L'actuTHD

Les Nord Africains sont plus cultivés numériquement que le Moyen Orient

Les Nord Africains sont plus cultivés numériquement que le Moyen Orient

Nous continuons de décortiquer le rapport publié par le ministère des TIC qatari intitulé «Les attitudes des internautes dans la région du Nord Afrique et du Moyen Orient (MENA) en matière de cyber sécurité, sécurité et confidentialité des données». Et dans ce rapport, d’autres données ont attiré notre attention. Comme l’importance de quelques pratiques précises auxquelles s’adonnent les internautes arabes comparés à ceux du reste du monde.

Les Nord Africains sont plus cultivés numériquement que le Moyen OrientNous continuons de décortiquer le rapport publié par le ministère des TIC qatari intitulé «Les attitudes des internautes dans la région du Nord Afrique et du Moyen Orient (MENA) en matière de cyber sécurité, sécurité et confidentialité des données». Et dans ce rapport, d’autres données ont attiré notre attention. Comme l’importance de quelques pratiques précises auxquelles s’adonnent les internautes arabes comparés à ceux du reste du monde.

Les maghrébins en général, et les Tunisiens en particulier, ont des habitudes précises sur le Net, qui peuvent différer légèrement de ceux du Moyen Orient ou du reste du monde. Comme le montre ce graphique, une grande importance est donnée aux pratiques sociales et au téléchargement. Par contre, regarder des vidéos ou jouer en ligne ne sont pas encore devenus des habitudes fixes chez les Internautes. La raison est la lenteur excessive des débits tunisiens qui ne permettent pas, à titre d’exemple, de regarder une vidéo 360p sur Youtube (Qualité standard) sans coupure avec un débit de 2Mbs, qui représente la majorité des ADSL fonctionnant. 

Utilisation d'Internet dans les différentes régions du monde

Les jeux ne sont pas du reste, ceux qui obtiennent un grand succès restent les jeux sur Facebook, par contre les grands RPG comme World Of Warcraft, DOTA, Counter Strike et autres n’ont pas atteint la notoriété acquise chez les pays asiatiques ou d’Amérique Latine par exemple, où il s’agit d’un culte plus que d’un hobby. 

Toujours selon le rapport, les Nord Africains sont ceux qui utilisent le plus les réseaux sociaux et qui naviguent le plus pour des motifs sociaux. En effet, ils sont ceux qui vérifient leurs mail le plus (c’est-à-dire de manière presque quotidienne). Ils sont également eux qui recherchent le plus l’information sur le web ou à la recherche des nouveautés. Les Maghrebins sont aussi accros à Internet pour communiquer avec leur proches, notamment via les réseaux sociaux sur lesquels ils se connectent au minimum une fois par semaine.

Mais en dehors des activités sociales, utilise-t-on Internet pour d’autres causes ? Pratiquement non, selon le rapport. A part communiquer avec les collègues de travail, ou encore faire un projet d’école, toutes les autres activités sont à la traîne. En particulier celle qui concerne la navigation physique (GPS), le e-Commerce, le e-Banking ou encore le e-Learning. En Tunisie, ces activités sont quasi inexistantes, en raison de l’absence de lois encourageant les transactions bancaires sur le Net, ce qui résulte l’absence de pratique et de traditions en ce sens. Comme c’est le cas dans les pays européens, asiatiques et américains. 

Utilisation d'Internet dans les différentes régions du monde

Toute transaction financière ou pseudo financière reste donc limitée. Le seul domaine qui fonctionne vraiment est le domaine de l’expression, où Internet, véritable paradis pour la liberté d’expression, est le lieu où l’on s’adonne à l’écriture de billet de blogs (De manière presque mensuelle), publier des photos, des vidéos, des podcasts (mensuellement), et surtout mettre à jour régulièrement les profils sur les réseaux sociaux. 

Censure et despotisme obligent dans la région MENA, ces profils sont pour la plupart des faux profils ou des profils anonymes. En effet, un Internaute arabe utilise rarement son vrai nom sur Internet (3/5 seulement le font). Le choix du faux nom s’accompagne également par la volonté d’être anonyme sur la toile, ce qui est le cas chez la moitié des internautes. 

En 2003, un site, SecondLife.com, avait provoqué un buzz chez les Internautes, car il leur permettait de vivre sur navigateur une vie totalement imaginée, ou créée. Ce rapport démontre que les Internautes arabes vivent également le même phénomène, en se concentrant uniquement sur l’aspect social du réseau mondial. Des habitudes qui changeront peut-être, avec l’entrée en jeu du e-Commerce et de tous les domaines qui peuvent en résulter.

Seif Eddine Akkari

A lire également : 

Rapport sur la censure sur le Net : Une demande populaire ou propagande qatari contre les libertés ?

Le e-paiement a explosé en Tunisie grâce notamment aux recharges téléphoniques et la Steg

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Responsable Production multimédia : Marwen Dhemaied

Newsletter

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top