L'actuTHD

Tunisie – Aljazeera Sport : Chronique d’une mort annoncée de la Dreambox

Tunisie - Aljazeera Sport : Chronique d’une mort annoncée de la Dreambox

Et si l’année 2014 était celle du début du déclin du sharing en Tunisie ? Fort probable à cause… d’Aljazeera Sport. Rebaptisées depuis le 1 janvier 2014 en BeIn Sport Arabia, les chaines du bouquet Aljazeera Sport restent, et de loin, les plus populaires malgré la concurrence des chaines sportives françaises (Canal Sat sur Astra 19°E), italiennes (Sky Italia sur Hotbird 13°E) et allemandes (Sky Deutschland sur Astar 19°E).

Tunisie - Aljazeera Sport : Chronique d’une mort annoncée de la DreamboxEt si l’année 2014 était celle du début du déclin du sharing en Tunisie ? Fort probable à cause… d’Aljazeera Sport. Rebaptisées depuis le 1 janvier 2014 en BeIn Sport Arabia, les chaines du bouquet Aljazeera Sport restent, et de loin, les plus populaires malgré la concurrence des chaines sportives françaises (Canal Sat sur Astra 19°E), italiennes (Sky Italia sur Hotbird 13°E) et allemandes (Sky Deutschland sur Astar 19°E).

Les Tunisiens adorent le foot et aucun évènement sportif majeur ne peut passer inaperçu. Alors que dire de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) ou encore de la coupe du monde de Football ? C’est d’ailleurs l’une des raisons majeures qui ont poussé beaucoup de Tunisiens à adopter le Sharing et son fameux récepteur Dreambox avant la dernière CAN de 2013.

Les ventes des récepteurs compatibles avec le sharing (à l’instar de la Dreambox) ont littéralement explosé dans les marchés parallèles, et les abonnements annuels avec. Il y a eu, en parallèle, une sensible augmentation des ventes des téléviseurs LCD HD de dernière génération (comme ceux du type Smart ou 3D). Disponibles avec un prix plutôt abordable (entre 800 et 1500 dinars, grâce à la contrebande sur les frontières), ces téléviseurs plats se sont écoulés comme des petits pains lors de la CAN 2013.

Mais voilà qu’une décision risque de perturber tout ce business, du moins celui du Sharing. Avant la Coupe du Monde de juin prochain, BeIn Sport Arabia (ex Aljazeera Sport), condamnera tous ses abonnés à passer par son propre récepteur pour décrypter son signal. Fini, donc, le temps béni de la simple carte à puce qu’on achète au Souk Moncef Bey à 90 dinars pour le trimestre. Maintenant, il faudra acheter la carte et son récepteur numérique à 275 dinars pour pouvoir regarder le bouquet sportif qatari pendant 3 mois. Inutile de mentionner que pour un abonnement à l’année, il faudra payer plus cher. D’ailleurs, tous les nouveaux abonnements à BeIn Sport Arabia sont automatiquement délivrés avec leur récepteur spécifique.

Pourquoi un tel changement ? Car Aljazeera cherche à stopper ce fléau appelé Sharing qui représente pour elle un énorme manque à gagner, surtout dans la région du Maghreb. Or, le principe du Sharing repose sur le fait de mettre la carte de décryptage dans un récepteur ayant une interface réseau qu’on relie à Internet pour pouvoir diffuser le code de décryptage aux Dreambox et autres récepteurs compatibles connectés au serveur de Sharing. Mais malheureusement pour les vendeurs d’abonnement Sharing, ce nouveau récepteur d’Aljazeera est impossible à bidouiller et d’y rajouter une carte réseau. Impossible, donc, de diffuser le code via Internet. 

Le nouveau logo et dénomination de Aljazeera Sport : BeIn Sport Arabia

Les nouveaux logo et dénomination de Aljazeera Sport : BeIn Sport Arabia 

Mais comme dit l’adage populaire «la nécessité est mère de l’invention», un Tunisien a trouvé l’idée de contourner ce blocage en diffusant le flux vidéo du bouquet BeInSport Arabia (ex Aljazeera Sport) sur Internet sous forme de bouquet TV sur IP. 

Belhassen Emir, qui s’est fait connaître par son réseau P2P TunisiaGate.com, a en effet lancé en janvier 2014 le premier bouquet télé d’IPTV en Tunisie, disponible sur le site LiveTV.tn. A peine lancé, les Internautes se bousculent déjà au portillon pour payer leur abonnement avant le début des matchs de la coupe du monde. «J’ai déjà plus de 500 clients qui ont fait leur réservation», affirme-t-il.

Bien que la plateforme soit encore gratuite, il n’y a que quelques chaines tunisiennes qui sont disponibles en live streaming gratuit. Pour les autres, il faudra s’inscrire sur le site et s’authentifier. Un moyen intelligent qu’a trouvé Belhassen Emir pour récolter une base de données de clients potentiels. Car ces inscrits devront par la suite payer pour pouvoir regarder le bouquet sportif qatari.

Combien coûtera l’abonnement ? «Dans les alentours de 150 dinars par an», nous répond-t-il. Soit autant d’économie pour le Tunisien moyen par rapport à la formule d’abonnement classique, surtout en ces temps difficiles. Mais avec cet IPTV, les gens seront condamnés à regarder les chaines sur PC ? «Oui et non», tempère-t-il. «Il est possible, en effet, de transmettre le flux depuis le Net sur la télé. Tous les téléviseurs plats, qu’ils soient anciens ou nouveaux, sont équipés d’un port HDMI. On peut y brancher dessus un Dongle équipé du système d’exploitation Android qui se connectera au Net. Nous déjà avons crée une application qu’on peut télécharger sur ce Dongle et qui permet de forwarder le signal streaming directement sur l’écran de son téléviseur».

Quant à la disponibilité de ces Dongles, Belhassen Emir avoue qu’ils ne sont pas encore accessibles partout en Tunisie. «Mais il y a déjà Hexabyte et GlobalNet qui en vendent à 110 et 159 dinars respectivement», rétorque-t-il. «Sinon, on peut en trouver également chez quelques boutiques à la Galerie 7 au centre ville de Tunis».

Pensez-vous que les Tunisiens oseront investir dans ce genre de solution pour les beaux yeux d’Aljazeera ? «Certes, il sera toujours possible de regarder les matchs sur les chaines européennes via la Dreambox. Du moins, pour le moment.», répond Belhassen Emir. «Mais il n’y a que Aljazeera qui propose une diffusion simultanée du match en plusieurs langues et des plateaux de discussions très pointus».

Avec ce service d’IPTV, tout est à parier qu’il y aura un boom dans la consommation de la bande passante internationale. Il est à parier également que beaucoup de gens vont revenir à leur vielle connexion ADSL qui sera plus stable que la 3G pour pouvoir regarder ce streaming en ligne. Et là on se demande : Tunisie Telecom, Tunisiana et Orange seront-ils prêts à prévenir un tel besoin en réduisant les tarifs sur l’ADSL et/ou en accélérant le déploiement de la fibre optique ?

Welid Naffati

A lire également :

Tunisie – Moncef Bey: La guerre du Sharing bat son plein à l’approche de la CAN 2013

Aljazeera Sport mène une attaque contre les fournisseurs de Sharing en Tunisie

Tunisie : «Dois-je devenir un Trabelsi pour survivre après cette maudite révolution ?»

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Responsable Production multimédia : Marwen Dhemaied

Newsletter

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top