au moins le client pourra faire son choix en matière hitech à tête reposée.

Troisième déception : le transfert du SIB IT au Kram était en principe pour profiter d’un espace plus grand et donc plus confortable pour la visite. Finalement… il n’en est rien ! La première salle (hall 3) est devenue en effet un véritable souk avec une cacophonie monstre. Le deuxième hall est moins rempli d’exposants. Ces derniers étaient plutôt présents juste pour le fait de représenter l’enseigne, sans rien à vendre en particulier.

Quatrième déception : Question nouveautés, je n’ai rien vu d’exceptionnel par rapport à ce que j’ai l’habitude de voir dans les boutiques informatiques à Tunis. Pire encore : Les PC Asus a fait partie des invité absents. La marque Medion quant à elle n’a malheureusement présenté que du matos relativement vieux. Pas de nouveauté ou d’innovation pour cette marque pour ce SIB IT 2010, donc. On apercevra par-ci et par-là des marques plus ou moins connues comme MSI et 2 Alienware pour gamer en version lap-top.

Mais on découvrira cependant que pour cette année, de nouvelles marques ont fait leur apparition durant ce SIB IT 2010. Des marques que vous n’en avez probablement jamais entendu parlé même sur Google. On citera par exemple les Pc Axis, Diamond, Viewteq, Mytek et j’en passe.

Cinquième déception : Les exposants. La plupart sont gentils et patients certes, mais ils  n’ont aucune idée de ce qu’ils exposent. J’étais confronté à un revendeur grossiste de la marque Hama qui proposait des prix plus chers que ceux qu’on trouve dans un des grands hyper marchés de la capitale.

«Nous vendons par milliers à l’hypermarché ce qui permet de rentrer dans nos frais. Cependant au SIB, nous vendons à la pièce ce qui nous oblige à faire plus de marge», m’a-t-il répondu.

Sixième déception : Les desktop est une espèce en voie de disparition. C’est le constat qu’on pourrait conclure une fois que le tour du salon est terminé. On a essayé de me convaincre d’acheter une de ces machines destinées aux sociétés pour un usage bureautique simpliste. Pour demander plus de performances à la machine, il faudrait casquer afin d’améliorer sa configuration matérielle. Petit hic : ce procédé est un peu difficile et surtout onéreux de le faire. J’ai quand même pu admirer un bon HP pavillon Elite 7100 I7-870, 8GO DDR3, 1TO, ATI HD5570 à 2089 dinars l’unité centrale. Pas mal.

Pour terminer, je dois avouer que l’effort de la SOGEFOIRE (société qui organise le SIB depuis 24 années déjà) est palpable. Mais force est de constater que ce sont plutôt les sociétés exposantes qui ont tendance à tirer le niveau vers le bas.

En effet, le SIB IT 2010 reste encore une fois un grand souk hi-tech avec très peu d’innovation. D’où la question : La SOGEFOIRE devrait-elle restreindre son rôle uniquement à l’organisation des stands du salon ? N’est-il pas temps d’établir une sorte de charte qui dicte aux exposants les règles de conduite pour une bonne présentation durant l’événement ?

Entre la salubrité du sol à cause des flyers, la guerre des décibels et le maigre effort marketing de quelques exposants (promotion, choix des matériaux, etc.), l’édition 2010 du SIB IT de Tunis est encore loin de l’excellence. Hélas.

Laissez votre commentaire sur le forum

 

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Responsable Production multimédia : Marwen Dhemaied

Newsletter

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top