L'actuTHD

Retarder le lancement de la 4G en Tunisie : Lettre ouverte à l’UTICA

Retarder le lancement de la 4G en Tunisie : Lettre ouverte à l’UTICA

L’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (UTICA) a organisé une conférence de presse vendredi dernier où la Fédération des TIC a tiré à boulet rouge sur le gouvernement (lire notre article). La fédération est arrivée même à demander à ce qu’on retarde le lancement de la 4G en Tunisie. Bien qu’on donne entièrement raison au constat formulé par les représentants de l’UTICA et leur énervement contre le gouvernement, mais on s’étonne tout de même d’une telle déclaration aussi dangereuse que destructive.

Retarder le lancement de la 4G en Tunisie : Lettre ouverte à l’UTICAL’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (UTICA) a organisé une conférence de presse vendredi dernier où la Fédération des TIC a tiré à boulet rouge sur le gouvernement (lire notre article). La fédération est arrivée même à demander à ce qu’on retarde le lancement de la 4G en Tunisie. Bien qu’on donne entièrement raison au constat formulé par les représentants de l’UTICA sur le retard du planning de Tunisie Digitale et leur énervement contre le gouvernement, mais on s’étonne tout de même d’une telle déclaration aussi dangereuse que destructive.

Faut-il rappeler à l’UTICA qu’il y a un excédent de Fibre Optique en Tunisie au point que la Banque mondiale a fait pression sur la Tunisie pour l’ouvrir à la location pour les besoins du très haut débit ? Faut-il faire noter à l’UTICA que les 3 opérateurs font déjà appel aux entreprises tunisiennes d’infrastructure pour fibrer leurs antennes relais en vue du lancement de la 4G ? Ces opérations qui continuent et qui continueront bien après, ne font pas travailler ces sociétés et ne créent-elles pas d’emploi ?

Si par cette demande l’UTICA demande plutôt à ce que l’Etat intervienne pour pousser les opérateurs à installer la FTTH en priorité, là on ne peut que tomber des nues d’une telle requête. Pourquoi ? Car si fibrer les bâtiments peut s’avérer chose facile (quoi que coûteuse) dans les quartiers où l’urbanisme est bien respecté (notamment les quartiers d’affaires), cette mission devient pratiquement impossible dans des quartiers plus populaires où l’anarchie règne à cause de l’effritement de l’Etat depuis 2011.

On voudrait bien que l’UTICA nous donne les estimations d’installation d’une fibre pour chaque maison dans des quartiers comme Djebal Jeloud ou Sayda Manoubeya ou encore Sidi Hsine Sijoumi (qui sont à 4 ou 5 kms du centre ville de Tunis). L’UTICA pense-t-elle que les opérateurs vont vendre à perte l’abonnement sur ces fibres à des ménages qui ont du mal à joindre les deux bouts ? A-t-on besoin de rafraichir la mémoire de l’UTICA que le pays est en crise et que le pouvoir d’achat du Tunisien moyen est en chute libre ? 

Pis, comment demander un moratoire dans la signature des licences 4G et retarder, ainsi, son lancement commercial en Tunisie, quand nous sommes DEJA en retard de quelques années dans le déploiement de cette technologie à cause, justement, de ce qui s’est passé en Tunisie ces dernières années ? 

L’UTICA est-elle au courant que la 5G est sur le point de devenir une technologie mature et standardisée et qu’elle sera commercialisée dans le monde à l’horizon de 2018-2020 ? Soit 2 à 4 années à partir de MAINTENANT ?

Le slogan du Mobile World Congress 2016

Le slogan du Mobile World Congress 2016

Une visite annuelle au Mobile World Congress (MWC) nous a permis de voir ce que nous auront dans les 5 à 10 prochaines années. Une évolution tout aussi importante qu’effrayante nous attend, où tout ce qui nous entoure sera connecté. Ce n’est pas un hasard, par ailleurs, que le MWC a choisi un seul mot comme thématique de cette année : «Mobile is everything» ! Et sans exagération, cette année, et plus que jamais, le Data mobile est devenu le roi avec l’invasion des objets connectés. Toutes les marques de voitures étaient, pour la première fois, présentes dans ce salon comme des concepts de voitures connectées. Sans parler des drones, des capteurs, des machines gérées à distance, etc. 

C’était la toute première année où le Smartphone est devenu un accessoire et non plus un acteur principal dans la technologie mobile. De ce fait, on aimerait bien dire à l’UTICA ceci :

– Au lieu de demander un moratoire dans l’octroie des licences 4G, demandez plutôt aux opérateurs d’encourager les développeurs d’applications sur le mobile en les hébergeant gratuitement chez eux, dans leur Data Center, afin d’encourager le contenu local.

– Dans Tunisie Digital, il y a plusieurs volets, dont celui de l’infrastructure. Heureusement, il n’y a que ce volet qui avance correctement. Les autres sont, malheureusement, tributaires des autres ministères (comme la e-santé, e-tourisme, etc.). Certes, il ne faut pas que l’accès mobile devienne la référence à cause des ressources mutualisées d’une antenne, mais pour arriver à ce que la fibre optique soit adoptée à large échelle, il faut bien éduquer le marché en lui proposant, justement, un contenu local varié. Entre temps, pourquoi on n’a pas entendu un appel de la part de l’UTICA à ce que l’INT ou le ministère des TIC, imposent le RAN Sharing, notamment dans la fibre optique ?

– Comment voulez-vous avancer sur les autres volets avec des ministères sclérosés où les priorités sont ailleurs et/ou avec des ministres qui ne comprennent guère à Internet, sans un DSI de l’Etat ? N’était-il pas plus judicieux de faire pression sur le ministère des TIC pour qu’il présente le plus tôt que possible un code du numérique qui comble les brèches de l’actuel code des télécoms et qui créer cette fonction de DSI de l’Etat ?

– Or, ce passage du code du numérique devra se faire à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP). On sera vraiment étonné si sur les 217 députés, la moitié arrive à comprendre ce qu’est la 5G, un DSI de l’Etat ou encore un IXP. N’était-il pas plus judicieux de la part de l’UTICA de faire des journées de travail avec ces députés pour les éduquer sur les nouvelles technologies ? Au moins, ils pourront améliorer encore plus le texte en commission pour faciliter son passage au vote général.

A bon entendeur.

Welid Naffati

A lire également : 

En direct de Barcelone : La marque algérienne de Smartphones Condor ouvrira une filiale en Tunisie

Fibre Optique en Tunisie: Peut-on réussir le passage au très haut débit avec 25% d’analphabétisme ?

Le ministère des TIC publie un décret qui peut donner le droit aux entreprises de devenir des FAI/FSI

L’UTICA : Broie du noir et tire à boulet rouge sur le gouvernement

Tunisie : Les abonnés ADSL peuvent maintenant avoir 100 Mbs sans changer d’installation

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Responsable Production multimédia : Marwen Dhemaied

Newsletter

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top