L'actuTHD

Sib 2008 : la SOGEFOIRE devrait être à la hauteur

Sib 2008  
La 22ième édition du Salon international de l’Informatique et de la Bureautique (SIB) 2008 est organisée par La Société Générale d’organisation et de promotion des Expositions, Salons et Foires (SOGEFOIRES).

La SOGEFOIRES revendique sur leur site, la place de pionnier dans l’organisation des salons spécialisés, expositions et foires en Tunisie.

Mais ce «pionnier» a commis plusieurs erreurs sur leur dossier de presse qu’ils ont fournit au journaliste lors de la première journée. Ces fautes professionnelles on peut les qualifier de gravissimes pour la raison suivante : l’événement n’est autre que le SIB qui a comme thématique la High tech et la télécommunication. Commençons la lecture !

1/ Page 3 du dossier de presse : Titre : « Principales réalisations au niveau des Technologies de la communication ». La première partie se veut une vulgarisation (extrêmement ratée) de la télécommunication. Citation : « Un réseau de télécommunication parmi les réseaux les plus modernes dans le bassin méditerranéen… » . Allez cherchez la définition de la télécommunication dans cette phrase. Non ! Ne vous fatiguez pas ! Ce paragraphe sent à plein fouet le copié collé fait inconsciemment d’un(e) secrétaire à sa fin  journée de travail.

2/ Toujours page 3, la deuxième ligne du deuxième point : Citation « A fin 2007 les abonnés se répartissent comme suit : – 1,273 millions abonnés à la téléphonie fixe ; -……. millions abonnés à la téléphonie mobile ; » Non mesdames et messieurs, ces pointillés ne sont pas une faute de frappe venante de ma part. Ces pointillées existent, bel et bien, sur le dossier de presse de la SOGEFOIRE à l’occasion du SIB, s’il vous plait !!!
Question ! La personne qui a préparé cette page, a-t-elle eu à ce point la flemme de récupérer le nombre d’abonnés mobiles en Tunisie grâce Google ? Laisser des pointillés vides sur un dossier de presse peut-il être considéré comme un acte professionnel ?

3/ Milieu de la page 3 : on lit le paragraphe suivant : «  La Tunisie dispose aussi de deux gateways internationaux, de liaisons par câble sous-marin et de liaison spatiales numériques. Elle participe à des projets de télécommunications par satellites à l’instar du projet Thoraya au niveau du monde arabe, du projet RASCOM au niveau africain et du projet SEAMEWE4 au niveau international pour réaliser l’objectif de connectivité totale ». Nous n’allons pas discuter chaque donnée pseudo-technique de ce paragraphe. Mais, tout de même, des corrections s’imposent !

En lisant tout le paragraphe on comprendrait, plutôt, que la Tunisie a plusieurs gateways internationaux (Thoraya, RASCOM et SEAMEWE4) et NON PAS deux comme ils le disent au départ. De plus, le projet SEAMEWE-4 a été terminé le 13  décembre 2005, alors pourquoi l’utilisation du présent ? Certes, Tunisie Telecom a participé aux frais de mise en place du SEAMEWE-4, mais depuis sa mise en service, l’opérateur historique achète sa bande passante sur cette autoroute exclusivement par la société interoute (communiqué de presse à l’appuie).

Par ailleurs, si la SOGEFOIRE veut, à ce point, exhiber « l’avancée technologique de la Tunisie » courant 2007/2008, pourquoi n’a-t-elle pas plutôt mentionné le Projet Keltra-2 qui relie Kelibia à Trapani ? Ce projet bilatéral entre la Tunisie et l’Italie a bien prouvé la qualité de nos compétences locale dans la gestion de ce projet. Le Keltra-2 ne peut pas être considéré comme une fierté nationale, du moins plus que le SEAMEWE-4 ?
Enfin bref, passons !

4/ Dans la partie Internet et transmission de données, on apprend l’introduction à partir de 2007 d’un réseau wimax (je cite) « couvrant l’ensemble du territoire ». Jusqu’à preuve du contraire, et au moment de l’écriture de cet article, le site de Divona Telecom annonce la couverture du wimax sur seulement 12 gouvernorats.

5/ Toujours dans la 3ième page et dans la partie « Evolution des indicateurs à fin 2007 » : la SOGEFOIRE nous apprend que nous avons une bande passante internationale de 3100 Mb/s. Nous vous rappelons que ce débit date de la fin de 2007 et qui a été bien augmenté depuis !

6/ A la fin de la page 3 (ouf !), dernier tiret : « un réseau de transmission de données faisant appel à diverses technologies : RNIS, X25, Frame Relay, ADSL, LS (128000 abonnés fin 2007) ». Hum… Qui se porte volontiers à expliquer à la SOGEFOIRE que le X25 a été remplacé par le Frame Relay depuis des lustres ? Et que ce dernier commence à disparaitre au dépend des LS et les liaisons fibre optique en connexion VPN ?

Passons maintenant à la page 4 de ce fameux dossier de presse dans lequel la SOGEFOIRE exhibe fièrement les statistiques Internet du mois d’Aout 2008 dans notre pays. Figure-vous que ce tableau contredit totalement les statistiques de la page qui la précède (Evolution des indicateurs à fin 2007) !

Pour terminer, essayons de dire les choses délicatement. Mais en écrivant et validant ce dossier de presse pour le SIB de Tunis, la SOGEFOIRE a-t-elle fumé la moquette ?

Laissez votre commentaire sur le forum

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit SARL
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Rédactrice en Chef : Zeyneb Dridi

Newsletter :

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top