L'actuTHD

Tunisie : DW Akademie fait cohabiter les blogueurs et les journalistes pendant une semaine

En Tunisie post-révolution, a-t-on besoin de créer une école de blogging pour former des bloggeurs comme on forme les journalistes à l’Institut de presse ? Personne ne peut en effet nier le rôle qu’ont joué les médias alternatifs, et notamment la blogosphère, dans ce qui est maintenant appelé le printemps arabe.

Facebook, twitter, Youtube et les sites personnels ont joué, et continuent encore de jouer, un rôle crucial dans l’établissement des faits et vérités que les différents régimes politiques en place tentent de cacher ou de manipuler.

Dans les pays déjà libérés de la chape de plomb imposée par les régimes despotiques, le rôle des bloggeurs devient plutôt contrôleur plus que dénonciateur : observer d’un œil critique les actions et décisions politiques ainsi qu’être aux aguets face aux tentatives de manipulation via les mass medias.

Dans les pays encore sous des régimes totalitaires, le bloggeur remplace le journaliste. Dans les pays démocratiques, le bloggeur lui est plutôt complémentaire. Mais un problème se pose. Internet est devenu un espace où la bonne information est noyée dans une marée d’intox. Si on n’a pas de carnet d’adresses fiable pour vérifier l’info, son analyse devient alors une condition sine qua non pour éviter que chacun de nous devienne à son tour un amplificateur de rumeur.

C’est dans cette perspective que la fameuse agence de presse Deutsche Welle, a organisé, du 12 au 16 décembre dernier, via sa filière Deutsche Welle Akademie, un atelier de travail à Sousse sur le thème : «Ethique et responsabilité dans le journalisme en ligne et dans les réseaux sociaux». Onze journalistes et blogueurs arabes, notamment Maghrébins, ont été conviés à ce workshop.

«C’est la première fois que la Deutsche Welle Akademie invite des blogueurs et journalistes autour de la même table. Nous avions eu des aprioris au départ. On a eu peur que des tensions éclatent entre les deux parties. Notre équipe était curieuse d’observer le déroulement de cette rencontre», nous a déclaré Mme Beates Weides, responsable de la formation. «Mais finalement, un débat fructueux et de haut niveau s’est installé entre les deux acteurs. Ils ont partagé leurs connaissances, points de vue, valeurs et convictions. Ils se rencontrent parfois sur quelques points, et s’opposent souvent sur d’autres».

Parallèlement à ce workshop, et durant cinq jours, les participants ont suivi une formation sur les techniques journalistiques. De l’écriture sur le web aux techniques de rédaction, en passant par l’analyses des images et les techniques de l’interview, la Deutsche Welle Akademie a présenté aux présents les clés de réussite de tout travail d’investigation, d’analyse, ou de reporting et ce, quelle que soit la vocation : article journalistique ou simple billet d’humeur sur un blog/page Facebook/compte twitter.  Les participants ont conclut le workshop par la création d’un blog collectif qui a englobé tout le travail de terrain durant les jours de formation.

Une cérémonie a été organisée à la fin de la formation où tous les participants se sont vu délivrés un certificat de participation signé par la DW Akademie. Il s’en est suivi une séance de débat où chacun a fait part de ses impressions et critiques sur le déroulement de tout l’atelier.

«Je suis contente de l’ambiance et de la formation au sein de ce groupe», nous a déclaré Mme Diana Hodali formatrice d’origine palestinienne. «Durant l’atelier, on a observé une dynamique et un échange très fructueux. L’esprit de groupe s’est naturellement installé. Nous avons réussi à réunir les bloggeurs et les journalistes autour d’un projet collectif et collaboratif. Chose qui ne s’est pas faite automatiquement dans la plupart des ateliers au Moyen-Orient».

La DW Akadémie est le Centre de formation de la voix de l’Allemagne. Produisant des contenus avec 30 langues pour la télévision, la radio et le web. Ce centre aide à instaurer le dialogue interculturel. Depuis plusieurs années, la DW Akademie forme des journalistes de différents supports médiatiques partout dans le monde. Après la révolution tunisienne, la DW Akademie tient ponctuellement des sessions de formation de journalistes et de blogueurs tunisiens.

Souhir Lahiani Smaoui

Laissez votre commentaire sur le forum

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Responsable Production multimédia : Marwen Dhemaied

Newsletter

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top