L'actuTHD

Tunisie : Comment réussir l’implantation de sa startup en Côte d’Ivoire en 7 points

Tunisie : Comment réussir l’implantation de sa startup en Côte d’Ivoire en 7 points

La 2ème édition du salon ConsultAfric a commencé le 19 mai au Palais de la culture à Abidjan, Côte d’Ivoire. Cet événement a vu la participation de 23 entreprises tunisiennes   et le déplacement d’une délégation de plus de 70 personnes entre entrepreneurs TIC, représentants du gouvernement tunisien, représentants de la Fédération des TIC (UTICA) chapeauté par Kais Sellami ainsi que des médias tunisiens. La raison de cette présence en force : la Tunisie est l’invité d’honneur des Journées de l’Entreprise Numérique (JEN) sous laquelle se déroule ConsultAfric.

Tunisie : Comment réussir l’implantation de sa startup en Côte d’Ivoire en 7 pointsLa 2ème édition du salon ConsultAfric a commencé le 19 mai au Palais de la culture à Abidjan, Côte d’Ivoire. Cet événement a vu la participation de 23 entreprises tunisiennes et le déplacement d’une délégation de plus de 70 personnes entre entrepreneurs TIC, représentants du gouvernement tunisien, représentants de la Fédération des TIC (UTICA) chapeauté par Kais Sellami ainsi que des médias tunisiens. La raison de cette présence en force : la Tunisie est l’invité d’honneur des Journées de l’Entreprise Numérique (JEN) sous laquelle se déroule ConsultAfric.

Beaucoup d’entreprises tunisiennes qui ont participé l’année dernière à la première édition du ConsultAfric ne sont pas venus cette année. La raison ? Environ une 10aine d’entre elles se sont déjà implantés en Côte d’Ivoire suite à leur participation au salon de l’édition 2015. Les autres sont en négociations avancées pour un contrat, d’autres n’ont pas fait le suivi du salon pour concrétiser leur business en Côte d’Ivoire. Pourtant, la Côte d’Ivoire est un marché à très fort potentiel où la croissance est pratiquement à deux chiffres (lire notre couverture de l’année dernière).

Tunisie : Comment réussir l’implantation de sa startup en Côte d’Ivoire en 7 points

Pour cette première journée de ConsultAfric, nous avons justement posé la question aux différents Chefs d’entreprises tunisiens qui se sont installés à Abidjan : Que faut-il faire pour qu’une entreprise tunisienne puisse réussir son implantation et faire des bénéfices en Côte d’Ivoire ?

Si les réponses varient dans la forme, elles ont toutes pratiquement des points communs. Certes, un premier contact avec ce beau pays et son tissu d’entreprise via un Salon -comme celui de ConsultAfric- est conseillé pour comprendre plus rapidement les besoins et faire une étude rapide du potentiel du marché. Cela dit, d’autres facteurs entrent en jeux pour réussir son Business. Voici donc les 7 erreurs à éviter si on veut réussir son business en TIC en Côte d’Ivoire : 

1- Il faut se doter de beaucoup patience et avoir du souffle. Car le marché de la Côte d’Ivoire a un cycle long. Le temps où on commence à prospecter et le temps où les premiers Francs CFA entrent dans le compte de l’entreprise, 18 mois environ, voire même plus, vont s’écouler. 

2- Il faut rester humble et ne pas avoir la prétention de bien connaitre le marché africain. Il ne faut pas penser que c’est juste une question de commission. Il y a beaucoup de lobbying en Côte d’Ivoire. D’autant plus que les donneurs d’ordre travaillent avec des entreprises/personnes qui sont implantés depuis une 10aine d’années. Et vu que le marché en Côte d’Ivoire se base essentiellement sur la relation humaine, il est donc difficile de décrocher rapidement un contrat si on ne vous connaît pas assez.

3- Il faut bien connaître la culture du pays. Ce qui induit une documentation parfaite sur tout, même l’histoire du pays. 

4- Une règle de base pour chaque business : Faire des études de marché préalables avant de se lancer. En y rajoutant la documentation sur la culture du pays. L’entrepreneur réussira ainsi son business.

5- Même avec ces études, prévisions et documentations, il ne faut surtout pas surestimer la facilité de déploiement. Car il y a le risque de se trouver à court d’argent. Or, l’entreprise étrangère fraichement installée en Côte d’Ivoire ne pourra pas facilement demander un prêt à une banque ou des facilités de caisse si elle ne fait pas de chiffre. C’est donc un risque que chaque entrepreneur doit prendre en considération.

6- Il faut s’adapter avec la communication ivoirienne en utilisant les ressources locales (les agences, spécialistes en marketing ivoiriens, etc.)

7- Il faut s’appuyer sur le bon partenaire local et ne pas s’implanter tout seul. Pour bien choisir son partenaire local il faut se focaliser sur la réactivité de ce dernier dans le traitement des requêtes. Les temps de traitement peuvent en effet différer surtout que le rythme est en général ralenti. Or, avec bonne réactivité du partenaire local le déploiement se fera beaucoup plus rapidement. 

Welid Naffati

A lire également :

En direct d’Abidjan : La Tunisie met le paquet pour conquérir le marché TIC en Côte d’Ivoire

Réussite des rencontres B2B du sommet Tuniso-ivoirien, mais où sont-elles nos Startup ?

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Responsable Production multimédia : Marwen Dhemaied

Newsletter

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top