L'actuTHD

«La Tunisie lit» : D’une simple «plaisanterie» sur Facebook, à l’avenue Habib Bourguiba

Un Facebook qui incite les gens à lire ? Personne n’y croyait jusqu’à ce mercredi 18 avril où les visiteurs de l’avenue Habib Bourguiba ont été surpris par un spectacle peu commun : dans tous les cafés de l’artère principale, dans l’allée centrale, mais surtout devant le théâtre municipal et la librairie Al Kitab (près du colisée), des centaines de Tunisiens de tout âge, des 2 sexes, armés d’un bouquin à la main, étaient en train de lire, soit à table, soit assis sur des nattes, des marches d’escaliers et même au sol.

A l’origine de cette «manifestation silencieuse» ? Un évènement Facebook créé par 3 jeunes tunisiens, Amel Ben Ali, Farouk Bahri et Tarek Lamouchi. L’originalité de l’idée a grandement contribué au succès. Surtout que cette fois-ci, toute relation avec le politique était proscrite. Dans la description de l’événement (qui «officiellement» a débuté vers 17h) : envahir l’avenue, non pas avec des slogans déchaînés, mais avec un livre à la main et lire. Seulement lire.

Pourtant, quand ce trio avait publié cet évènement, ils étaient loin d’imaginer l’engouement qu’allait susciter cette idée. Dans une interview accordée à THD, Amel et Farouk, les organisateurs de l’événement, nous ont expliqué que c’était plutôt une «plaisanterie» au départ. Elle a été proposée sous forme d’un concept : une rencontre culturelle entre les membres d’un groupe d’échange de livres sur Facebook, «The Bookers». Un groupe dont ils sont membres.

«D’un évènement disons local, l’idée de faire participer plus de public a été vite acceptée par les organisateurs, mais sans trop y croire», nous déclarent-ils. «Et pourtant, en 2 heures, plus de 500 personnes avaient signalé leur intention d’y participer. L’engouement était si fort, que plusieurs personnes ont partagé l’évènement sur leur profil et pages facebook. L’information a vite circulé sur le réseau social, jusqu’à la veille, où plus de 7000 personnes avaient promis de répondre présentes sur l’avenue».

«Les médias nous ont aussi beaucoup aidés», nous affirme Amel. «Plusieurs journaux ont transmis l’appel et ont montré leur soutien à l’idée. Ils ont contribué au succès de ‘La Tunisie lit’. Un succès qui a dépassé toutes nos espérances. Ca fait plaisir. D’autant plus que c’est la 1ère fois depuis la révolution, qu’on observe une manifestation civile, pacifique, sans couleur politique ou idéologique».

Pour Farouk, le plus positif dans cet événement est qu’il a pu rassembler tout le monde pacifiquement : «Nous avons vu des filles branchées au look punk et des filles voilées, des gauchistes et des islamistes, des livres de politique, de culture, des romans, du coran et des magazines».

Mais cette manifestation serait-elle une sorte de réponse à la répression policière du 9 avril dernier sur cette même avenue ? «Non. Il n’y a pas de relation», nous répond Farouk. «Ni cet évènement, ni celui de «Talaba al Kada» (Les étudiants chefs) qui se déroulera le dimanche 22 avril au Bélvédère de Tunis, sur la plage Boujaafar de Sousse, sur la place municipale de Bizerte et au jardin Touta de Sfax».

Cette manifestation, qui tire son succès de son originalité, sa symbolique mais surtout la source de sa genèse (simple idée sur un groupe facebook), a ravivé chez plusieurs Tunisiens des souvenirs de la révolution. En effet, le réseau de Mark Zuckerberg avait beaucoup aidé à rassembler les gens et à organiser des manifestations pacifiques contre la dictature dans tout le pays en décembre 2010 et janvier 2011, sur l’avenue Habib Bourguiba et à la Kasbah.

Depuis, rares sont les évènements qui ont réussi à rassembler les Tunisiens. Sans doute à cause de leur caractère idéologique et partisan trop prononcé. Le Facebook militant est de retour, donc. Et qui sait, peut-être que cet évènement fera réconcilier le Tunisien avec le livre. Grâce à qui ? Grâce à facebook. Enfin… espérons !

Seif Eddine Akkari

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Responsable Production multimédia : Marwen Dhemaied

Newsletter

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top