L'actuTHD

Pourquoi une webradio LGBTQ+ tunisienne ?

L’association Shams lance vendredi 15 décembre sa webradio. Son objectif ? Faire entendre sa voix et celle de la minorité LGBTQ+ qu’elle défend bec et ongles contre une société qui se dit conservatrice et où 64% de la population est contre l’homosexualité.

Contacté par la rédaction, Mounir Baatour, le président de l’association Shams pour la dépénalisation de l’homosexualité, a affirmé que cette radio “destinée au commun des mortels sera le porte-parole de la communauté LGBT”. “Le but est d’expliquer l’homosexualité, expliquer que ce n’est guère une maladie, que c’est naturel et que, scientifiquement, c’est génétique”, a-t-il déclaré avant d’ajouter : “nous souhaitons surtout dire que ce n’est pas un choix. Il faut être fou pour choisir d’être homosexuel en Tunisie, dans les conditions actuelles et cette hostilité sociale et étatique”, a-t-il déploré.

La programmation musicale et les talks shows

Mounir Baatour a signalé que la radio ne tend guère à “faire la propagande de l’homosexualité” mais se veut, plutôt, un guide explicatif qui décortique cette tendance sexuelle “selon une approche scientifique” et en dehors du regard des religions.”A chaque fois que le sujet de l’homosexualité est débattu sur un plateau télé ou dans une émission radio tunisienne, on ramène un imam ou un cheikh. L’homosexualité est une question qui relève des droits de l’homme, c’est pourquoi nous sommes contre cette approche religieuse qui d’ailleurs demeure stigmatisante”, a-t-il expliqué.

Concernant le programme de cette webradio, Mounir Baatour a précisé que la grille sera généraliste. “Nous avons prévu de la musique, que ce soit engagée ou de variété, une émission politique dont le but est d’interroger les politiciens sur leurs positions de l’homosexualité, une émission culturelle qui traitera du cinéma LGBT, une émission de débat qui s’appelle hkayet shams et quiouvrira l’antenne aux homosexuels qui souhaitent partager leur souffrance, leurs problèmes et les obstacles auxquels ils font face”, a-t-il fait savoir.

Des statistiques plus qu’encourageantes

Interrogé sur l’évolution de l’opinion publique sur la question de l’homosexualité en Tunisie, Mounir Baatour a déclaré que l’Institut républicain américain a réalisé en 2013 un sondage sur la question. Selon ce sondage, 98% des personnes sondées ont indiqué être contre l’homosexualité. Ce chiffre a nettement chuté en 2016, selon le président de Shams. “Le même sondage a été réalisé encore une fois trois ans plus tard. Le pourcentage des personnes qui se disent contre l’homosexualité a baissé à 64%”, a-t-il noté avant d’ajouter que “le pourcentage de personnes qui ont changé d’avis montre que l’homosexualité est de plus en plus acceptée”.

Mounir Baatour a rappelé, dans ce même sens, que l’association Shams est soutenue par plusieurs grandes entreprises tunisiennes qui lui accordent des dons afin de continuer son combat et apporter son aide aux homosexuels qui se font rejetés par leurs familles, ceux détenus dans les prisons tunisiennes pour homosexualités ou encore ceux qui souhaitent quitter le pays et demander l’asile à l’étranger.

La web Radio LGBTQ+ tunisienne Shams.Rad a commencé à émettre sur le Web ce vendredi 15 décembre en phase expérimentale avec une playlist musicale tout au long de la journée. Des talks shows et des rubriques seront au fur et à mesure rajoutées. Pour écouter la radio, cliquez sur ce lien.

Nadya Jennene

Facebook Comments
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Nous Contacter :


Tunisie Haut Debit SARL
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Contact: contact[at]thd.tn

Newsletter :

To Top