L'actuTHD

Tunisie : Quand est-ce qu’on peut lancer sa Startup ?

Tunisie : Quand est-ce qu’on peut lancer sa Startup ?

Plus de 137 pays dans le monde fêtent depuis lundi dernier «la semaine mondiale de l’entrepreneuriat». C’est un rendez-vous annuel pour valoriser et promouvoir la culture entrepreneuriale. Les mots d’ordre pour créer sa Startup ? La rupture et l’innovation. THD.tn a voulu fêter cette semaine spéciale à sa façon en publiant une série d’articles sur l’entreprenariat. Après la Diva Sicar et sur comment on peut décrocher un financement pour fonder son entreprise (lire notre article), nous nous focalisons cette fois-ci sur les Business Angels. Ce sont des associations qui investissent des montants relativement petits par rapport aux Sicar. 

Tunisie : Quand est-ce qu’on peut lancer sa Startup ?Plus de 137 pays dans le monde fêtent depuis lundi dernier «la semaine mondiale de l’entrepreneuriat». C’est un rendez-vous annuel pour valoriser et promouvoir la culture entrepreneuriale. Les mots d’ordre pour créer sa Startup ? La rupture et l’innovation. THD.tn a voulu fêter cette semaine spéciale à sa façon en publiant une série d’articles sur l’entreprenariat. Après la Diva Sicar et sur comment on peut décrocher un financement pour fonder son entreprise (lire notre article), nous nous focalisons cette fois-ci sur les Business Angels. Ce sont des associations qui investissent des montants relativement petits par rapport aux Sicar. Généralement, ils assurent un accompagnent logistique et financier du projet dans sa phase préliminaire. Leur expertise et leur expérience d’ex-entrepeneurs sont la valeur ajoutée à toute nouvelle structure. Le plafond de financement ne dépasse guère les 100 mille dinars. C’est ce qu’on appelle un fond d’amorçage d’une startup.

Maher Kallel, président de Carthage Business Angels, association spécialisée dans le financement des entreprises durant leur phase de démarrage, a accepté de donner un état des lieux sur l’entrepreneuriat en Tunisie ainsi que les différentes pistes pour son développement, notamment dans le secteur TIC. Interview.

THD : Peut-on dire que la Tunisie est un pays qui valorise les initiatives privées de création d’entreprise ?

Maher Kallel : L’entreprenariat est un état d’esprit avant d’être des diplômes. Si on considère qu’il manque en Tunisie les initiatives individuelles pour se lancer dans son propre projet, c’est essentiellement à cause de la culture et de l’éducation que nous recevons dès notre jeune âge.

De l’école jusqu’à l’entreprise, on valorise les personnes par leurs notes, et donc, par leurs diplômes au lieu de leurs compétences. C’est pourquoi nous voyons de plus en plus de ‘Bac plus 12’ sans avoir pour autant des individus capables de gérer un projet au sein d’une équipe.

Par exemple. En Tunisie, et surtout en famille, on croit qu’il faut lancer son projet après la fin des études et l’obtention du diplôme. Or, on peut très bien fonder sa Startup, la développer pour devenir financièrement plus stable puis reprendre ses études. 

Tunisie : Quand est-ce qu’on peut lancer sa Startup ?

Maher Kallel

Un projet, en effet, c’est avant tout une idée, une volonté et un bon Business Plan avant même les diplômes. Autre aberration constatée dans la société tunisienne, et surtout dans le cadre familial, c’est qu’on refuse l’idée de prendre des risques et de voler de ses propres ailes. C’est la fameuse expression «Mosmar Fi hit» (adage populaire qui est traduit littéralement par «clou dans le mur» pour dire avoir quelque chose de sûr et de stable, ndlr).

Cette logique fait que les jeunes fuient l’entreprenariat de peur de l’échec. Or, toute entreprise qui réussit court toujours des risques de perte. C’est la règle du jeu.

Dans leur politique de fuite en avant, on voit de plus en plus de jeunes surdiplômés, qui leur manque certaines compétences pour occuper un poste clé bien rémunérée dans une entreprise prestigieuse, et qui finissent par accepter n’importe quel boulot comme les centres d’appels. D’autres, s’inscrivent dans une thèse de recherche comme une alternative au chômage, le temps de trouver ‘le boulot de ses rêves’ sans qu’il y ait pour autant une réelle motivation pour une carrière de recherche derrière.

Ce qu’on peut dire au final, c’est que les opportunités business en Tunisie ne manquent pas. Certes, le cadre légal en général reste à améliorer pour encourager l’entreprenariat en Tunisie, notamment pour les Startups. Mais, comme vous voyez, le problème majeur réside dans la culture entrepreneuriale de la société tunisienne héritée du système éducatif.

On doit apprendre à nos jeunes à sortir de leur zone de confort et les encourager à créer de la valeur. 

La Tunisie est un petit pays. De ce fait, la taille du marché local n’est-elle pas considérée comme un handicap pour la création de nouvelles entreprises ?

Pourquoi alors Israël, qui est un ‘pays’ encore plus petit que nous, a autant de Startups ? C’est parce que la majorité d’entre elles sont orientées vers le marché international. C’est un ‘pays’ exportateur de la valeur ajoutée. Beaucoup de logiciels, et surtout d’applications mobiles, sont en effet produites en Israël. Grâce à cette politique orientée vers l’ouverture sur le marché international, ce petit ‘pays’ est devenu la référence mondiale des Startups.

Maintenant, la création des startups est devenue une culture généralisée au point de devenir une coutume. Vous savez que lorsqu’un Israélien réussit à bâtir sa propre entreprise, il est obligé par la loi à aider un autre jeune dans le processus de création de sa propre boite? Il l’encadre et le parraine. Aussi ironique soit-il, les Tunisiens peuvent s’inspirer de ce modèle afin de rendre les entreprises tunisiennes compétitives à l’international.

A suivre

Propos recueillis par Ameni Bel Hadj Hsan avec Marwen Dhemaied 

A lire également : 

Tunisie : Quand est-ce qu’on peut lancer sa Startup ?

Walid Mathlouthi, ce Tunisien parti de l’Ariana pour arriver à la Silicon Valley chez AT&T (1/2)

Comment trouver un financement pour créer sa startup en Tunisie ? (2/2)

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Responsable Production multimédia : Marwen Dhemaied

Newsletter

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top