L'actuTHD

Tunisie : Les tablettes éducatives dans 104 écoles et collèges dès la rentrée 2016-2017

Tunisie : Les tablettes éducatives dans 104 écoles et collèges dès la rentrée 2016-2017

Les tablettes électroniques, une innovation qui a fait le bonheur de millions de personnes. Légère, compacte, petite de taille, autonome et transportable partout où vous voulez, elle représente grâce à son prix très compétitif, un sérieux concurrent pour l’ordinateur portable surtout par rapport à la catégorie d’âge 15 à 20 ans.

Tunisie : Les tablettes éducatives dans 104 écoles et collèges dès la rentrée 2016-2017Les tablettes électroniques, une innovation qui a fait le bonheur de millions de personnes. Légère, compacte, petite de taille, autonome et transportable partout où vous voulez, elle représente grâce à son prix très compétitif, un sérieux concurrent pour l’ordinateur portable surtout par rapport à la catégorie d’âge 15 à 20 ans.

En effet, 206.8 millions d’unités ont été vendues durant l’année 2015, dans les 4 coins de la planète selon les chiffres fournis par l’IDC (International Data Corporation). S’inspirant de cette réussite, ou peut-être pas, le ministère de l’éducation a pris l’initiative d’intégrer cet outil informatique innovateur dans le processus éducatif officiel en Tunisie.

Comment procèdera le ministère pour le faire ?

Un projet intitulé «Une tablette pour chaque élève» verra le jour bientôt en Tunisie. On en a entendu parler depuis l’année dernière. Cependant, tout de suite après l’annonce, aucun responsable du ministère n’a rebondi sur le sujet. Alors qu’en est-il avec ce dossier ? Après plusieurs abstentions, un responsable du Centre National des Technologies de l’Education (CNTE) a fini par accepter de nous accorder certains secrets sur ce projet, classé pour le moment «Top secret».

Selon ses dires, le ministère de l’Education a constitué une commission au sein du CNTE et l’a chargé de lancer ce fameux projet durant la prochaine rentrée scolaire 2016-2017. Faisant partie de cette commission, notre source a indiqué que ce projet consiste dans l’acquisition de tablettes (dont le nombre et la marque n’ont pas encore été dévoilés) et l’installation, dans ces tablettes, d’activités pédagogiques se basant sur les programmes éducatifs enseignés aux élèves.

A travers ces activités, le ministère et le CNTE ont pour objectif de développer les usages et le processus d’apprentissage des élèves. Ces derniers seront ainsi poussés à réaliser des projets en utilisant leurs tablettes et d’élaborer par la suite des présentations.

Bien que seulement 104 établissements scolaires (52 écoles et 52 collèges) seront munis durant la prochaine rentrée scolaire de ces tablettes, le projet devrait être généralisé par la suite dans toute la République tunisienne.

Mais comment va-t-on choisir les établissements scolaires «cobayes» ?

Selon notre source, les tablettes seront livrées aux délégations régionales qui se chargeront de les remettre aux écoles et collèges (une école et un collège dans chaque délégation).

Les écoles et collèges en question seront choisis selon des critères, fixés en avance par la commission du CNTE, chargée de ce projet. Ces critères n’ont pas encore été fixés selon notre source qui ajoute que les élèves ne pourront utiliser leurs tablettes qu’au sein de l’établissement scolaire. Ils n’auront donc pas le droit de les ramener chez-eux pour élaborer leurs projets.

Nous pouvons comprendre de cette affirmation que les projets prochainement réalisés par les élèves feront partie du programme éducation officiel et obligatoire mis en place par le ministère de l’Education.

A ce niveau, notre source a choisi de faire appel à son droit de réserve et de ne plus fournir une seule information, argumentant que le projet est toujours en phase d’expérimentation. Nous avons contacté 3 écoles primaires de la région du Sahel qui, eux aussi, déclarent ne pas être au courant de ce projet. Plusieurs questions sont restées, par conséquent, en suspens.

Nous nous sommes demandé, par exemple, si le ministère de l’Education a pris en considération les dangers que peuvent causer les tablettes à la santé morale et physique des enfants, en décidant de lancer un projet pareil.

D’ailleurs, les spécialistes internationaux avaient constaté que l’exposition continue à un écran lumineux risque de fragiliser les yeux d’un enfant et entraînera des troubles de la vision, de l’humeur voire du sommeil. Ces troubles sont dus à une sur-stimulation provoquée par la lumière qui rythme les cycles circadiens.

Bien évidemment, la gravité de ces troubles varie d’un enfant à un autre selon l’âge et les heures d’exposition à un écran, de façon générale et à une tablette de façon particulière vu sa taille.

Une étude sur ces éventuels dangers pourrait aider les enseignants à fixer l’âge minimum pour toute exposition à une tablette ainsi que l’horaire à ne pas dépasser. De ce fait, sur quelle base se fera le choix de ces tablettes ? Et y’aura-t-il une spécificité technique qui sera exigée en termes de résolution de l’écran et de ses capacités lumineuses ? Soit autant de questions qui resteront, pour le moment, sans réponse, malheureusement.

Habib Dridi

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Responsable Production multimédia : Marwen Dhemaied

Newsletter

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top