L'actuTHD

Tunisiana : «Nous contesterons l’exclusivité de l’iPhone chez Orange Tunisie s’il le faut»

«Je n’ai pas de directives pour baisser la masse salariale de Tunisiana et je viens de prolonger le contrat avec mon propriétaire», déclare M. Yves Ghautier, Directeur général de Tunisiana qui dément ainsi les rumeurs sur son départ en octobre prochain. C’était aussi l’occasion pour lui de parler de la santé financière de son entreprise et sa position face à la concurrence, surtout dans le domaine de l’Internet. Suite et fin de la première partie de l’interview.
 
Dans le cas où vous aurez la licence 3G, il vous faudra combien de temps pour que le réseau de Tunisiana soit prêt techniquement? 
 
6 mois au maximum. L’avantage de cette technologie est qu’on n’a pas besoin d’avoir une couverture 3G étendue immédiatement à  tout le pays puisqu’il y a un «roaming» entre la 2G et la 3G. On pourra donc ouvrir un réseau 3G dans les grandes villes et s’étendre après vers les autres régions.
 
Cette opération nécessitera-t-elle un changement des antennes relais déjà installées ?
 
Pas vraiment. A peine quelques changements mineurs. Mais ça peut se faire relativement vite.
 
Quels sont vos taux de couverture aujourd’hui ?
 
99% de la population. Géographiquement, Tunisiana couvre aux alentours de 78% du territoire. Quant au EDGE, on est approximativement à 70% de couverture.
 
Tunisiana est-elle prête pour devenir un opérateur universel (fixe, mobile et internet) ?
 
Dans la licence accordée à Orange, il a été mentionné qu’il n’y aura pas d’attribution d’une nouvelle licence fixe avant 2013.
 
Mais étant donné le contexte concurrentiel : Orange en opérateur universel et le rachat de Topnet par Tunisie Telecom, je pense qu’il serait naturel que Tunisiana puisse également offrir le meilleur de la technologie à ses clients en devenant  à son tour un fournisseur d’accès Internet. Il est clair qu’on n’installera pas de cuivre. La question qui se pose donc est : y’aura-t-il des conditions de dégroupage intéressantes avec Tunisie Telecom ?
 
Pour le moment, je pense qu’il y a encore beaucoup à faire sur le mobile. C’est sur ça qu’on compte nous concentrer et nous développer.
 
D’après vous une connexion 3G peut-elle remplacer une connexion ADSL ?
 
Remplacer non. Devenir un complément Oui. Contrairement au réseau fixe, l’accès du réseau mobile est partagé. Du coup, plus un opérateur mobile a de clients, plus son réseau sera chargé et plus le débit sera ralenti. Malgré cela, le domaine du mobile haut débit reste encore prometteur surtout en Tunisie.
 
Aux États-Unis et en France l’exclusivité de la vente de l’iPhone chez tel ou tel opérateur a été contestée. Orange Tunisie avait annoncé et confirmé dernièrement sur tunisiehautdebit.com son exclusivité sur la  commercialisation de l’iPhone dans notre pays. Tunisiana peut-elle la contester?
 
En France, cette exclusivité n’était pas légale. Tunisiana contestera si le cadre juridique en Tunisie s’y oppose.
 
Ceci dit, je ne pense pas qu’Apple puisse donner une exclusivité par pays. Il s’agit plutôt d’un agrément accordé à un opérateur. Si vous achetez un iPhone à Dubaï par exemple et que vous l’utilisiez sur le réseau de Tunisiana, vous ne serez pas un «hors la loi». C’est également légal quand l’un de nos revendeurs importe des iPhones sur son propre compte et qu’il les vend avec des puces Tunisiana.
 
L’entrée d’Orange en Tunisie a-t-elle impacté les parts de marché de Tunisiana ?
 
