L'actuTHD

Tunisie Telecom et la 3G de Tunisiana

«Je n’ai pas encore en main la licence pour la 3G, mais je reste confiant et je garde les pieds sur terre. Car, on a déjà un bon business et avec l’achat de Tunet, on va doubler certainement le nombre des abonnés», a déclaré M. Kenneth Campbell, le nouveau DG de l’opérateur Tunisiana lors d’une rencontre informelle avec la presse vendredi dernier au siège de la société aux Berges du Lac.

M. Campbell a répondu à plusieurs questions des journalistes sans toutefois faire de vraies révélations. Notamment sur la question de la 3G et la position de la filiale de Qtel sur le marché. «De toutes les façons nous devons attendre la réception du cahier des charges de cet appel d’offres», rajoute-t-il. En termes plus clairs : pas la peine de s’exciter, Tunisiana n’a aucune garantie de gagner cette licence. Entre temps, l’opérateur téléphonique tente d’axer ses efforts sur la fidélisation de ses clients mobiles 2G et renforcer sa position sur l’ADSL via sa filiale Tunet.

Le marché peu juteux du Data

Ceux qui suivent de près le secteur des télécoms en Tunisie le savent très bien. C’est sur la Voix, et donc la 2G, qu’on fait le plus de bénéfices. Les investissements réseaux sont rapidement amortis et ils ne nécessitent pas beaucoup d’entretien. C’est loin d’être le cas pour la 3G.

«Le plus gros trafic va sur les serveurs étrangers. Au final, nous sommes en train d’investir pour facebook et msn», avait déclaré en 2010 l’ex-DG de Tunisiana, M. Yves Gauthier, lors du forum ICTin. «Les smartphones ont multiplié jusqu’à 15 fois la demande de bande passante chez les opérateurs télécom. 80% des investissements sur leur réseau est consacré à la data. Les revenus ne représentent par contre que 25% de cet investissement».

M. Gauthier a par la suite montré, graphe à l’appui, que ce revenu se réduira chez les opérateurs télécoms (en Tunisie et dans le monde) avec la demande croissante de la bande passante des clients mobile. Pire encore : à cause de la 3G et des Smartphones, les dépenses dépasseront de loin les entrées d’argent dans les dix prochaines années si les opérateurs ne changent pas de stratégie.

D’opérateur réseau à fournisseur de services à valeur ajoutée

Alors pourquoi Tunisiana s’acharne-t-elle, et depuis longtemps, à avoir sa 3G si finalement elle ne va pas y trouver son compte ? Pour avoir la réponse, il faudra regarder du côté de Tunisie Telecom.

Le Data ? Ce n’est pas grâce à ça qu’on fait fortune. L’opérateur historique en sait déjà tout un rayon. Surtout que Tunisie Telecom gère toute l’infrastructure Internet du pays (ADSL, fibre optique, connexion internationale, etc.).

Avant l’obtention de sa 3G, TT multiplie ses efforts pour commercialiser pour les grandes entreprises tunisiennes des solutions clés en main, notamment à base de cloud. Des solutions dont les professionnels en général sont très demandeurs. C’est la raison pour laquelle Tunisie Telecom se positionne comme opérateur leader sur le segment Business.

Avec sa 3G, Tunisie Telecom peut commercialiser pour les professionnels des solutions Data couplées à l’Internet filaire. Tunisiana l’a bien compris d’ailleurs et c’est pourquoi elle prépare, en catimini, des solutions pour les entreprises. Elle compte les dévoiler aussitôt elle aura sa licence globale.

L’investissement à l’intérieur du pays

Comme on l’a déjà expliqué, la nouvelle licence de téléphone qu’accordera l’Etat tunisien exige le lancement de la 3G prioritairement dans les zones intérieures du pays. But affiché de cette condition : réduire la fracture numérique entre les zones côtières très peuplées et les gouvernorats de l’Ouest.

En plus du téléphone, l’Internet fait désormais partie de l’infrastructure de base dont a besoin toute entreprise pour ses activités. Pour résorber le chômage à l’intérieur du pays, il faut, donc, garantir un accès à Internet dans ces régions.

La technologie sans fil (la 3G, 4G, Wifi, etc.) a l’avantage de permettre à tout opérateur réseau de limiter les coûts onéreux de posage de fibres de cuivre ou de fibres optiques dans des zones éloignées et peu denses en population.

Depuis sa commercialisation de la 3G en aout dernier, Tunisie Telecom multiplie les efforts pour couvrir l’intérieur du pays. Au mois de janvier dernier, ce ne sont pas moins de 11 nouvelles villes dans lesquelles Tunisie Telecom a activé sa 3G (Kef, Bizerte, Sidi Bouzid, Zaghouan, Gabes, Siliana, Jendouba, Kebilie, Gafsa, Medenine et enfin Tataouine).

Un déploiement à la célérité grand V qui en dit long sur la volonté de Tunisie Telecom de barrer la route à Tunisiana et de garder son leadership sur la branche professionnelle.

Welid Naffati

Laissez votre commentaire sur le forum

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Responsable Production multimédia : Marwen Dhemaied

Newsletter

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top