L'actuTHD

Ministère des TIC et de l’Economie numérique : Nouvelle vague de nominations

Ministère des TIC et de l’Economie numérique : Nouvelle vague de nominations

Annoncé depuis plusieurs mois, Nooman Fehri, ministre des TIC et de l’Economie numérique, vient d’opérer un vaste remaniement dans le ministère et dans les entreprises sous sa tutelle. Après la Poste et l’ATI, le ministère annonce la nomination de Sofien Hemissi, directeur du département stratégie IT chez le ministère des TIC, au poste de DG de Centre National d’Informatique. Il remplace ainsi Abderrazak Jmai qui revient à l’université en tant de professeur.

Ministère des TIC et de l’Economie numérique : Nouvelle vague de nominations Annoncé depuis plusieurs mois, Nooman Fehri, ministre des TIC et de l’Economie numérique, vient d’opérer un vaste remaniement dans le ministère et dans les entreprises sous sa tutelle. Après la Poste et l’ATI, le ministère annonce la nomination de Sofien Hemissi, directeur du département stratégie IT chez le ministère des TIC, au poste de DG de Centre National d’Informatique. Il remplace ainsi Abderrazak Jmai qui revient à l’université en tant de professeur.

Mohamed Ali El Majri (qui occupait le poste de directeur général des services communs au sein du ministère) vient d’être nommé directeur général du Pole Technologique Ghazala à la place de Houssem Eddine Ettounsi (qui revient au ministère des TIC pour être chargé d’autres missions)

Fathi El Methnani (qui était le directeur général de l’inspection générale au ministère) a pris la place de Samir Sidhom à la tête du centre de formation continue en TIC CIFODE’COM. Quant à M. Sidhom il revient au ministère pour s’occuper l’unité SMSI en tant que directeur général.

Le directeur de l’Office National de Télédiffusion (ONT) a été également changé. C’est désormais Dhaker Baccouche (jusque là directeur de l’exploitation à l’ONT) qui prend la place de Lotfi Tabbab (qui sera chargé ultérieurement par une nouvelle mission).

Au niveau du ministère, Nooman Fehri a officiellement nommé Kamal Saadaoui comme Chef de son cabinet. M. Saadaoui occupait officieusement ce poste depuis que Nooman Fehri a pris les rênes du ministère des TIC et de l’Economie numérique en mars 2015. 

Avant cette date, sous Tawfik Jelassi (quand les TIC n’étaient qu’un département au sein du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique) M. Saadaoui était pratiquement le Chef de Cabinet à Rue d’Angleterre. Mais son poste officiel était «coordinateur» vu que l’ex ministre avait déjà un Chef de Cabinet à Rue Ouled Haffouz (Enseignement supérieur).

Avec cette nomination officielle, Nooman Fehri a joué contre courant. Les proches du milieu s’attendaient en effet à ce que M. Fehri nomme un membre du bureau politique de Afek Tounes. Surtout que sous la Troika, Ennahdha a choisi un membre de son conseil de la Choura pour occuper ce poste et assister l’ex ministre des TIC Mongi Marzoug. Rappelons que Kamal Saadaoui était le PDG de l’ATI et ex-président de l’Instance Nationale des Télécommunications.

Du côté de Tunisie Telecom, et après que Salah Jarraya a jetté l’éponge, le ministère est actuellement à la recherche active d’un meilleur profil capable de bien gérer le dossier TT devant la concurrence de plus en plus rude de ooredoo et Orange.

D’après nos sources, la démission de Salah Jarraya était due aux tensions entre lui et le ministère sur plusieurs sujets. Parmi ces sujets : M. Jarraya aurait refusé de débloquer le dossier du dégroupage. Or ce dossier épineux est la cause du retard de déploiement de la portabilité vu que ooredoo conteste l’hégémonie de TT sur cette branche et refuse de ce fait la portabilité du mobile (rappelons que ooredoo a presque 7 millions d’abonnés sur le mobile contre 4 millions pour TT). De plus, ce refus du dégroupage est en train de pousser ooredoo et Orange à passer à la vitesse grand V dans l’installation de la Fibre optique un peu partout en Tunisie pour le lancement de la 4G et des hotspots Wifi. De ce fait, ils vont pouvoir offrir des services bien meilleures que l’ADSL à moindres coûts. Ce qui achèvera définitivement le fixe de TT. 

Voyant venir la catastrophe, le ministère a voulu, donc, sauver le fixe avec le dégroupage. Mais le PDG démissionnaire de Tunisie Telecom avait un autre avis sur les priorités au sein de l’entreprise. Il a fini par jeter l’éponge avant une dernière décision concernant une filiale du groupe. Une décision qui allait contre les préconisations du ministère. 

D’après des sources dignes de foi, le ministère va proposer à la présidence du gouvernement quelques noms qui vont remplacer M. Jarraya à la tête de TT. Et la tendance va vers la nomination d’une personne de chez Tunisie Telecom pour occuper ce post. Mais il reste probable que le ministère propose des noms extérieur de la boite mais connus pour leur compétence managériale tout en excluant les anciens ministres et les anciennes personnes qui ont déjà occupé ce poste auparavant. 

Welid Naffati

A lire également : 

Nomination de Moez Chakchouk à la tête de la Poste tunisienne

Le ministère des TIC propose Jawher Ferjaoui à la tête de l’ATI

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Responsable Production multimédia : Marwen Dhemaied

Newsletter

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top