L'actuTHD

Législative 2014: Qualité Internet et combat du e-illettrisme au programme de l’Alliance démocratique

Législative 2014: Qualité Internet et combat du e-illetrisme au programme de l’Alliance démocratique

L’Alliance démocratique est un parti socio démocrate créé en novembre 2012 suite à une union du courant réformiste du Parti Démocrate Progressiste (PDP) avec le parti de la “réforme et du développement” ainsi que quelques indépendants. Sa tendance économique ? «Plus orientée vers la classe moyenne et surtout défavorisée. Mais elle n’est pas de gauche», répond Firas jabloune de l’Alliance démocratique.

Législative 2014: Qualité Internet et combat du e-illetrisme au programme de l’Alliance démocratiqueL’Alliance démocratique est un parti socio démocrate créé en novembre 2012 suite à une union du courant réformiste du Parti Démocrate Progressiste (PDP) avec le parti de la “réforme et du développement” ainsi que quelques indépendants. Sa tendance économique ? «Plus orientée vers la classe moyenne et surtout défavorisée. Mais elle n’est pas de gauche», répond Firas jabloune de l’Alliance démocratique.

Firas Jabloun est un chef d’entreprise spécialisé dans la technologie et le marketing dans une société offshore basée à Tunis. Il a passé 21 ans à l’étranger. Il a fait son doctorat au Canada et a travaillé dans la finance en Grande Bretagne. Il est rentré en Tunisie en 2013 pour s’engager sur le terrain auprès de l’Alliance démocratique, un parti dont il est un des fondateurs, puisqu’il y occupe actuellement le poste de porte-parole de la campagne électorale. Mais Firas Jabloun il n’est pas si nouveau dans la politique puisqu’il a été un militant du PDP depuis 2005. Interview.

THD : Quel est le programme politique TIC/économie numérique de l’Alliance démocratique ?

Firas Jabloun : Sur les 9 points du programme politique il y a un point sur l’investissement en infrastructure à l’intérieur du pays. Ces zones peuvent être un moteur additionnel pour l’économie tunisienne et non un handicap. Le développement de l’ADSL et de la fibre optique doit absolument faire partie de cet investissement.

Que comptez vous faire pour inciter les startup à aller à l’intérieur des régions ? Car ce n’est pas garanti pour autant que vous allez réussir à les ramener grâce seulement à l’infrastructure.

L’Etat doit prendre le risque d’investir en premier pour montrer l’exemple. Mais pour ramener les projets à valeur ajoutées, il faudra sans doute qu’on travail sur le code d’investissement pour que, justement, on incite les startup à aller dans ces régions. Voilà donc un point qu’on va défendre au Parlement.

Firas Jabloun

Firas Jabloun

Quels sont les autres points de votre programme TIC ?

Combattre l’analphabétisme électronique. Et nous pensons que ceci commence en urgence par l’administration tunisienne. Comment peut-on parler de e-administration si beaucoup de fonctionnaires ne connaissent même pas ce qu’est un e-mail et comment en écrire ? Alors que dire de l’utilisation d’une imprimante. 

Figurez-vous que j’ai vu un cas où une paperasse n’a été délivrée qu’après 2 semaines à cause d’une panne imprimante. Appliquant les procédures à la règle, le fonctionnaire n’a pas cherché à trouver une solution de contournement comme se connecter à une autre imprimante réseau. Combattre l’illettrisme électronique, dans les administrations surtout, aura un impact positif avec plus d’efficacité sur l’économie tunisienne.

Et que comptez-vous faire sur le volet e-administration ?

Ca doit passer essentiellement par les sociétés tunisiennes pour la migration de l’administration classique vers le tout numérique. On aura ainsi un know-how (savoir faire, ndlr) qu’on pourra exporter non seulement pour les pays africains, mais aussi vers l’Europe puisque nos prix seront plus compétitifs. D’ailleurs sur le volet de l’Offshoring, l’Alliance démocratique militera pour que le code d’investissement encourage encore plus les investisseurs étrangers à venir s’installer en Tunisie tant qu’ils ouvriront un laboratoire de recherche ou une activité avec un transfert technologique.

Et pour terminer, si l’Alliance démocratique aura des places dans le Parlement, nous allons travailler à ce que les opérateurs et fournisseur d’accès Internet s’engagent auprès des clients pour leur assurer une qualité minimale de la connexion. 

Propos recueillis par Welid Naffati

A lire également : 

Législative 2014 : Pour Al Jomhouri, la publication des données de l’Etat en ligne est cruciale pour l’économie

Législative 2014 : Nidaa Tounes veut intégrer le e-commerce dans la loi des finances 2016

Législative 2014 : Le CPR présente un programme TIC axé sur le citoyen et la sécurité nationale

Législative 2014 : L’UPT est pour un Internet social à 5 dinars par mois et une tablette pour tous

Législative 2014 : Afek Tounes mise sur l’offshoring et la libéralisation pour booster les TIC

Législative 2014 : Quelle stratégie TIC le Courant Démocrate va-t-il défendre pour la Tunisie ?

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Responsable Production multimédia : Marwen Dhemaied

Newsletter

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top