L'actuTHD

Quelles opportunités pour les startups dans l’Agritech ?

Wafa Makhlouf, directrice exécutive de CEED Tunisia et Saba Nefzi, experte en Agritech ont été les invitées du 120e épisode de Startup Story. Elles sont revenues, chacune dans son domaine d’expertise, sur les opportunités ouvertes aux startups.

Wafa Makhlouf nous a parlé du déroulement de la première cohorte du programme FinTech Catalyst lancé en octobre dernier.

“FinTech Catalyst vise à connecter les corporates et les startups. Pour cette année nous avons choisi quatre corporates que nous avons mis en relation avec plusieurs startups actives dans le domaine de la Fintech. Après l’appel à candidature et la sélection des startups, le jury a travaillé sur les pitchs qui se sont déroulés en présentiel avant le confinement”, a-t-elle indiqué.

“Le parcours incluait également de la formation, du coaching et du mentoring pour les candidats sélectionnés. Nous avons, également organisé un Demo Day pour connecter les startups avec des investisseurs et une journée job fair durant laquelle des étudiants ont été interviewés par les startups. Certains ont, d’ailleurs, été retenus”, a-t-elle ajouté.

Interpellée sur les retours de cette première cohorte, elle a affirmé que l’expérience avait été enrichissante.

“Cela dit, en tant que CEED, il reste des améliorations à faire notamment en ce qui concerne l’explication des besoins des corporates aux startups”, a-t-elle avancé.

Saba Nefzi est, elle, revenue sur les opportunités business dans l’Agritech, ce secteur où le digital se décline à l’agriculture.

Elle a expliqué que l’un des axes sur lesquels les startups pourraient travailler est celui de la chaîne d’approvisionnement en intrants spécifiques (les produits nécessaire au bon fonctionnement d’une exploitation agricole, ndlr).

“Le produit final passe par une chaîne de valeur à plusieurs maillons et en premier lieu, les matières premières, les pesticides, les engrais… L’un des problèmes majeurs au niveau des intrants est l’approvisionnement. Aujourd’hui, par exemple, les grands agriculteurs font face à un rupture en ammonitrate de par l’arrêt des activités à l’usine de phosphate. Ni l’agriculture, ni l’Etat n’a de visibilité à ce sujet”, a-t-elle souligné.

“Un arrêt de production agricole est une menace pour notre sécurité alimentaire. Et c’est là que peuvent intervenir les nouvelles technologies avec la création d’un système de gestion et de suivi de l’utilisation, par exemple”, a-t-elle fait savoir.

Elle a ajouté, également, que la gestion des ressources hydriques représentait une grande problématique pour plusieurs filières au poids commercial important.

“C’est un problème qu’on peut résoudre avec l’hydroponie communément appelée culture hors sols (sans terre, ndlr). il s’agit d’approvisionner la plante avec de l’eau qui contient les matières organiques nécessaires à son développement dans un environnement contrôlé par les nouvelles technologies, notamment la gestion de l’eau, de la lumière etc, à travers une application”, a-t-elle précisé.

L’Interview au complet est disponible sur SoundCloud

Communiqué 

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Responsable Production multimédia : Marwen Dhemaied

Newsletter

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top