L'actuTHD

Pourquoi Poulina investit-il 45 millions de dinars dans un nouveau Data Center à El Agba? (Partie 1)

Pourquoi le groupe Poulina investit-il 45 millions de dinars dans un nouveau Data Center à El Agba ? (Partie 1)

Un nouveau Data Center tunisien ouvrira très prochainement ses portes à Al Agba. Avec ses 4 salles de 300 mètres carrés chacune pour un total de 1200 mètres carrés, ce Data Center sera le plus grand parmi tous les centres d’hébergement tunisiens. Appelé Dataxion, ce projet est financé entièrement par le groupe Poulina et lui a coûté la bagatelle de 45 millions de dinars.

Pourquoi le groupe Poulina investit-il 45 millions de dinars dans un nouveau Data Center à El Agba ? (Partie 1)Un nouveau Data Center tunisien ouvrira très prochainement ses portes à Al Agba. Avec ses 4 salles de 300 mètres carrés chacune pour un total de 1200 mètres carrés, ce Data Center sera le plus grand parmi tous les centres d’hébergement tunisiens. Appelé Dataxion, ce projet est financé entièrement par le groupe Poulina et lui a coûté la bagatelle de 45 millions de dinars.

Créé dans les normes internationales, le groupe Poulina table sur le niveau ‘TIER III Plus’ pour la certification de Dataxion. Or, la classification TIER a seulement 4 niveaux : TIER I, II, III et IV. Ces niveaux correspondent à un certain nombre de garanties sur le type de matériel et d’infrastructure déployés dans le Data Center en vue d’assurer sa redondance. Alors d’où vient ce niveau intermédiaire ‘TIER III Plus’ ?

«Pour assurer un taux d’interruption du service qui tend vers l’infini, les normes TIER préconisent la réplication de tous les services N fois», explique Mohamed Ali Chouchène, jeune cadre supérieur chez le groupe Poulina. «C’est ce que nous avons fait avec Dataxion. Nous avons même créé une salle de repli plus éloignée pour que les ingénieurs et les cadres administratifs puissent gérer le Data Center en cas où une urgence se déclare dans le bâtiment principal. Cette réplique du service n’est pas possible, malheureusement, pour l’électricité. Comme vous savez, nous avons un seul fournisseur de courant électrique en Tunisie. C’est ce qui fait que nous ne pouvons devenir un Data Center certifié TIER IV. Mais nous remplissons, et largement, le niveau TIER III. D’où l’appellation ‘TIER III Plus’».

Mais n’est-il pas possible de prendre deux sources électriques de deux centrales STEG différentes ? «C’est déjà le cas avec nous», rétorque-t-il. «Mais s’il arrive qu’une panne majeure touche toute la STEG ? Ces deux sources tomberont. C’est pourquoi, aujourd’hui, il y a un besoin urgent d’avoir un deuxième fournisseur d’électricité en Tunisie».

Mohamed Ali Chouchène, ingénieur chez le groupe Poulina et actuellement DG de Cloud Temple Tunisia

Mohamed Ali Chouchène, ingénieur chez le groupe Poulina et actuellement DG de Cloud Temple Tunisia

Cette demande qui peut paraître un peu bizarre pour le commun des mortels deviendra, en effet, une condition nécessaire pour les entreprises dans les prochaines années. Et pour cause : en migrant ses données sur le Cloud, la disponibilité du service doit être optimale que ce soit du côté client (cas des grands holdings) ou (surtout) du côté des Data Centers. D’autant plus que la Tunisie compte déjà au minimim 5 centres d’hébergement majeurs. Rien qu’avec Tunisie Telecom qui vient de lancer son 2ème Data Center à Ain Zaghouan et puis le nouveau Data Center de ooredoo (Tunisiana) à El Mghuira, la nécessité d’avoir un 2ème fournisseur d’électricité dans le pays finira par devenir une condition sine qua non.

Mais au fait, pourquoi bâtir un Nième Data Center au lieu de passer par ceux des opérateurs ? «Un Data Center dans les normes doit être indépendant et neutre par rapport à l’infrastructure d’un seul opérateur. C’est pourquoi nous avons préparé des salles opérateurs (une pour chaque opérateur, ndlr). Dans chacune d’elles, deux liaisons redondantes en fibre optique et/ou en faisceau hertzien sont assurées par chaque opérateur», répond M. Chouchène. 

Et pourtant, il y a déjà un Data Center neutre existant en Tunisie qu’est Meninx à Enfidha. Alors pourquoi ne pas avoir exploité cette infrastructure déjà existante au lieu d’investir dans un nouveau centre, d’autant plus que les actuels sont loin d’afficher complets ? Pour ce jeune cadre de 36 ans, une entreprise qui souhaite placer son système informatique sur le Cloud ne doit le placer au-delà d’un rayon d’une vingtaine de kilomètres du site central de l’entreprise. Mais avoir un site de secours plus éloigné, dans lequel on met le backup des données, est, par contre, vivement conseillé. «Quoi qu’il en soit, nous allons collaborer avec tous ces Data Centers. Ils ne seront pas des concurrents», rajoute-t-il.

Et ce «nous» n’est autre que la nouvelle Startup Cloud Temple Tunisia. Une joint-Venture dont le capital est composé à 50% par le groupe Poulina Telecom et l’autre moitié par Intrinsec, société française spécialisée dans l’infogérance des réseaux, la sécurité informatique et le Cloud Computing. Lui même propriétaire de ses propres Data Centers en France, Intrinsec va d’ailleurs tirer profit de sa nouvelle présence géographique africaine pour sécuriser son service d’hébergement. 

Mais ceci sera-t-il suffisant pour remplir ce nouveau Data Center d’Al Agba avec autant de concurrence sur le marché, surtout de la part de Tunisie Telecom, Meninx et ooredoo (Tunisiana)? Le groupe Poulina saura-t-il faire réussir son projet pendant que la majorité des entreprises tunisiennes et des éditeurs de contenu n’ont nullement confiance dans l’hébergement en Tunisie ? A suivre

Welid Naffati

A lire également :

Peut-on prévoir un avenir prometteur pour le Cloud en Tunisie avec des tuyaux vides ?

Ces Tunisiens qui subventionnent la France grâce à leur connexion Internet

Pourquoi Poulina investit-il 45 millions de dinars dans un nouveau Data Center à El Agba ? (Partie 2)

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit SARL
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Rédactrice en Chef : Zeyneb Dridi

Newsletter :

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top