L'actuTHD

Ooredoo Tunisie doublera son débit international avant Ramadan à cause de la 3G

Ooredoo Tunisie doublera son débit international avant Ramadan à cause de la 3G

Qui aurait imaginé que ce sont les zones intérieures, voire rurales, qui sont les plus gros consommateurs de bande passante en Tunisie grâce à la 3G ? C’est ce que du moins nous a confirmé Hatem Mestiri, directeur technique d’ooredoo Tunisie, et ce, en marge d’un déjeuner organisé avec la presse mercredi 20 mai dernier.

Ooredoo Tunisie doublera son débit international avant Ramadan à cause de la 3GQui aurait imaginé que ce sont les zones intérieures, voire rurales, qui sont les plus gros consommateurs de bande passante en Tunisie grâce à la 3G ? C’est ce que du moins nous a confirmé Hatem Mestiri, directeur technique d’ooredoo Tunisie, et ce, en marge d’un déjeuner organisé avec la presse mercredi 20 mai dernier.

Cette rencontre a eu comme thématique la 4G (LTE). Et pour cause : L’Etat tunisien s’apprête à lancer dès le mois de Juin/Juillet prochain une appel d’offre international pour l’attribution d’une ou plusieurs licences 4G. Et ce sont nos opérateurs télécoms qui sont dans les Startings Blocks pour avoir cette licence. 

D’ailleurs, tout un débat a été ouvert sur les fréquences et les capacités spectrales qui doivent être accordées à la 4G en Tunisie. Dans une consultation publique sur la LTE lancée par l’INT et dont le résultat a été rendu public sur le site de l’INT (voir notre article), ooredoo a clairement stipulé qu’une capacité de 20 Mhz serait idoine sur chaque fréquence utilisée pour la 4G afin d’atteindre des débits pratiques proches de 100 Mbs (en condition optimale). 

Hatem Mestiri a expliqué, par ailleurs, qu’il ne sera pas possible d’exploiter les mêmes équipement utilisés actuellement pour la 2G/3G. A part les différentes modifications à apporter dans le cœur du réseau (au niveau du HLR par exemple), c’est au niveau des antennes relais (les BTS) eux même qu’il faudra investir. Et le directeur technique d’ooredoo ne se leurre pas. C’est celui qui réussira à fibrer le maximum de ces antennes que la performance de la 4G sera la meilleure. 

Hatem Mestiri

Hatem Mestiri

Or Tunisie Telecom a presque 95% de ses antennes qui sont reliées en fibre optique. Devrions-nous alors comprendre que c’est l’opérateur historique qui rencontrera le moins de difficultés à déployer la LTE en Tunisie ?  «Pas forcément. Ca compte, mais ce n’est pas suffisant», a tempéré Hatem Mestiri. Car le Backhauling (le réseau de distribution) n’est pas seulement une question d’antennes. C’est aussi les différentes dorsales qui vont supporter le trafic ou encore : Les équipements finaux des clients. Sans parler de la capacité de l’opérateur à absorber le trafic qui en sera généré. Et quand on se rappelle que 95% du trafic internet part à l’international, il est clair que la 4G sera aussi un challenge pour les liaisons internationales des différents opérateurs.

«Pour notre cas, nous avons actuellement 18 Gbs utilisées sur notre câble sous-marin Didon. Et nous sommes prêts à l’augmenter dès que le besoin se fera sentir», nous a-t-il affirmé. 

Il y a presque 2 ans, ooredoo consommaient 7 Gbs seulement sur cette bande passante internationale pour le besoin de ses clients 3G. Or, on voit que ce trafic a plus que doublé en une année. Est-ce à cause de la branche Business de ooredoo et du déploiement de la fibre optique à grande échelle que le trafic a augmenté à ce point ? «C’est grâce encore une fois à la 3G que nous observons un boom dans la consommation d’Internet chez ooredoo», affirme Hatem Mestiri. «Et contrairement à ce qu’on puisse penser, c’est grâce aux zones rurales et à l’intérieure du pays qu’on observe un tel phénomène. Je pense que c’est une chose normale vu que dans plusieurs endroits de la Tunisie, hors les zones urbaines, il n’y a autre moyen de se connecter en haut débit que la 3G».

Mais chez ooredoo on ne se voile pas la face. La réussite de la LTE en Tunisie est loin d’être conditionnée par le réseau ou encore les équipements (téléphones/tablettes) compatibles à des prix raisonnables (quitte à les subventionner). La réussite de la 4G est surtout conditionnée par le contenu. De ce fait, ceux qui utilisent le plus Internet sur la 3G, sont eux les plus susceptibles à adopter la 4G. D’où un retour sur investissement plus intéressant pour l’opérateur.

Et sur ce côté là, on ne peut que croire fermement à l’idée que la plus grande menace à ooredoo sur la 4G est… Orange et non Tunisie Telecom. Car même s’il ne possède actuellement qu’environ 1200 antennes relais sur toute la Tunisie contre plus de 2200 pour ooredoo, c’est Orange qui a le plus de clients haut débit mobile parmi les 3 opérateurs.

Entre temps, et afin d’accompagner le nombre croissant des ses abonnés 3G, ooredoo augmentera la capacité utilisée sur le câble Didon pour le faire passer de 20 Gbs à 40 Gbs avant Ramadan. 

Welid Naffati

A lire également

Les opérateurs téléphoniques en Tunisie se disent prêts à lancer la 4G dès janvier 2016

«L’utilisation de la VoIP en Tunisie a plus que doublé en un an à cause du Smartphone»

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Responsable Production multimédia : Marwen Dhemaied

Newsletter

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top