On ne peut pas mesurer cet impact maintenant. La majorité des clients mobiles sont en mode prépayé. Ces personnes vont acheter une SIM Orange, la tester et probablement la garder. Les parts de marché ne doivent pas se mesurer au nombre de SIMs mais plutôt au nombre des recharges vendues.
  
Ce n’est pas aujourd’hui qu’on peut vraiment mesurer la place d’Orange sur le marché. Pour ce faire, rendez-vous dans une année ou deux.
 
D’après une information publiée sur le site Zawya.info et relayée par le site tunisien Kapitalis.com, le cabinet canadien de cotation en bourse, CI Markets, a dévalué les actions en bourse du groupe Orascom à cause des «déséquilibres constatés, au cours de l’exercice 2009, dans les comptes des différentes filiales du groupe de téléphonie mobile, notamment  Jezzy (Algérie), Banglalink (Bengladesh) et Tunisiana (Tunisie)».
 
Cette annonce est complètement fausse. Il faut savoir qu’Orascom consolide en dollars. Cette monnaie est renforcée par rapport au dinar. Un dollar de 2009 ne vaut pas un dollar de 2010. Si je fais –par exemple- sur un trimestre 300 millions de dinars, et en se basant sur le taux de change du US$ de 2009, j’aurais alors 200 millions de dollars. En 2010, la même somme en dinars donnera plutôt 150 millions de dollars. On va alors croire que les revenus de Tunisiana ont baissé. Or c’est plutôt le taux de change du dinar par rapport au dollar qui s’est renforcé. Si on veut mesurer les résultats de Tunisiana, il faut le faire en dinars.
 
Au premier trimestre de 2010, Tunisiana a fait 12% de croissance. Je ne pense pas que d’autres sociétés nationales, notamment dans le domaine des télécommunications, sont arrivées à avoir une telle performance. Notre croissance en 2009/2010 est supérieure à celle de 2008/2009.C’est la raison pour laquelle j’aurais vraiment aimé qu’on soit coté en bourse pour qu’on puisse analyser nos  résultats en monnaie locale. D’autant plus que la plus grande partie de nos dépenses est justement en dinars.
 
Un autre site économique arabophone du Moyen Orient a relayé les propos d’un haut responsable d’Orascom Telecom selon lesquels la holding compte réduire ses charges pour 2010 en réduisant sa masse salariale. Tunisiana sera-t-elle touchée ?
 
Non. Tunisiana est à 50% Orascom et à 50% détenue par Qtel. On gère la société localement en fonction des contraintes locales. Une holding vit de ce que font remonter ses filiales. Si l’Algérie fait remonter moins de revenus par exemple, le groupe réajustera alors ses dépenses au niveau global et non au niveau de chaque filiale.
 
Je fais évidemment attention aux dépenses de Tunisiana mais je n’ai pas de directives pour baisser la masse salariale de l’entreprise. Bien au contraire, elle a plutôt tendance à augmenter.  Entre les départs et les nouveaux postes créés, on recrute en moyenne 300 personnes par an.
 
Ceci étant dit, et dans le contexte concurrentiel présent, il est clair qu’on doit faire attention à nos dépenses. C’est ce qu’on appelle de la bonne gestion.
 
Il y a une rumeur selon laquelle Yves Gauthier quittera Tunisiana en octobre.
 
C’est que la personne qui l’a dit en sait plus que moi ! Si elle a plus d’informations qu’elle me les donne. Surtout que je viens de prolonger le contrat avec mon propriétaire. C’est un peu embêtant !
 
Quoi qu’il en soit, le fait que je sois là ou pas dépend des actionnaires. Jusqu’à aujourd’hui, il n’y a aucune volonté, de mon côté ou de celui des actionnaires, pour que je quitte Tunisiana. Je suis très heureux ici et j’espère que je vais y rester encore longtemps.
 
[Vous pouvez lire la première partie de l’interview en cliquant sur ce lien].
 
Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Responsable Production multimédia : Marwen Dhemaied

Newsletter

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top