L'actuTHD

Tunisie Telecom et la STEG appelés à aider l’Etat dans la création de l’emploi à l’intérieur du pays (2)

Le premier ministre, M. Hammadi Jbali, a dévoilé, le 5 avril, la feuille de route de son gouvernement pour les prochains mois. Un document de 117 pages qui donne un aperçu sur le plan d’action du premier ministère pour relancer l’économie tunisienne. Première constatation : c’est un programme qui fait beaucoup appel aux TIC et les ambitions ont été placées très haut. Encore faut-il qu’elles soient réalisables avant les prochaines élections prévues pour le mois de mars 2013.

Le programme de M. Jbali fait beaucoup appel aux TIC que ce soit dans l’économie, l’administration, la santé, la sécurité nationale, le transport public et l’emploi. Sur ce dernier point, le gouvernement prévoit la réalisation de 6 projets pilote en collaboration entre les secteurs privé et public. Des projets qui créeront quelques 1200 nouveaux emplois et ce, grâce à :

– La création d’un système de renseignements pour les voyageurs dans les transports publics et les stations.

– Mise en place d’un système d’informations géographiques pour les chemins de fer de la SNCFT.

– Numérisation de la bibliothèque nationale et de notre patrimoine papier. Un projet appelé Ra’ed. Notons au passage que ce projet a été déjà entrepris par l’ex-secrétaire d’Etat chargé des TIC sous le premier gouvernement de Mohamed Ghannouchi et qui est resté, énigmatiquement, au statu quo après sa démission.

– La numérisation du patrimoine touristique régional. Projet qui répond au doux nom d’«Arkhabil».

– La mise à jour et la réévaluation du système de cartographie. Mais avant, une mise à jour du cadre juridique serait opérée par le gouvernement pour faire collaborer les institutions étatiques et les sociétés dans ce projet.

Concernant le domaine de l’infrastructure de télécommunication, le gouvernement aura en ligne de mire la restructuration des fréquences hertziennes qui sont allouées par l’Union internationale des télécommunications (UIT). Le spectre étant plus ou moins saturé et ne pouvant accueillir plusieurs nouvelles chaines de radios et de télé, l’Etat cherchera à optimiser les fréquences et travaillera, en passant, sur l’amélioration de la couverture de la Télévision numérique terrestre (TNT) de 90 à 95%. Respectant ainsi la feuille de route tracée par l’Office National de Télédiffusion (ONT) en 2009 et qui vise à basculer la diffusion TV au tout numérique d’ici 2014, soit une année avant la date butoir fixée par l’UIT.

Question infrastructure Internet, le premier ministère espère, durant cette année, relier 80 villes tunisiennes au réseau Metro Ethernet de Tunisie Telecom (réseau à très grande capacité de bande passante nationale). Ceci permettra d’assurer une connectivité Internet optimale pour toutes les entreprises souhaitant s’installer à l’intérieur des régions. Ceci permettra également de réduire la fracture numérique entre les villes côtières et les gouvernorats de l’Est.

Et pour pouvoir absorber la surcharge de bande passante que cela engendrera, le gouvernement va demander à Tunisie Telecom d’augmenter la capacité de la bande passante internationale à 80 Gb/s au lieu des 60 actuellement utilisés.

On l’a bien compris, ce gouvernement mise sur les TIC, et notamment Internet, pour relancer le développement dans les régions intérieures du pays. Mais la tâche risque d’être très difficile à réaliser en si peu de temps si c’est uniquement Tunisie Telecom qui va s’en charger. Difficile sur le plan humain et logistique.

C’est pourquoi le gouvernement va demander à la Société tunisienne d’électricité et du gaz (STEG) d’ouvrir son très large réseau de fibre optique inter-régions (et qui a été installé conjointement avec ses câbles électriques) aux opérateurs téléphoniques, notamment Tunisie Telecom. La STEG devra donc mutualiser son réseau de fibre optique avec ces derniers pour pouvoir desservir toute la Tunisie en connexion Internet. Un dossier sur lequel l’Instance nationale des télécommunications (INT) a travaillé laborieusement depuis un peu plus d’un an. Le régulateur a donc fini par obtenir le soutien du gouvernement dans ce projet qui lui tient à cœur.

Seif Eddine Akkari

Laissez votre commentaire sur le forum

Facebook Comments

Plus Populaires

Tunisie Haut Debit, est un site spécialisé dans l'actualité TIC nationale depuis 2007. Thd.tn propose également des services gratuits tels que la mesure du débit et de la qualité de connexion, un comparatif des offres Internet et la mesure de la qualité du signal 2G/3G en Tunisie.

Tunisie Haut Debit
Directeur fondateur : Welid Naffati
Directrice de rédaction : Nadya Jennene
Responsable Production multimédia : Marwen Dhemaied

Newsletter

Copyright © 2017 THD - Tunisie Haut Debit. Themetf

To Top