L'actuTHD

Tunisie: Les friperies et la FashionTech orientée santé, des opportunités business pour les startups

«En majorité, elles font du copier-coller. Elle est où la valeur ajoutée de ces bloggeuses de mode auxquelles les marques font appel pour promouvoir leurs produits ?», a déploré Salah Barka, créateur de mode, au début de son intervention dans le 40ème épisode de DigiClub powered by Topnet. Notre invité a ouvertement attaqué les bloggeuses de mode qu’il juge «sans plus» avant d’ouvrir le débat sur les opportunités business qu’offre le mariage entre la technologie et la mode.

Comment peut-on réussir en tant que bloggeuse de mode ?

Pour Salah Barka la recette est très simple. «Il suffit de s’instruire, de se cultiver».

«J’ai la forte impression que certaines cavalent d’un événement à un autre pour s’auto-promouvoir ou retrouver les membres de la communauté des bloggeuses. C’est le tea party quotidien de certaines. Elles se contentent de poster quelques photos et rédiger deux lignes qu’elles ont probablement repris depuis le communiqué de presse envoyé par l’annonceur ou piocher dans un autre site de mode», a expliqué Salah Barka avant de pointer du doigt les marques elles-mêmes et leurs politiques de marketing d’influence.

«Certes la faute n’est pas qu’aux bloggeuses, qui malheureusement ne cherchent pas à aller plus loin dans la découverte du produit, mais elle est aussi à l’annonceur. Les marques doivent laisser une marge de manœuvre aux bloggeuses afin que ces dernières puissent mettre la main à la pâte et ajouter leur propre touche», a souligné Salah Barka.

La Fashiontech : argent, glamour, et innovation

Après avoir déploré la communication digitale de certaines marques et le manque de créativité de certaines bloggeuses, Salah Barka s’est interrogé sur l’absence de l’intégration de la technologie dans le secteur de la mode en Tunisie. Bien que la Tunisie ait été mondialement connue pour la qualité de son industrie textile dans les années 70 et 80, le pays a basculé dans l’importation et a raté le virage qu’il a pu prendre avec le développement des technologies et l’essor du textile intelligent.

«Ca fait dix ans que les Japonais excellent dans la création de textile intelligents. Aujourd’hui, il existe des tissus connectés munis de capteurs qui réagissent aux mouvements, aux sons… des tissus aux fibres isolantes, imperméables et autonettoyantes», a affirmé Salah Barka.

«Nous sommes sur le point d’avoir des vêtements et des chaussures qui nous parlent pour, par exemple, nous dire “non il est va pleuvoir aujourd’hui, il va falloir porter autre chose”… Où sont donc les têtes pensantes qui peuvent innover dans ce sens ?», s’est demandé Salah Barka avant de souligner la diversité des opportunités business que peut engendrer l’intégration de la technologie à la mode.

«J’ai fait le tour de toutes les friperies de la Tunisie de par ma passion pour la customisation des chaussures. Je connais toutes les boutiques, leurs spécialités et leurs horaires d’ouverture. Ça me choque de voir que personne, à ma connaissance, n’a développé, jusqu’aujourd’hui, une application pour géolocaliser ces friperies d’autant plus que ces boutiques de vêtements d’occasion sont devenues tendance et attirent, en masse, même les classes aisées», s’est exclamé Salah Barka.

«Outre cette idée d’application, je pense aussi au côté humain. Il est possible aujourd’hui de customiser les chaussures, même celles achetées dans une friperie, de les équiper de capteurs ou d’une puce pour localiser ses enfants ou encore ses proches atteints d’Alzheimer. Sans parler des nombreuses utilisations en terme de E-Santé. Pourquoi personne n’est venu nous voir, nous créateurs, pour travailler sur des innovations pareilles ?», s’est-il indigné.

«Avec l’appui d’une tête pensante, un créateur peut donner naissance à une innovation», a soutenu Salah Barka en appelant les créateurs et les ingénieurs à sortir de leurs bulles respectives, à mettre la main dans la main, à frapper à toutes les portes pour créer de la richesse à tous les niveaux.

Le créateur de mode, Salah Barka, est également revenu sur d’autres opportunités pour les start-ups souhaitant se différencier. Pour écouter l’interview au complet, veuillez cliquer ici.

Nadya Jennene

A lire également :
Tunisie : Mini-guide pour créer sa startup et trouver des financements

Facebook Comments
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *





Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Nous Contacter :


Tunisie Haut Debit SARL
Directeur de rédaction : Welid Naffati
Contact: contact[at]thd.tn

Newsletter :

To Top