L'actuTHD

Présidentielle 2014 : Le Net dans le collimateur du réseau Mourakiboun

Présidentielle 2014 : Le Net dans le collimateur du réseau Mourakiboun

A quelques heures du scrutin pour le premier tour des élections présidentielles, beaucoup de Tunisiens ne savent pas encore pour qui voter. Certes, sur le terrain les meetings populaires battent leur plein pour convaincre les indécis. Mais c’est une guerre à couteaux tirés à laquelle se sont livrés les différents camps sur… Internet. Entre manipulation, invectives et liens sponsorisés, le niveau des attaques est arrivé parfois à des niveaux qui feront rougir même les moins pudiques.

Présidentielle 2014 : Le Net dans le collimateur du réseau MourakibounA quelques heures du scrutin pour le premier tour des élections présidentielles, beaucoup de Tunisiens ne savent pas encore pour qui voter. Certes, sur le terrain les meetings populaires battent leur plein pour convaincre les indécis. Mais c’est une guerre à couteaux tirés à laquelle se sont livrés les différents camps sur… Internet.

Entre manipulation, invectives et liens sponsorisés, le niveau des attaques est arrivé parfois à des niveaux qui feront rougir même les moins pudiques. Mais c’est surtout la publication de pseudo sondages «sérieux» émanant de cabinet d’études «internationaux» peu connus (pour ne pas dire imaginaire) sous forme de publications sponsorisées sur Facebook que cette guéguerre a pris une tournure plus grave. Ce sont des sondages d’intention de vote qui donnent les gagnants du premier tour. Des publications qui vise clairement à manipuler les Tunisiens sur le Net et d’augmenter, donc, les chances d’un des candidats au dépend de l’autre.

Mais ces dépassements sur le Net, sont-ils récencé par la société civile ? «Nous avons effectivement recensé ce genre de pratique», répond Mehdi Limam du réseau Mourakiboun, une ONG qui contrôle le processus démocratique en Tunisie, notamment sur le déroulement du scrutin afin de prévenir les éventuelles fraudes. «Nous sommes en train d’observer les campagnes électorales des candidats aux présidentielles sur les réseaux sociaux Facebook et Tweeter.  On a effectivement constaté que les discours et les attaques se sont un petit peu renforcés entre la 1ère et la 2ème semaine de la campagne électorale. Cependant, sur les pages et comptes officiels des candidats eux même, le discours est généralement constitué de slogans électoraux et de photos des meetings qu’ils organisent».

 Centre de contrôle de Mourakiboun lors du jour de l'élection législative

Centre de contrôle de Mourakiboun lors du jour de l’élection législative

Lors des élections législatives d’octobre dernier, Mourkaiboun était pratiquement la seule ONG à annoncer les statistiques en temps réel de l’évolution du scrutin grâce à plus de 4000 observateurs sur le terrain. Le jour du scrutin, ces observateurs envoient leurs rapports via SMS à une plateforme informatique installée par Mourakiboun et qui traite ces SMS automatiquement. «Ceci nous permet d’avoir des statistiques avec une très faible marge d’erreur en quasi-temps réel», s’enorgueillit Mehdi Limam. Et dans le cas où quelqu’un n’envoi pas le SMS, que fait l’ONG dans ce cas ? «L’outil informatique développé par nos soins nous permet de suivre nos observateurs et de savoir qui a envoyé ou pas son rapport par SMS», répond-t-il. «On les appells alors un par un afin de prendre le rapport de vive voix. Nous avons aménagé un mini centre d’appel composé de 30 opérateurs installé au centre ville pour assurer cette tâche». 

Le réseau Mourakiboun donne depuis 2011 un accès publique à toutes les données collectée par l’ONG sur les élections via un site Internet : www.tunisiaelectiondata.com. «C’est une plateforme permettant de visualiser une multitude de données électorales et socio-économiques sous forme de cartes interactives et de graphiques», rajoute Mehdi Limam. «Cet outil est utile et utilisé par tous les opérants dans le processus électoral comme l’ISIE, les missions d’observation nationales et internationales, les partis politiques, les ONG et les citoyens. Cette plateforme permet de faciliter les opérations de déploiement des observateurs et des agents de sécurité dans les bureaux de vote, ainsi que pour avoir une analyse globale des élections depuis 2011».

Abdelhamid Ferchichi

A lire également :

Présidentielle 2014 : Étude basée sur les réseau sociaux décortiquant la personnalité des candidats

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Responsable Production multimédia : Marwen Dhemaied

Newsletter

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top