L'actuTHD

Tunisie : Faut-il augmenter le prix du fixe pour lancer l’ADSL dégroupé ?

Si le dégroupage de la boucle locale prend autant de retard en Tunisie, que ce soit chez Orange ou les autres FAI, c’est à cause du prix bas de la redevance sur les téléphones fixes. C’est ce qu’a laissé entendre M. Ali Ghodhbani, PDG de Tunisie Telecom, en marge  d’une conférence de presse organisée le jeudi 28 juillet dernier à Tunis.

«On a déjà commencé par unifier le prix de la minute d’appel du fixe sur le réseau national. Que le numéro de destination soit à 50, 100 ou même 700 kilomètres de l’appelant, la communication sera toujours à 50 millimes la minute», a déclaré M. Ali Ghodhbani devant les médias lors de la conférence. «Mais il reste le problème de la redevance. Les frais d’entretien d’une ligne fixe nous coûtent en moyenne 9 dinars. Or cette redevance est à 6 dinars actuellement».

D’après M. Ghodhbani, avant la commercialisation de l’ADSL dégroupé au Maroc et en France, les opérateurs historiques respectifs de ces pays ont dû rééquilibrer les tarifs du fixe. «Pour ce qui est de notre cas, je ne sais pas comment s’y prendre. Devrions-nous le faire par étape et donc retarder encore plus la date de lancement de l’ADSL dégroupé ou plutôt le faire en un seul coup au risque de s’attirer la grogne de nos clients ?», s’inquiète le PDG de Tunisie Telecom.

Se tirer une balle dans le pied

En d’autres termes : Avec le lancement de l’ADSL dégroupé et de la VoIP avec, Tunisie Telecom commencera à perdre beaucoup de ses clients du fixe classique. Or la redevance que touche l’opérateur historique ne couvre pas les frais d’entretien d’une ligne de cuivre. Dans ces conditions, le lancement d’une telle offre chez la concurrence (Orange en l’occurrence) ou même chez un FAI du groupe (Topnet), reviendrait à ce que Tunisie Telecom se tire une balle dans le pied.

M. Ghodhbani a précisé par la suite à son audience que sa firme est légalement obligée de collaborer avec ses concurrents pour le lancement d’un tel service. Mais que ceci doit se faire dans les bonnes règles de la concurrence. De ce fait, un rééquilibrage des tarifs du fixe est une condition sine qua non pour que l’ADSL dégroupé soit déployé à grand échelle sur toute la Tunisie.

«Chacun défend son pain, vous savez ?!»

Orange Tunisie cherche depuis des mois à avoir accès à sa propre liaison internationale via le câble sous-marin SEA-ME-WE4. Cette liaison est financée par un consortium de 13 opérateurs télécoms dont France Telecom-Orange et Tunisie Telecom en font partie. Grâce à cette fibre, le nouvel opérateur espère commercialiser des offres voix à l’international moins chères que Tunisie Telecom, ainsi que des offres Internet bas prix.

Mais notre opérateur historique continu de refuser à Orange l’accès à cette liaison. La raison : Le point de chute de cette liaison à Bizerte est entièrement géré, contrôlé et financé par Tunisie Telecom.

«Chacun défend son pain, vous savez ?!», nous a déclaré M. Ghodhbani en guise de réponse. Tunisie Telecom défend donc son pain contre l’attaque d’Orange. Orange défend son pain contre le monopole de Tunisie Telecom. Mais c’est finalement au pain du pauvre consommateur qu’on pense le moins, surtout avec le silence complice de l’Instance Nationale des Télécommunications (INT) et du ministère de l’industrie et de la technologie.

W.N

Laissez votre commentaire sur le forum

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Responsable Production multimédia : Marwen Dhemaied

Newsletter

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top